Argent, dette et Music-Hall : rendez-vous vendredi soir, au théâtre du Lucernaire (Paris)

26/03/2015 | 32 commentaires

Je vous pro­pose de nous retrou­ver au théâtre cette fois, au Lucer­naire à Paris, le ven­dre­di 27 mars à 21h30, où nous échan­ge­rons, après le spec­tacle, à pro­pos d’argent, de dette et de créa­tion monétaire :

http://​www​.lucer​naire​.fr/​b​e​t​a​1​/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​o​p​t​i​o​n​=​c​o​m​_​c​o​n​t​e​n​t​&​t​a​s​k​=​v​i​e​w​&​i​d​=​1​8​3​6​&​I​t​e​m​i​d​=​5​6​#​.​V​R​M​2​K​4​4​Q​ZMc

Il faut réser­ver, je crois.

——————-

Voi­ci une bonne cri­tique, sur Reg’Arts, qui donne bien envie d’al­ler voir :


http://​www​.regarts​.org/​S​p​e​c​t​_​m​u​s​i​c​/​a​r​g​e​n​t​-​d​e​t​t​e​-​e​t​-​m​u​s​i​c​h​a​l​l​.​htm

——————-

Ces temps-ci, je parle à nou­veau prin­ci­pa­le­ment de la créa­tion moné­taire affran­chie des ban­quiers comme d’un objec­tif cen­tral et déci­sif pour l’é­man­ci­pa­tion des peuples contre le sys­tème de domi­na­tion usuraire.

Hâte de vous y retrouver.

Je pro­fite de ce billet pour vous remer­cier tous : vos innom­brables marques de confiance et vos encou­ra­ge­ments (en public et en pri­vé), tous les jours, me donnent bien de la force et du cou­rage. Heu­reu­se­ment que je vous ai :o)

Sacrée tranche de vie, vrai­ment. Merci.

Étienne.

Catégorie(s) de l'article :

32 Commentaires

  1. Sabine

    Ben oui c’est parce qu’on t’aime ! Et heu­reu­se­ment qu’on t’a aussi ! 🙂

    Réponse
  2. 2smacks

    Tu es deve­nu un modèle de citoyen (tu te démènes pour avoir le droit d’être tiré au sort et de voter les lois) démo­crate (tu veux bien dis­cu­ter avec tout le monde, même ceux d’a­vis contraires ou dia­bo­li­sés), ce modèle répond à un vrai besoin du peuple-nation (qui se recon­naît comme un peuple et qui se consti­tue en une nation).

    On est beau­coup à te suivre, à dis­cu­ter de solu­tions, de com­ment pro­pa­ger le mes­sage, on est beau­coup moins à enta­mer des ate­liers consti­tuants, il faut du temps et un déclic.

    Pour ma part, j’ai­me­rais impri­mer en masse notre consti­tu­tion actuelle, la dis­tri­buer comme base de tra­vail avec un groupe de tout âge, même des enfants, et deman­der au groupe de faire ce tra­vail de pro­fes­seur, d’a­dulte, de cor­ri­ger les imper­fec­tions, sup­pri­mer les phrases qui sont là pour déco­rer, et rajou­ter ce qui nous manque.

    Je sais que ce déclic arri­ve­ra quand j’au­rai le temps de pré­pa­rer ça (pour l’ins­tant je suis un p’tit jeune qui essaie sur­tout de sub­ve­nir à ses besoins).

    Bref, j’é­cris tout ça pour te remer­cier des pistes que tu ouvres, et t’en­cou­ra­ger à tenir bon quoi qu’il arrive.

    Mer­ci Étienne !

    Réponse
  3. Ana Sailland

    Que c’est loin 🙂
    Que c’est loin pour ce thème qui m’allume.
    Je vous sou­haite une super soi­rée et l’é­mer­gences d’i­dées neuves.
    Et me réjouis de lire vos conclusions.

