Rendez-vous le 31 août à Saint-André-de-Valborgne, pour une journée démocratique

26/08/2014 | 25 commentaires

Une belle ini­tia­tive (de per­sonnes qui viennent de loin) pour aller aider Camille et ses amis dans leur résis­tance démo­cra­tique locale : 

Ce serait bien qu’il y ait beau­coup de monde là-bas, ce jour-là et d’autres : Camille a besoin de sen­tir qu’il y a plein de monde qui compte sur elle et qui est fier de ce qu’elle fait.

Nous devrions être nom­breux à aider Camille, de dif­fé­rentes façons, car ce qu’elle fait est emblé­ma­tique de ce que nous devrions tous faire, com­mune par commune.

Rap­pel : le blog où Camille nous tient infor­més de ses aventures :
http://​demo​cra​tie​-sain​tan​dre​de​val​borgne​.com/

Catégorie(s) de l'article :

25 Commentaires

  1. J-Stéphane
    • Sandy

      C’est vrai­ment dom­mage de voir autant de per­sonnes sin­cères et intel­li­gentes se four­voyer à ce point dans une idéo­lo­gie fausse.

      Réponse
    • Sandy

      Belle vidéo néanmoins.

      Réponse
  2. EFFAB

    « C’est vrai­ment dom­mage de voir autant de per­sonnes sin­cères et intel­li­gentes se four­voyer à ce point dans une idéo­lo­gie fausse. »

    ça c’est sûr ! au stade actuel, cette volon­té démo­cra­tique relève plus de l’i­déo­lo­gie… le fait étant que la plou­to­cra­tie et le libé­ra­lisme exa­cer­bé pou­vant pas­ser pour plus « sin­cères » et plus « intel­li­gentes » du fait, jus­te­ment, qu’ils soient eux démon­trables et des plus visibles pour tous ! ^^

    Ton rôle ici est sys­té­ma­tique et à des­sein, SANDY ou TROLL MAN, et ce sont bien là les limites de notre cher ETIENNE à confondre « prendre le temps d’é­cou­ter autrui » avec « la mau­vaise foi de cer­tains« _la Démo­cra­tie s’a­dresse au plus grand nombre et à tous, comme ces limites que nous devons (nous) impo­ser ; ce mal, cette mau­vaise foi, ces inté­rêts contraires et dia­bo­liques qui n’ont cure de ces consen­sus popu­laires, de ces vrais débats paci­fistes et ouverts, de cette volon­té qu’il y a à vou­loir vivre de façon syner­gé­tique, res­pec­tueuse, har­mo­nieuse… bref, il est des bre­bis galeuses qui opé­re­ront tou­jours dans la sour­noi­se­rie, l’af­fa­bu­la­tion et la démagogie.

    Réponse
    • Sandy

      Tu vas arrê­ter ton har­cè­le­ment ? Le seul troll ici c’est toi avec tes attaques per­son­nelles sys­té­ma­tiques et tes calomnies.
      Nan mais sérieu­se­ment, tu te prends pour un démo­crate et notam­ment un grand défen­seur de la liber­té d’ex­pres­sion totale à la Chom­sky alors qu’à la pre­mière occa­sion tu veux impo­ser ta loi et notam­ment des règles de censure.
      Si je n’en étais pas la vic­time je croi­rais à un sketch !
      Alors calme toi, et fous moi la paix ! 

      Si vrai­ment tu ne peux pas alors trouve un autre endroit où il n’y aura que des per­sonnes d’ac­cord avec toi, car j’é­tais là avant toi et je ne compte pas me lais­ser faire par un lâche qui se cache der­rière son écran pour m’in­sul­ter et me calom­nier, ce qu’é­vi­dem­ment tu ne ferais pas si tu étais en face de moi.

      Réponse
  3. EFFAB

    Pour­quoi te foutre la paix consi­dé­rant de mon côté que tes inter­ven­tions par­fois sys­té­ma­tiques et très alam­bi­quées me posent ques­tion et m’a­gacent un peu ? Dans ce cas, disons alors har­cè­le­ment pour harcèlement.

