Voir venir le TOTALITARISME – Jeudi Chouard n°4, 21 juillet 2022 21h, avec Ariane Bilheran et Slobodan Despot

16/07/2022 | 12 commentaires


Le 21 juillet 2022 21h, ren­dez-vous à l’émission en direct Jeu­di Chouard, le jour des citoyens consti­tuant, avec Ariane Bil­he­ran et Slo­bo­dan Des­pot au sujet du totalitarisme.

Rejoindre l’é­mis­sion sur Facebook
Rejoindre l’é­mis­sion sur YouTube
Par­ta­ger sur Twitter
Par­ta­ger sur Telegram

PARTIE 1. Pré­sen­ta­tion : pen­dant envi­ron 30 minutes, les invi­tés pré­sen­te­ront leurs enga­ge­ments, les pro­blèmes qu’ils cherchent à résoudre, puis répon­dront aux ques­tions du public.

PARTIE 2. Ate­lier consti­tuant avec les invi­tés et les spec­ta­teurs : que fau­drait-il écrire dans la Consti­tu­tion pour résoudre les pro­blèmes énon­cés ? Nous débat­trons sur les solu­tions à constitutionnaliser.

À LA FIN DU LIVE. À par­tir de 22h30 les spec­ta­teurs pour­ront rejoindre la radio libre sur Dis­cord pour conti­nuer le débat consti­tuant et faire des retours. Se connec­ter


Chers amis,

Sur ce site (chouard​.org), on tra­vaille — ensemble — depuis 2005 sur les abus de pou­voirs : leurs dif­fé­rentes formes, leurs causes pro­fondes, et les dif­fé­rentes solu­tions que les humains pour­raient ima­gi­ner pour les empê­cher durablement.

En ces temps inquié­tants de pré­ten­dues « urgences » (décla­rées fort habi­le­ment par les pou­voirs exé­cu­tifs, appuyés par de com­plai­santes ins­tances « inter­na­tio­nales »), on entend de plus en plus sou­vent le mot TOTALITARISME dans les conver­sa­tions des citoyens, inquiets pour leur liberté.

Ce mot impor­tant mérite d’être étu­dié publi­que­ment pour évi­ter entre nous les mal­en­ten­dus, pour être sûrs de bien nous com­prendre, sans exa­gé­ra­tions ni euphé­mismes ou contresens.

Je vous pro­pose d’y réflé­chir jeu­di pro­chain, 21 juillet à 21h, avec deux per­son­na­li­tés dont je trouve le tra­vail impor­tant : Ariane Bil­he­ran (https://​www​.aria​ne​bil​he​ran​.com/ et https://​www​.you​tube​.com/​c​/​A​r​i​a​n​e​B​i​l​h​e​r​a​n​O​f​f​i​c​iel) et Slo­bo­dan Des­pot (https://​anti​presse​.net/​a​u​t​e​u​r​s​/​s​l​o​b​o​d​a​n​-​d​e​s​p​ot/ et https://​www​.you​tube​.com/​c​/​A​n​t​i​p​r​e​s​s​e​_​n​e​t​/​v​i​d​eos) . Ils se connaissent, ils tra­vaillent ensemble, ce sont des résis­tants à toutes les formes de domi­na­tion, ce sont des gens bien.

Je vou­drais qu’A­riane et Slo­bo­dan nous expliquent cha­cun (expo­sé d’A­riane, puis réac­tions de Slo­bo­dan et moi, puis échanges avec les audi­teurs, point par point) :
• leur défi­ni­tion du mot tota­li­ta­risme, la dis­tinc­tion avec les non syno­nymes comme dic­ta­ture, des­po­tisme, tyrannie…
• les indi­ca­teurs (« war­nings dans la tête ») qui per­mettent de dire qu’on se trouve dans (ou qu’on se dirige vers) un régime totalitaire,
• les causes pro­fondes de cette catas­trophe antidémocratique,
• et les solu­tions, cura­tives et pré­ven­tives, qu’A­riane et Slo­bo­dan — et les audi­teurs — pré­co­nisent pour les simples citoyens.