    Réponse
  4. Nicbab

    Bon­jour,

    faut-il for­ce­ment assis­ter au spec­tacle pour venir au débat ? 

    Mer­ci pour tout

    Nic­bab

    Réponse
  5. binnemaya

    Mer­ci Etienne de m’a­voir ouvert les yeux sur notre sys­tème de pou­voir qui nous mène droit vers une dic­ta­ture, où Hit­ler parai­tra n’a­voir été qu’une séance d’en­trai­ne­ment avant l’a­vè­ne­ment d’un sys­tème com­plè­te­ment ver­rouillé qui nous enfer­me­ra pour longtemps.

    J’es­père tou­jours qu’il y aura un sur­saut popu­laire avant.

    A+

    Réponse
  6. nlescan

    Pos­sible que je me pointe

    Réponse
    • claude saint-jarre

      Théo­ri­que­ment avec les avions, même les qué­bé­cois pour­raient aller la voir, à condi­tion d,avoir de l’argent… pour les autres, skype??

      Réponse
      • nlesca

        Prend garde aux pilotes depressifs !

        Réponse
        • Eliade Guy

          sur­tout les mégalos

          Réponse
  7. BA

    1- La Grèce est en faillite.

    2- Les banques pri­vées grecques sont en faillite.

    3- La Banque cen­trale de Grèce est en faillite.

    4- Mais à part ça, ça va.

    Vu la situa­tion finan­cière fra­gile du pays, la Banque cen­trale euro­péenne (BCE) a enjoint cette semaine les banques grecques à arrê­ter d’a­che­ter de la dette émise par Athènes, car cela fait peser un risque sur leur soli­di­té financière

    Les banques grecques se refi­nancent à l’heure actuelle auprès de la banque cen­trale de Grèce, avec des prêts d’ur­gence, plus oné­reux pour elles, dans le cadre d’un méca­nisme d’ur­gence (ELA) de la BCE. 

    Mer­cre­di, la BCE a rele­vé à 71 mil­liards d’eu­ros, contre 69,8 mil­liards pré­cé­dem­ment, le pla­fond de ce finan­ce­ment d’urgence.

    Les coffres des banques grecques ont été for­te­ment ponc­tion­nés par les épar­gnants depuis décembre, début de la séquence élec­to­rale qui a por­té Syri­za au pou­voir. En février ain­si, où il a fal­lu attendre le 20 pour qu’un pre­mier accord soit trou­vé entre le nou­veau gou­ver­ne­ment grec et ses créan­ciers, 7,6 mil­liards d’eu­ros ont été reti­rés par les ménages et les entre­prises, selon les chiffres publiés jeu­di par la Banque de Grèce.

    Ces retraits font suite à d’autres de 4,2 mil­liards d’eu­ros en décembre et de 12,8 mil­liards en jan­vier. A 140,47 mil­liards d’eu­ros en février, cette épargne est au plus bas depuis mars 2005.

    Après la ren­contre lun­di du Pre­mier ministre grec Alexis Tsi­pras avec la chan­ce­lière alle­mande Ange­la Mer­kel à Ber­lin, le gou­ver­ne­ment espère qu’une solu­tion à ses pro­blèmes sera trou­vée très prochainement.

    Après cette ren­contre, le cli­mat poli­tique a chan­gé, a sou­li­gné le ministre grec de l’E­co­no­mie M. Georges Stathakis.

    Tou­te­fois, la bourse d’A­thènes reflé­tait jeu­di l’in­quié­tude des mar­chés, l’in­dice géné­ral a ter­mi­né dans le rouge, à ‑3,74% à 764,88 points. 

    http://​www​.roman​die​.com/​n​e​w​s​/​A​t​h​e​n​e​s​-​o​p​t​i​m​i​s​t​e​-​s​u​r​-​u​n​-​a​c​c​o​r​d​-​a​v​e​c​-​l​U​E​-​a​u​-​d​e​b​u​t​-​d​e​-​l​a​-​s​e​m​a​i​n​e​/​5​7​8​9​2​7​.​rom

    Réponse
    • claude saint-jarre

      Serait-il pos­sible d’a­voir les coor­don­nées d’É­ric Tous­saint pour une ana­lyse de la dette du Qué­bec ? Le site inter­net que j’ai vu ne donne pas cette information.
      Merci !