    Je ne veux en rien impo­ser ma loi, je donne sim­ple­ment mon avis et dis ce que je pense, au risque de me trom­per. Etre cen­su­rer peut être une néces­si­té si majo­ri­té ou consen­sus en déci­dait, alors de quoi te plains-tu !

    Ah ! tu étais là avant moi, évi­dem­ment cela te donne tous les droits ! ^^

    Encore une fois, tu confonds l’in­sulte avec la réflexion et le débat d’i­dée et cette liber­té de dire tout bon­ne­ment ce qu’on peut pen­ser de ceci ou d’un­tel, et pas besoin d’être irres­pec­tueux pour cela. Quand on s’en­gage à prendre la parole, qui plus est, en public tout en pré­ten­dant des choses et trou­ver soi-même à redire sur les pro­pos d’au­trui, il faut s’at­tendre en retour qu’au­trui puisse en faire de même, sur­tout en isé­go­ria, sans par­ler du carac­tère vir­tuel qui com­plexi­fie autre­ment plus les choses.

    Face à toi j’en dirais tout autant et je serais même plus abrupt si néces­saire, ce vir­tuel m’o­bli­geant notam­ment à tous ces doutes et à tout ce recul.

    Réponse
    • Sandy

      D’ac­cord donc la calom­nie et le har­cè­le­ment moral ne doivent pas être des limites à ta liber­té d’ex­pres­sion mais si ce que les autres disent te déplait, c’est une bonne rai­son pour jus­ti­fier la censure.

      Bra­vo, belle phi­lo­so­phie, belle cohérence.

      Ce que je vais faire main­te­nant, vu qu’il n’y a pas d’i­gnore list, à chaque fois que je ver­rais le pseu­do EFFAB, je pas­se­rai direct au mes­sage suivant.

      Adieu.

      Réponse
      • EFFAB

        Je m’en pas­se­rais bien moi-même mais, contrai­re­ment à toi, j’ai à coeur et à inté­rêt de débus­quer ce manque de rete­nue systémique/systématique voire ce besoin mani­pu­la­teur et diviseur.

        Réponse
  4. Ana Sailland

    « Ce serait bien qu’il y ait beau­coup de monde là-bas, ce jour-là et d’autres : Camille a besoin de sen­tir qu’il y a plein de monde qui compte sur elle et qui est fier de ce qu’elle fait. » (Etienne)

    A Dimanche donc 🙂

    (Je pense pas­ser deux nuits au cam­ping voi­sin de same­di à lundi)

    Réponse
  5. EFFAB

    A côté de ce sou­tien popu­laire, n’ou­blions pas quelque sou­tien moral et sym­bo­lique à ce gen­darme intègre for­te­ment oppo­sé à ce sys­tème que nous dénon­çons et qui change à l’en­vie de ministre de l’é­du­ca­tion tout en sub­ti­li­sant à la Jus­tice les pédo­philes notoires et les élites corrompues !

    Réponse
  6. Patsux

    Je vais ten­ter de m’or­ga­ni­ser pour venir à Saint-André-de-Val­borgne ce weekend.

    Qui sera pré­sent ? A par­tir de quelle heure ? Peut-être que nous pour­rions nous retrou­ver autour d’une table, à midi, pour discuter ?

    Réponse
    • Ana Sailland

      J’y suis dès demain pour pro­fi­ter des Cévennes.
      (Je recom­mande la médi­ta­tion au col de l’Asclier 😉 )
      Hotel Bourgade
      Dacia plaque CH & GE

      Réponse
      • Patsux

        Je pense être sur place le dimanche matin, j’es­père que l’on se ver­ra. Le same­di je pense être un peu plus loin pour voir de la famille 🙂

        Réponse
  7. Ana Sailland

    De la transparence
    De la consti­tu­tion communale

    Dimanche, sur une petite place ombreuse et her­bue, de St André, quel bon­heur d’être avec tous ces gens qui veulent le mieux pour tous et lui donnent du temps, dans le sou­rire per­ma­nent, il a été ques­tion de la trans­pa­rence, au sein de la com­mune ( avec l’i­dée sous-jacente que com­men­cer par obte­nir au plan com­mu­nal per­met­tra de son­ger à exi­ger au plan natio­nal, préa­lable ins­crit dans le concept de démo­cra­tie gigogne )

    Le vécu local récent (et en cours) nous a fait pen­ser que toute séance du conseil muni­ci­pal devrait être fil­mée et dif­fu­sée en direct sur le net, l’or­ga­ni­sa­tion de cette dif­fu­sion incom­bant à la muni­ci­pa­li­té, qui ne doit pou­voir s’y soustraire.