De mon point de vue, un régime tota­li­taire est le bout d’un che­min, le terme d’un pro­ces­sus d’au­to­no­mi­sa­tion des pou­voirs, faute de consti­tu­tion digne de ce nom c’est-à-dire faute de citoyens consti­tuants. Il me semble que dans un peuple édu­qué à res­ter vigi­lant, dans une popu­la­tion de citoyens consti­tuants, il n’y a pas de place pour un tyran, et encore moins pour un régime tota­li­taire : une démo­cra­tie ça s’ins­ti­tue et nous sommes seuls à pou­voir le faire, nous les repré­sen­tés qui avons tout à craindre de nos repré­sen­tants tant que ce n’est pas nous qui leur fixons nous-mêmes leurs limites. J’es­père pou­voir pas­ser cette idée au feu de l’es­prit cri­tique de mes invités.

Ensuite de quoi, comme d’ha­bi­tude dans cette émis­sion, j’ai­me­rais inci­ter mes invi­tés — ain­si que nos audi­teurs et com­men­ta­teurs — à rédi­ger avec moi des (ébauches d’) articles de consti­tu­tion sur ce sujet ; je vous pose­rai à tous la ques­tion : si vous aviez le pou­voir consti­tuant (si vous étiez sou­ve­rain, quoi), quelques minutes ou quelques heures , quelles règles ins­ti­tue­riez-vous pour empê­cher dura­ble­ment tout pou­voir de deve­nir tota­li­taire ? Vous allez natu­rel­le­ment pen­ser à rédi­ger de grandes règles fon­da­men­tales, mais pen­sez bien à rédi­ger aus­si les moda­li­tés d’exé­cu­tion pra­tique des grandes règles fon­da­men­tales (pro­cé­dures sans les­quelles tout est cor­rup­tible) : Qui contrôle qui ? Qui juge ? Qui punit ? Qui révoque ? Qui contrôle les contrô­leurs ? etc.

J’ai hâte de vous y retrou­ver, ça va être passionnant.

Étienne.


Liens pour voir l’émission :

Sur Face­book : https://​www​.face​book​.com/​3​5​4​1​2​5​5​4​0​2​5​4​9​0​8​/​p​o​s​t​s​/​3​5​5​3​4​8​9​9​3​4​6​5​896

Sur You­tube : https://​www​.you​tube​.com/​w​a​t​c​h​?​v​=​l​m​c​g​q​c​Q​H​reE


Comme d’ha­bi­tude, pour vous aider à vous pré­pa­rer un peu à l’a­vance à cette réflexion, je vous signale ci-des­sous quelques docu­ments impor­tants déjà publiés par mes invi­tés sur le sujet :

Ariane et Slo­bo­dan ont déjà fait une émis­sion ensemble (très inté­res­sante) sur le tota­li­ta­risme, c’é­tait sur la (très utile) chaîne « Un être humain » :

Ariane a écrit plu­sieurs livres impor­tants sur ce sujet, et notamment :

Ariane Bilheran et Vincent Pavan Le debat interdit. Langage Covid et totalitarisme 2022
dont je vous ai déjà par­lé ici, en juin : https://​www​.chouard​.org/​2​0​2​2​/​0​6​/​0​4​/​a​r​i​a​n​e​-​b​i​l​h​e​r​a​n​-​e​t​-​v​i​n​c​e​n​t​-​p​a​v​a​n​-​l​e​-​d​e​b​a​t​-​i​n​t​e​r​d​i​t​-​l​a​n​g​a​g​e​-​c​o​v​i​d​-​e​t​-​t​o​t​a​l​i​t​a​r​i​s​m​e​-​2​0​2​2​-​n​o​u​s​-​d​e​v​o​n​s​-​n​o​u​s​-​p​r​e​p​a​r​er/

Dans la vidéo ci-des­sous, Ariane a par­lé de ce livre avec son coau­teur, Vincent Pavan, que je trouve pas­sion­nant sur sa cri­tique au vitriol du scien­tisme et des char­la­tans qui uti­lisent des « modèles » mathé­ma­tiques aux pré­ten­tions divi­na­toires déli­rantes pour ter­ro­ri­ser le monde entier :

Ariane Bil­he­ran a aus­si écrit :

Ariane Bilheran 2021 Chroniques du totalitarisme

Pré­sen­ta­tion en 4e de couverture :

Les Chro­niques du tota­li­ta­risme ont été rédi­gées au cours de l’an­née 2021, pour cer­taines publiées dans « L’An­ti­presse », et pour d’autres direc­te­ment sur le site de l’auteur.