      Réponse
  8. gilles

    L’É­tat, le capi­tal, l’in­ter­na­tio­na­lisme. Leçons de Grèce
    jeu­di 2 avril 2015 à 18h30
    Ren­contre-débat avec Fré­dé­ric Lor­don & Pana­gio­tis Sotiris 

    EHESS – École des hautes études en sciences sociales
    amphithéâtre
    105 bou­le­vard Raspail
    Métro Saint Pla­cide ou Notre Dame des Champs

    Le dis­po­si­tif aus­té­ri­taire doit être bri­sé en Europe. Cette tâche est à l’ordre du jour. Mais elle ne l’est pas par­tout : aujourd’­hui, le maillon faible du néo­li­bé­ra­lisme se trouve en Grèce. Au-delà de la situa­tion grecque, cette situa­tion impose une réflexion et un ques­tion­ne­ment. Com­ment tran­cher le nœud gor­dien euro­li­bé­ral à par­tir d’un seul pays (ou d’un seul groupe de pays) ? Face au capi­tal mon­dia­li­sé, la « sou­ve­rai­ne­té popu­laire » a‑t-elle encore un sens ? Les ins­ti­tu­tions qui com­battent l’aus­té­ri­té peuvent-elles s’in­car­ner dans l’É­tat tel qu’on le connaît en Europe, avec ses sédi­ments capi­ta­listes et autoritaires ?

    Face à ces ques­tions, Fré­dé­ric Lor­don, éco­no­miste, auteur notam­ment de La mal­fa­çon, et Pana­gio­tis Soti­ris, phi­lo­sophe et diri­geant du Front de la gauche anti­ca­pi­ta­liste en Grèce (Antar­sya), tous deux favo­rables à une sor­tie de la Grèce de la zone euro, pro­posent d’in­ter­ro­ger ces trois termes, État, capi­tal et inter­na­tio­na­lisme, au prisme des défis et des pro­messes que portent la résis­tance du peuple grec aux dik­tats euro­péens et néolibéraux.

    Le jeu­di 2 avril 2015
    18h30
    EHESS
    AMPHITHÉÂTRE FRANÇOIS FURET
    105 bd Ras­pail, 75006 Paris
    M°Notre-Dame-des-Champs ou Saint-Placide 

    Source : http://​paris​.demos​phere​.eu/​r​v​/​3​8​527

    Réponse
    • Eliade Guy

      Mer­ci

      Réponse
  9. Gabriel

    Mer­ci pour cette ini­tia­tive, Etienne. Super soi­rée, diver­tis­sante et instructive !

    Réponse
  10. RV
  11. Eliade Guy

    Ça a du leur écor­cher la gorge mais l’ UE a recon­nu que la démo­cra­tie (repré­sen­ta­tive c’ est à dire le sys­tème de la pègre plou­to­cra­tique ) ayant par­lé, le peuple grec a le droit à un chan­ge­ment de feuille de route. Ils sont for­cés de recon­naître le nou­veau gou­ver­ne­ment comme légi­time … putain quel effort … pen­dant ce temps là ils aiguisent leurs cou­teaux de bou­cher pour tailler dans l’ expé­rience in vivo … Com­ment mettre aux pas l’ Etat en lais­sant les grecques gérer leur obso­les­cence dans la paix sociale .… avec la com­pli­ci­té de .. heu .. l’ Etat ? De la nou­velle start-up de la misère à echelle d’ un peuple entier que va t il sor­tir .. voi­là la ques­tion que les diri­geants de l’UE se posent .. qui dit cynisme ?