    Il est évident que les démo­crates ne doivent pas avoir à se battre pour obte­nir cela, dans les faits, et que donc une dis­po­si­tion claire devrait être ins­crite dans la consti­tu­tion communale.

    Le concept de consti­tu­tion com­mu­nale n’é­tant pas pour l’heure rete­nu par l’ins­ti­tu­tion auto­ri­taire, il est à conquérir.

    A Saillans par exemple, les citoyens s’or­ga­nisent démo­cra­ti­que­ment mais dans le cadre d’une ins­ti­tu­tion qui ne l’est pas, où le maire reste l’in­ter­face incon­tour­nable entre l’E­tat et le peuple. Si donc les citoyens veulent se don­ner une consti­tu­tion locale (hypo­thèse), elle sera leur choix de fonc­tion­ne­ment, mais sans valeur d’in­ter­face avec la Nation.

    Au delà, nous avons réflé­chi à la trans­pa­rence concer­nant toute trac­ta­tion entre la com­mune et des enti­tés pri­vées, per­sonnes ou entre­prises, ou enti­tés administratives.

    Une par­tie de cette trans­pa­rence décou­le­rait natu­rel­le­ment de l’exi­gence du haut de page, qui ne serait cepen­dant pas suffisante.

    Des textes plus rugueux, allant jus­qu’au prin­cipe de des­ti­tu­tion, devraient être rédigés.

    Le temps étant bref, nous n’a­vons pas pu aller plus loin dans cette réflexion.

    next time may be.

    (écrit en mon nom et sans mandat 😉 )

    Réponse
    • Mat

      Bon­jour Ana,

      Très belle jour­née en effet. Heu­reux de vous avoir ren­con­tré, toi et les autres. L’i­dée de construire des règles à l’in­té­rieur des règles, un peu comme nous l’a expli­qué le Kanak pré­sent à l’a­te­lier, est très inté­res­sante. D’au­tant plus que, comme je te l’ai expli­qué dimanche der­nier, nous sommes en train de mettre en place un tirage au sort pour mon­ter une sorte d’as­sem­blée consti­tuante sur Gre­noble pour des conseil de citoyens indépendants.

      J’au­rais déjà plein de choses à te (vous) dire sur l’a­ven­ture. Sur les dif­fi­cul­tés tech­niques, poli­tiques, les réti­cences des citoyens eux-même, etc. Cela ne fait que démar­rer, j’at­tends que les choses avancent pour faire un point ensuite. En atten­dant, j’es­père pou­voir venir le 27 sep­tembre sur Annecy !

      Réponse
      • Ana Sailland

        Les affiches sont en préparation 😉

        cta­prem mini ate­lier à Annecy …

        Réponse
    • Ana Sailland

      La conquête de la démo­cra­tie peut s’a­mor­cer à par­tir du local, des com­munes en par­ti­cu­lier, des petites com­munes tout particulièrement.

      La ten­dance pré­sente de l’au­to­ri­té à opé­rer non seule­ment des conur­ba­tions mais encore des fusions de com­munes, de dépar­te­ments, de régions, limite donc méca­ni­que­ment l’es­poir de voir s’ins­tau­rer la démo­cra­tie, en cou­pant l’herbe sous le pied des révo­lu­tion­naires non vio­lents qui espèrent par leurs choix légi­times créer valeur d’exemple.

      Plus le rayon d’ac­tion d’un pou­voir est grand, et plus il peut se per­mettre d’être sourd aux reven­di­ca­tions locales, pour la simple rai­son qu’à par­tir d’une cer­taine taille, du conte­nant, elles deviennent inau­dibles et s’éteignent.
      Les fusions impli­quant l’ac­crois­se­ment du rayon des pou­voirs, par dis­pa­ri­tion des petites enti­tés géo­gra­phiques, elles sont un boost de l’au­tisme institutionnel.