Elles étu­dient, à par­tir de l’ac­tua­li­té, dif­fé­rentes notions, comme la mise au pas, la vio­lence, le corps, la folie, la per­ver­sion, la para­noïa, le sacri­fice, le témoi­gnage, la cha­ri­té et l’hé­roïsme, en époque totalitaire.

Elles sont ici accom­pa­gnées d’ar­ticles, dont « Psy­cho­pa­tho­lo­gie du tota­li­ta­risme » qui, en trois volets, résume le pro­blème tota­li­taire selon les pro­cé­dés psy­chiques col­lec­tifs décryp­tés par Ariane Bilheran.

Par son ana­lyse en prise directe avec les évé­ne­ments de 2021, l’au­teur inter­roge avec pro­fon­deur et ampli­tude, selon la phi­lo­so­phie poli­tique et la psy­cho­pa­tho­lo­gie, les troubles qui enva­hissent pério­di­que­ment l’hu­ma­ni­té. À cer­taines époques, l’hu­ma­ni­té, prise dans la déme­sure et la ten­ta­tion de trans­gres­ser les inter­dits fon­da­men­taux de la civi­li­sa­tion, régresse dans la barbarie.

Ariane Bil­he­ran, ancienne élève de l’É­cole Nor­male Supé­rieure (Ulm), phi­lo­sophe, psy­cho­logue cli­ni­cienne et doc­teur en psy­cho­pa­tho­lo­gie, est spé­cia­liste de l’é­tude de la para­noïa, de la per­ver­sion, du har­cè­le­ment et des mani­pu­la­tions. Elle est l’au­teur de nom­breux livres parus chez Dunod et Payot, dont Psy­cho­pa­tho­lo­gie de la para­noïa et Psy­cho­pa­tho­lo­gie de l’autorité.

Som­maire :
Introduction
Pré­face de Slo­bo­dan Despot
Le tota­li­ta­risme et le choix de la vie héroïque
Chro­niques du tota­li­ta­risme 1 — La mise au pas du 12 juillet 2021
Chro­niques du Tota­li­ta­risme 2 — De la vio­lence en phase totalitaire
Chro­niques du tota­li­ta­risme 3 — La vie nue, et encore…
Chro­niques du tota­li­ta­risme 4 — Le corps dans le sys­tème totalitaire
Chro­niques du tota­li­ta­risme 5 — Quand tout devient fou…
Note rectificative
Chro­niques du tota­li­ta­risme 6 — Le témoin par destin
Chro­niques du tota­li­ta­risme 7 — La charité
Chro­niques du tota­li­ta­risme 8 — Hom­mage aux héros fran­çais le 15 sep­tembre 2021
Psy­cho­pa­tho­lo­gie du tota­li­ta­risme 1 — La struc­ture tota­li­taire, le délire paranoïaque
Psy­cho­pa­tho­lo­gie du tota­li­ta­risme 2 — Méthodes, étapes, objec­tif du pro­jet totalitaire
Psy­cho­pa­tho­lo­gie du tota­li­ta­risme 3 — Conta­gion déli­rante et alliances psy­chiques, sor­tie du délire
Tota­li­ta­risme, idéo­lo­gie et paranoïa
Conclusion
Inter­ven­tion lors de l’Assemblée fran­co-ita­lienne du 29 jan­vier 2022, tenue à Paris (signa­ture du trai­té de Paris)
Exper­tise trans­mise au Dr Rei­ner Füll­mich pour le grand jury
Les pro­fils qui résistent à l’embrigadement sectaire
Sur l’auteur

et

Ariane Bilheran Psychopathologie de lautorite 2010

Autres articles et vidéos publiés par Ariane :

1° L’imposture des droits sexuels 5ème édi­tion, sous-titre « ou la loi du pédo­phile au ser­vice du tota­li­ta­risme mon­dial » (pre­mière édi­tion : 2017…) :
https://​www​.boo​ke​lis​.com/​s​c​i​e​n​c​e​s​-​h​u​m​a​i​n​e​s​/​5​1​3​0​1​-​L​-​i​m​p​o​s​t​u​r​e​-​d​e​s​-​d​r​o​i​t​s​-​s​e​x​u​e​l​s​.​h​tml
Ne pas le lire avant de dormir !