    Réponse
  12. richard30

    Bon­jour Eliade Guy. Mer­ci pour cette info. Par contre pour­riez-vous pré­ci­ser sur quel page, blog ou site vous avez extrait cette infor­ma­tion ? Quelles sont vos source exactes, afin que nous puis­sions les vérifier ?

    Réponse
    • Eliade Guy

      Oui bien sur : sur le fil d’ actua­li­té de ma page face­book il y avait une pho­to et ce lien (par­ta­gé par JL Mélen­chon) … je dis d’ ailleurs que c’ est « tiré de la page de JL Mélen­chon » ce qui n’ est donc pas exact c’ est un lien par­ta­gé par JL Mélén­chon. Un des­sin valant mieux qu’ un long dis­cours pou­vez m’ apprendre com­ment insé­rer une pho­to sur le blog d’ Etienne car j’ ai fait une copie d’ écran du lien en question
      Guy

      Réponse
  13. Zut

    « Quelles sont vos source exactes, afin que nous puis­sions les vérifier ? »

    Vous êtes plusieurs…?

    Çà sur­prend quand on s ‘aper­çois que le monde change, c’est iné­luc­table, faut pas être pressé…
    L’in­fo date du 12 février, mer­ci qui ? Les journaleux.

    http://​www​.visir​.is/​i​c​e​l​a​n​d​-​j​a​i​l​s​-​f​o​r​m​e​r​-​k​a​u​p​t​h​i​n​g​-​b​a​n​k​-​b​o​s​s​e​s​/​a​r​t​i​c​l​e​/​2​0​1​5​1​5​0​2​1​9​597

    Bra­vo Guy.

    Réponse
    • Eliade Guy

      Mer­ci Jean-Luc .. je n’ ai fait modes­te­ment que trans­mettre en sup­po­sant que JL Mélen­chon avait véri­fié … enfin je ne suis pas jour­na­liste et je vois que l’ info date un peu
      Mille excuses

      Réponse
  14. BA

    Grèce / Union euro­péenne : la rup­ture est inévitable.

    Les deux camps se pré­parent à la rupture.

    Lisez cet article :

    La pers­pec­tive d’une rup­ture semble désor­mais de plus en plus proche et il semble que cha­cun s’y pré­pare. Lors du défi­lé de la fête natio­nale du 25 mars, une femme a lan­cé un mes­sage d’en­cou­ra­ge­ment à Yanis Varou­fa­kis, le ministre hel­lé­nique des Finances. Ce der­nier a répon­du : « il fau­dra nous sou­te­nir aus­si après la rup­ture. » Faut-il y voir la preuve que cette rup­ture est acquise ? L’ac­cord avec les créan­ciers semblent en tout cas désor­mais très difficile. 

    http://​www​.latri​bune​.fr/​e​c​o​n​o​m​i​e​/​u​n​i​o​n​-​e​u​r​o​p​e​e​n​n​e​/​g​r​e​c​e​-​p​o​u​r​q​u​o​i​-​l​e​-​b​l​o​c​a​g​e​-​s​e​m​b​l​e​-​i​n​d​e​p​a​s​s​a​b​l​e​-​4​6​4​8​6​6​.​h​tml

    Réponse
  15. binnemaya
  16. Eliade Guy

    Gla­né sur le web : à ceux qui ne croient pas que les guerres de l’ OTAN ont une déter­mi­na­tion éco­no­mique il faut leur rap­pe­ler que l’ OTAN c’ est de l’ argent
    Moi je trouve ça drôle .. enfin en pre­mière lec­ture bien sûr

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...

[Contre la tyrannie qui vient] Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté

Chers amis, Sentez-vous que le temps est venu de prendre nos responsabilités pour défendre notre liberté ? Si ne disons jamais non aux pouvoirs abusifs, ils ne s'arrêteront jamais d'abuser : "tout pout pouvoir va jusqu'à ce qu'il trouve une limite" (Montesquieu)....