      Il est peut être para­no celui qui pen­se­rait que c’est inten­tion­nel, mais ne l’est pas forcément …

      Réponse
      • Di Girolamo

        C’est de l’in­ten­tion­nel non réflé­chi : C’est tout sim­ple­ment dans la logique du sys­tème . La sup­pres­sion des com­munes et donc de leur fonc­tion de démo­cra­tie de proximité.
        C’est bien là des­sus qu’il faut se battre : la démo­cra­tie : le pou­voir citoyen de réflé­chir ensemble et déci­der . Et il n’y a pas 36 manières de ten­ter d’y par­ve­nir : il faut se mettre en capa­ci­té de pou­voir acti­ver des démo­cra­ties com­mu­nales ‚inter­com­mu­nales vivantes ; c’est à dire lan­cer des débats , des soi­rées , des réflexions , de la dis­cus­sion publique . Ce ne peut être ni un par­ti , ni une asso­cia­tion (sauf recon­nue d’u­ti­li­té publique pour ce faire/Ref Jacques Romans )qui lance et anime cela ( c’est un préa­lable très impor­tant ) ; c’est bien dans le cadre public que cela doit prendre forme ; d’où l’im­mense dif­fi­cul­té de la chose parce que cadre public de dis­cus­sion publique il n’y a pas . C’est donc à la base en s’ap­puyant sur ce qui existe déjà au niveau légal sur la par­ti­ci­pa­tion citoyenne et sur des élus ouverts qu’on aura su convaincre qu’il faut démar­rer et lan­cer des expé­ri­men­ta­tions. C’est par l’ac­ti­va­tion de cette démo­cra­tie de ter­rain qu’il faut com­men­cer ; même si les ate­liers consti­tuants sont inté­res­sants ils ne touchent pas les lamb­da , mais des déjà convain­cus. C’est la pra­tique de se ren­con­trer , élus locaux et popu­la­tions pour dis­cu­ter convi­via­le­ment autour d’un pot des pro­blèmes socié­taux qui peut faire pro­gres­ser les choses . Pas par­ler du tirage au sort ou de la consti­tu­tion à ce soir ou jamais. Même si cela pré­sente aus­si un inté­rêt : faut savoir ce qu’on veut et où on veut aller.

        Réponse
  8. Ana Sailland

    « Savez-vous ce qui fait qu’un maire est agres­sif dans la com­mune ? C’est le pré­fet. Sup­pri­mez le pré­fet, et le maire ne s’ap­puie plus que sur les indi­vi­dus qui l’ont nom­mé ; la liber­té de cha­cun est garantie. »

    Anselme Bel­le­gar­rigue, mani­feste de l’Anarchie
    (L’a­nar­chie, Jour­nal de l’Ordre – n°1, Avril 1850)

    Réponse
  9. EFFAB

    Contre la rhé­to­rique faux-cul d’un Plenel…

    … la par­ler vrai d’un Phi­lippe LOUVET !

    Réponse
    • Oli

      Effab, je crois que cette vidéo était des­ti­née à un autre sujet 😉
      Oui, des types comme ça il en manque.
      Per­so je suis las des « intel­lec­tuels », de leurs théo­ries, idées, concepts, débats, qui me semblent par­fois ser­vir d’é­cran à une lâche­té qui ne s’a­voue pas. Pour le dire plus clai­re­ment : tant qu’on parle, on est pas dehors à aller exi­ger ensemble qu’ils arrêtent main­te­nant leurs conneries.
      Ce qu’ils font est très grave, autant au niveau finan­cier qu’é­co­lo­gique. Tous les jours on en apprend, encore et encore, tous les jours on constate qu’ils sont nuls, qu’ils se foutent roya­le­ment de notre gueule, que leurs inten­tions sont loin d’être bonnes et pour­tant il ne se passe rien. Tous les jours dans le ciel aux quatre coins du pays il y a ces putains d’a­vions qui déchargent on ne sait quoi dans notre atmo­sphère, un petit tour par inter­net men­tionne qu’il s’a­git entre autres de métaux lourds (neu­ro­toxiques) et ça ne semble inquié­ter per­sonne… On peut y accor­der du cré­dit ou non, mais de là à ne se poser aucune ques­tion… Et à n’exi­ger aucun compte à ses « res­pon­sables (lol) poli­tiques »… Cette non réac­ti­vi­té est ahu­ris­sante. Je ne cesse de m’en éton­ner. J’ai par­fois l’im­pres­sion d’être entou­ré de gens endor­mis, com­plè­te­ment amorphes, sans émo­tion, sans rage, sans colère, sans espoir aus­si, fina­le­ment, notam­ment l’es­poir d’être capable d’al­ler leur dire merde et de les virer. Com­bien fau­dra-t-il encore d’in­jus­tices, de men­songes, de tra­hi­sons, de guerres et de pillages pour bri­ser enfin cette apa­thie généralisée ?