2° Article Tota­li­ta­risme sani­taire, écrit en avril 2020 :
https://​www​.aria​ne​bil​he​ran​.com/​p​o​s​t​/​t​o​t​a​l​i​t​a​r​i​s​m​e​-​s​a​n​i​t​a​i​r​e​-​c​-​e​s​t​-​p​o​u​r​-​t​o​n​-​b​i​e​n​-​l​e​-​m​a​l​-​r​a​d​i​cal

3° Article Le défer­le­ment tota­li­taire, où Ariane a posé la pre­mière, en août 2020, l’expression que Louis Fou­ché et d’autres ont popu­la­ri­sée ensuite :

https://​www​.aria​ne​bil​he​ran​.com/​p​o​s​t​/​l​e​-​m​o​m​e​n​t​-​p​a​r​a​n​o​i​a​q​u​e​-​v​s​-​d​e​f​e​r​l​e​m​e​n​t​-​t​o​t​a​l​i​t​a​i​r​e​-​f​a​c​e​-​a​-​l​a​-​d​i​a​l​e​c​t​i​q​u​e​-​d​u​-​m​a​i​t​r​e​-​e​t​-​d​e​-​l​-​e​s​c​l​ave

Hold-Up inter­view inté­grale en sep­tembre 2020 où Ariane parle des com­plo­teurs et des tyrans, du totalitarisme :

Inter­view Radio Cana­da, décembre 2020 (depuis, Ste­phan Bureau s’est fait sor­tir, suite à son inter­view… Ariane et lui sont deve­nus amis) :

6°) PERSONNE N’EST À L’ABRI. Le nœud tota­li­taire exige une pro­pa­gande de tous les ins­tants (2021)

On peut se deman­der pour­quoi, en 2020, Ariane a posé un tel diag­nos­tic (tout le monde lui riait au nez). Mais déjà en 2017 (avec le sous-titre), et fina­le­ment, avec Tous des har­ce­lés en 2010, Ariane avait par­lé de « démo­cra­tie tota­li­taire»… Même Ariane, fina­le­ment, la ques­tion l’intéresse : à quoi a‑t-elle repé­ré cela au point de s’exposer publi­que­ment à en poser le diag­nos­tic dès avril 2020 (ce qui aurait pu lui coû­ter cher en cré­di­bi­li­té, ce qui lui a coû­té d’ailleurs cher, mais pas parce qu’il était faux, au contraire !) à part à son flair ? Pour­quoi Gior­gio Agam­ben le phi­lo­sophe ita­lien a vu clair éga­le­ment au même moment ? Quels ont été leurs outils ?


Slo­bo­dan Des­pot est un per­son­nage impor­tant, de mon point de vue : sa culture lit­té­raire (il est édi­teur), son ana­lyse calme, déca­lée (il est Serbe, il vit en Suisse et son épouse est Russe) géné­reuse et puis­sante m’é­clairent chaque semaine : je me suis abon­né à l’An­ti­presse il y a quelques mois, et c’est pas­sion­nant. Je ne rate plus un débrie­fing du ven­dre­di soir 🙂

ANTIPRESSE 1 1

ANTIPRESSE 2

ANTIPRESSE 3

Le compte twit­ter de Slo­bo­dan : https://​twit​ter​.com/​d​e​s​p​o​t​ica

Edit, 21 juillet 2022, 14h15 :
ATTENTION :
CHANGEMENT D’HEURE de der­nière minute : l’é­mis­sion aura lieu à 21 h au lieu de 19 h.
Par­don pour le dérangement.

Catégorie(s) de l'article :

12 Commentaires

  1. joss

    Dans ce docu­ment « le phé­no­mène des sectes (l’é­tude du fonc­tion­ne­ment des groupes) », des pas­sages nous donnent un éclai­rage sur l’ac­tua­li­té de la crise covid (sur­tout l’an­nexe 1).
    https://​info​sect​.free​shell​.org/​i​n​f​o​c​u​l​t​/​p​h​e​n​o​m​e​n​e​/​p​h​e​n​o​m​e​n​e​.​pdf

    Extrait :
    Le contrôle du milieu
    Cette tech­nique consiste à contrô­ler le milieu dans lequel évo­lue la per­sonne. Ainsi :
    • L’en­semble des infor­ma­tions acces­sibles aux indi­vi­dus est contrôlé ;
    • La per­sonne n’a plus à juger de ce qui est juste et de ce qui ne l’est pas, le groupe sait ce qui est bon ou non pour elle. Le groupe indique donc aux membres des détails sur ce qui est adé­quat de pen­ser, de faire, les lieux où il est per­mis de se rendre, les habits qu’il est adé­quat de por­ter et plus encore ;
    • Dans un tel milieu de vie, la per­sonne ne doit rien cacher aux diri­geants ain­si qu’aux autres membres. Toute infor­ma­tion concer­nant le vécu des membres, leurs acti­vi­tés quo­ti­diennes, leur his­toire per­son­nelle est confiée aux diri­geants ain­si que dans cer­taines cir­cons­tances à l’ensemble des membres du groupe.
    Le contrôle du milieu peut être faci­li­té par l’é­loi­gne­ment géo­gra­phique. Les ren­contres de for­ma­tion et les stages offerts aux recrues se déroulent dans une zone iso­lée pour limi­ter les pos­si­bi­li­tés que les par­ti­ci­pants quittent la for­ma­tion sans avi­ser un autre membre du groupe.

    Réponse
  2. Sandrine

    Bon­jour, je regar­de­rai cette émis­sion demain. Celle avec Natha­nael LEROY fut inté­res­sante mais j’ai quelques critiques :

    1) vos réfé­rences sont essen­tiel­le­ment contre le bloc atlan­tiste, ce qui est jus­ti­fié, mais vous faites une grave erreur si vous pen­sez que Pou­tine est hors sys­tème. J’ai une quan­ti­té impres­sion­nante de liens dont aucun média ne parle, au sujet de la réa­li­té du pou­voir de Pou­tine et ses accoin­tances avec les Roth­schild et la finance. Natha­niel semble « l’ou­blier » éga­le­ment, et d’ailleurs ses réfé­rences de livres confirment son prisme biai­sé. Je poste sou­vent sur Edward Slavs­quat, sur Sub­stack. Des réa­li­tés de la vie en Rus­sie, tota­le­ment ali­gnée sur le bloc atlan­tiste en termes de TOTALITARISME (vac­cins, QR CODES, FACE PAY, 5G, ROUBLE NUMERIQUE, etc etc). Ce qui est le thème de votre pro­chaine vidéo.

    2) chan­ger la Consti­tu­tion est une excel­le­nete idée, mais com­ment pen­sez vous pou­voir appli­quer vos nou­velles lois dans une socié­té appau­vrie et où consé­cu­ti­ve­ment les forces de l’ordre devien­ne­net cor­rup­tibles ? Pen­sez vous que les FDO se ris­que­raient à déso­béir à leurs maitres et perdre leur salaire dans une éco­no­mie infla­tion­niste ? Je n’y crois pas.

    Réponse
    • Val Entin

      Bon­jour San­drine, je serais très inté­res­sé par les liens dont vous par­lez concer­nant la  » réa­li­té du pou­voir de Pou­tine et ses accoin­tances avec le Rot­ch­child et la finance « . Si vous pou­viez en affi­cher quelques-uns, ça serait sym­pa. Merci.

      Réponse
  3. Sandrine

    Bon­jour Etienne
    Demain vous pro­po­sez un débat sur le tota­li­ta­risme. J’aime beau­coup votre tra­vail que je suis depuis plu­sieurs années.
    Pour­tant, je ne veux pas être désa­gréable loin de là.
    Pour le sujet sur le tota­li­ta­risme je crains le pire, une Nième vidéo ron­flante, his­to­rique, et loin de l’ac­tua­li­té. Poin­tant du doigt le tota­li­ta­risme occi­den­tal (qui existe bel et bien) et fai­sant fi du tota­li­ta­risme russe, qui en fait est le même, pour ceux qui ont étu­dié le sujet. Je n’ai pas le temps de m’é­tendre ici.
    Ariane Bil­he­ran, citant Bri­ghel­li le pro-russe. Ca com­mence bien.
    En fait per­son­nel­le­ment j’ai mes propres ana­lyses très per­son­nelles sur le thème loin de ce qu’on lit sur les pseu­do-médias dis­si­dents (tous pro-Poutine).
    Donc il y a deux choses qui me semblent essen­tielles à dire sur le totalitarisme :