      Réponse
  10. Ronald

    Repor­tage du Cercle des Volon­taires à Saint-André, avec inter­views d’E­tienne à la jour­née démo­cra­tique, et de Camille :
    http://​www​.cer​cle​des​vo​lon​taires​.fr/​2​0​1​4​/​1​0​/​3​0​/​s​a​i​n​t​-​a​n​d​r​e​-​v​a​l​b​o​r​g​n​e​-​a​u​-​c​o​e​u​r​-​d​i​s​c​o​r​de/
    Il sem­ble­rait que le maire lais­se­rait pro­gres­si­ve­ment la camé­ra fil­mer les conseil muni­ci­paux. En tout cas, le sui­vant (avec nou­velle illus­tra­tion d’a­bus de pou­voir) est filmé :
    http://​demo​cra​tie​-sain​tan​dre​de​val​borgne​.com/​c​o​n​s​e​i​l​-​m​u​n​i​c​i​p​a​l​-​12/

    Réponse
  11. Ana Sailland

    « En 1970, peu avant les élec­tions muni­ci­pales, les deux retrai­tés orga­nisent à Van­don­court un son­dage pour connaître les sou­haits des vil­la­geois : des sortes d’« états géné­raux du vil­lage ». Un pro­gramme poli­tique est ensuite éla­bo­ré, qui reprend les idées fortes recueillies dans ces ques­tion­naires, et trans­mis aux habi­tants, cha­cun étant invi­té à en faire part à 2 ou 3 habi­tants… A la der­nière minute, une can­di­da­ture est dépo­sée, avec une liste élec­to­rale qui se dit a‑politique. La liste obtient fina­le­ment les 34 des votes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »

    « Concrè­te­ment, le sys­tème de prise de déci­sion part des 8 com­mis­sions extra muni­ci­pales (enseignement/enfance, bâti­ments et tra­vaux, Budget/finances, Action sociale et fami­liale, Vie de la cité/urbanisme, emploi/économie soli­daire, vie culturelle/sportive, environnement/patrimoine) ouvertes à tous les habi­tants, qui ont lieu une fois par mois, et où les déci­sions se prennent au consen­sus : en cas de désac­cord pro­fond, on laisse les choses mûrir et on y revient plus tard. »

    Plus ici :

    http://​popu​lac​tion​.com/​v​a​n​d​o​n​c​o​u​r​t​-​p​r​e​m​i​e​r​-​v​i​l​l​a​g​e​-​d​e​-​f​r​a​n​c​e​-​a​-​v​o​t​e​r​-​p​o​u​r​-​u​n​e​-​d​e​m​o​c​r​a​t​i​e​-​p​a​r​t​i​c​i​p​a​t​i​v​e​-​d​i​r​e​c​t​e​-​d​i​t​e​-​d​e​-​c​o​-​c​o​n​s​t​r​u​c​t​i​on/

    Réponse
    • 222

      Van­don­court, cela sonne très Révo­lu­tion fran­çaise, je trouve, un signe peut-être, juste pour le sym­bole et les enjeux en cours, mais cette orien­ta­tion plus paci­fique, plus démo­cra­tique, évidemment ^^

      Rien n’est impos­sible, cela est pour­tant bien connu…

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Courageuse et exemplaire Camille : intéressant reportage sur une « journée d’éducation populaire sur la démocratie », à Saint-André de Valborgne | Blog du Plan C - […] Le dernier jour d’août dernier, nous sommes allés, avec une bande de gentils virus assez déterminés (il en venait…

Laisser un commentaire

Derniers articles