    1) LES ACTEURS POLITIQUES. Une carac­té­ris­tique sys­té­ma­tique est qu’ils sont tous des per­son­nages bor­der­line, avec une enfance dif­fi­cile, et une grande envie de revanche sur la vie, c’est le cas de POUTINE SARKOZY MACRON etc. Ils font sys­té­ma­ti­que­ment preuve du plus grand cynisme : un exemple, Pou­tine ferait la guerre en Ukraine contre les UKRO NAZIS, or tout le monde sait qu’il emploie des mil­liers de pro NAZIS dans son groupe Wag­ner diri­gé par le nazo DIMITRI OUTKINE. Le tota­li­ta­risme se nour­rit de cynisme et de spec­tacle. De cynisme encore au Mali, où les popu­la­tions maliennes, centre-afri­caine, nige­riannes ou Tcha­diennes deve­loppent un fort sen­ti­ment anti fran­çais « grâce » aux trolls de l’IN­TER­NET RESEARCH de Pou­tine, et réclament la pré­sence russe, alors que c’est celle ci qui les mas­sacre et font por­ter le cha­peau aux français.

    2) LES CIBLES – les popu­la­tions, dont la psy­cho­lo­gie est fra­gile. Voir ci-dessus. 

    On ne peut par­ler de tota­li­ta­risme sans par­ler de la mani­pu­la­tion des foules et S IL VOUS PLAIT ASSEZ DE LA SEULE CRITIQUE DE L OCCIDENT, CESSONS D ETRE LES IDIOTS UTILES DU BLOC EURASISTE EN CONSTRUCTION qui néces­site une popu­la­tion PRO POUTINE. Merci !!

    Réponse
  4. Fred

    Bon­jour Etienne,
    Écou­tant et réécou­tant les pro­pos de ce Live on constate que le vrai pro­blème est iné­luc­ta­ble­ment lié depuis tou­jours à notre seule repré­sen­ta­tion que cha­cun consent à don­ner et donc à perdre dès le moment où il la cède par le « vote » c’est-à-dire tel que c’est pra­ti­qué dans notre fausse démo­cra­tie, par l’é­lec­tion. On aura beau faire et tor­tiller les textes, le pro­blème res­te­ra entier parce que tou­jours de par se biais nous res­te­rons dans le sys­tème pyra­mi­dale de contrôle des masses.
    C’est à ce niveau Etienne, que vous ne pou­vez pas faire l’é­co­no­mie de com­plé­ter vos tra­vaux avec ceux de Jean-Noël Men­dy sur la repré­sen­ta­ti­vi­té, et l’in­vi­ter à un Live pour confron­ter, com­plé­ter et confir­mer vos points de vues. Il me semble que Valé­rie Bugault devrait aus­si être de la partie…
    Le site de JN Men­dy : https://​repre​sen​ta​ti​vite​.com/
    Mer­ci pour tout ce que vous faite au nom de la liberté.

    Réponse
  5. Sandrine

    Bon­jour Etienne,
    J’ai­mais bien Valé­rie BUGAUT il me sem­blait qu’elle fai­sait preuve d’ob­jec­ti­vi­té et bienveillance,
    Elle a ten­dance à sys­té­ma­ti­que­ment acter un peu trop rapi­de­ment et de manière assez caté­go­rique de sup­po­sées avan­cées de l’oligarchie, genre « la France n’existe plus ». On dirait presque du Nico­las Bon­nal, dans le genre fatalisme.
    Son idée de Grou­pe­ments d’Intérêts sug­gère, selon ses propres termes, que les indi­vi­dus se regroupent (par pro­fes­sions ou par acti­vi­té, par sta­tut, par affi­ni­tés reli­gieuses etc) et aillent voir leur maire ou leur dépu­té en récu­sant par ex. cer­taines règles qui s’imposent à leur métier et qu’ils ne veulent plus du tout. En cas de désac­cord ou non réponse de l’élu faire pres­sion sur celui-ci en mena­çant de ne pas le réélire » » .
    Quelle belle jambe cela leur fera. L’élu ter­mi­ne­ra de toutes façons son man­dat, gar­de­ra sa place pen­dant 5 ans au total, et ne céde­ra pas aux pres­sions d’un GI car ce fai­sant il sait qu’il ne pour­rait pré­tendre à une nou­velle inves­ti­ture de son par­ti dans une autre fonc­tion. Donc tant qu’à devoir perdre un 2ème man­dat, autant le faire avec les bonnes grâces du sys­tème qui l’a fait élire et lui concè­de­ra une autre place confor­table. Ima­gi­nez la bonne aubaine pour le sys­tème, qui en met­tra un iden­tique à la place encore chaude et c’est repar­ti comme en qua­rante. V. Bugault qui cri­tique le par­le­men­ta­risme repré­sen­ta­tif devrait plu­tôt par­ler de réécrire la Consti­tu­tion ce dont elle ne parle pas. Avec man­dat impé­ra­tif et des­ti­tu­tion qua­si immé­diate de l’élu, juge­ment etc.. Il devrait ain­si être plus dif­fi­cile pour le sys­tème de trou­ver des pi(ge)ons pour se salir les mains.

    Avec le temps, en la connais­sant un peu mieux, en échan­geant un peu par mail avec elle, on se rend compte qu’elle tient faci­le­ment des dis­cours favo­rables à la Chine, à Pou­tine, et n’a visi­ble­ment rien contre le com­mu­nisme. Peut être ses origines.
    Ne par­lons pas de sa condes­cen­dance avec les inter­lo­cu­teurs qui tiquent un peu à ses idéologies.
    Mais bref. Son sys­tème de gou­ver­nance est infan­ti­li­sant, et n’est il pas plei­ne­ment com­pa­tible avec le pro­jet eur­asiste d’A­lexandre Dou­guine et de déman­tè­le­ment des états pour favo­ri­ser un régio­na­lisme sous tuto­rat russe ?

    Réponse
    • Jérôme

      La pré­sen­ta­tion du tra­vail de Valé­rie Bugault est erro­née. Les grou­pe­ments d’in­té­rêt n’ont pas pour but d’al­ler qué­man­der auprès des maires mais d’é­crire leurs propres règles. Le man­dat impé­ra­tif et la sub­si­dia­ri­té sont les deux piliers de la réforme des ins­ti­tu­tions pro­po­sée par Valé­rie Bugault ; ce qui inclut donc une nou­velle consti­tu­tion. Son tra­vail mérite vrai­ment d’être étu­dié direc­te­ment. Voi­ci la source : https://​revo​lu​droit​.fr/.

      Réponse
  6. No Body

    J’ai vou­lu publier les paroles de Pink Floyd mais mon com­men­taire n’est pas pas­sé, sûre­ment viré auto­ma­ti­que­ment à cause des mots gros­siers… Il est peut-être dans les indésirables.

    Réponse
    • Étienne CHOUARD

      Moi, je n’ai rien sup­pri­mé du tout 🙂
      Et votre mes­sage m’in­té­resse au plus haut point. Essayez de le repu­blier s’il vous plaît.

      Réponse
  7. Val Entin

    Plus de 2h00 d’in­for­ma­tion, de débat, d’hu­mour … J’ai enfin com­pris pour­quoi un des objec­tifs de nos  » maîtres  » était de cas­ser lit­té­ra­le­ment les familles, de les déman­te­ler grâce à la méta­phore de Slo­bo­dan Des­pot :  » Quand on veut mettre plu­sieurs héris­son dans une boite, on leur coupe les poils « , pour l’ef­fet de mas­si­fi­ca­tion. Vive­ment la ren­trée que ces émis­sions reprennent, c’est tel­le­ment enri­chis­sant et tel­le­ment rare de pou­voir assis­ter à la confron­ta­tion d’i­dées dif­fé­rentes dans un res­pect mutuel. Au top !

    Réponse
  8. Amelie

    Mer­ci pour cet ate­lier pas­sion­nant. Au sujet de l’écriture, le débat entre Mes­sieurs Chouard et Des­pot ren­voie à l’excellente ana­lyse de la philosophe/économiste/humoriste Audrey Ver­non qui rap­pelle que l’écriture a été inven­tée pour tenir les comptes et éta­blir les his­to­riques de cré­dit, ins­tau­rant le début de la domi­na­tion de groupes d’hommes sur d’autres, qui ne semble pas se déve­lop­per dans les socié­tés sans écriture

    Réponse
  9. Amelie

    Au sujet des repré­sen­tants, rap­pe­lons que « minis­ter » signi­fie ser­vi­teur en latin

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles