Deuxième interview d’Étienne CHOUARD Être Humain : #2

1/03/2021 | 8 commentaires

J’ai reçu à la mai­son un jeune homme, nom­mé Thier­ry Jour­dan, et cet échange lui a per­mis de publier sur son site (Stu­dio One) les trois vidéos que voi­ci (les deux autres sont dans des billets séparés).

Deuxième par­tie :
4:45 Le risque de la liberté…
6:03 S’émanciper !
14:44 Urgence ?
16:34 Refu­ser l’impôt ?
17:07 Créer de la thune…
18:20 Case prison !
21:56 Social net­work my ass !
29:55 Les libertaires…
35:46 Music.…
39:03 Savoir ou croire ?

Bon, ce serait bien de pré­ci­ser un peu ce som­maire.
S’il y en a qui veulent bien m’ai­der, merci 🙂
 
Étienne.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​9​0​2​0​2​9​5​5​8​7​317

Tweet cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​twit​ter​.com/​E​t​i​e​n​n​e​_​C​h​o​u​a​r​d​/​s​t​a​t​u​s​/​1​3​6​6​3​0​8​5​5​3​8​3​7​9​6​9​412

 

Catégorie(s) de l'article :

8 Commentaires

  1. Micka

    Des le début de la vidéo j’ai bondi !!!

    Vous dites que les pre­miers libé­raux étaient escla­va­gistes et cela vous pose pro­blème, soit.
    En revanche cela ne semble pas vous déran­ger que les pre­miers démo­crates à Athènes étaient eux aus­si esclavagistes.

    De plus per­met­tez moi de vous dire en toute bien­veillance que vous êtes en plein sophisme… Sar­ko­zy est de droite, Sar­ko­zy est petit, donc tous les petits sont de droite…
    Que les pre­miers que l’on nome « libé­raux » furent escla­va­gistes ne veut pas dire que libé­ra­lisme rime avec esclavagisme.

    Une bonne connais­sance du libé­ra­lisme nous fait com­prendre que la défense de l’individu propre au libé­ra­lisme s’applique à tous les indi­vi­dus : moi et les autres.
    Je ne remet pas en ques­tion votre bonne foi, je vois en vous quelqu’un de bien­veillant et sin­cère mais je dois vous aler­ter quand à la néces­si­té de mon­ter encore de niveau et d’abandonner ce for­ma­tage gen­til vs libé­ra­lisme, que l’on confond trop sou­vent avec capitalisme.

    Vous refu­sez que le mot démo­cra­tie soit gal­vau­dé, accep­tez vous que d’autres comme moi consi­dèrent que le mot libé­ra­lisme le soit aussi ?

    Peut-être que cette inter­ven­tion vous intéressera.
    Cela dit êtes vous sin­cè­re­ment prêt à remettre en ques­tion vos cer­ti­tudes à ce sujet ?

    En tout cas je serais très inté­res­sé d’en dis­cu­ter avec vous.

    https://​you​tu​.be/​M​t​U​A​M​5​g​0​kZw

    Réponse
    • Étienne CHOUARD

      Mer­ci Micka. Je fais tout ce que je peux pour vous com­prendre, je vous le pro­mets, et je suis sûr que vous êtes de bonne foi, vous aus­si. Vous ali­men­tez un rêve comme je le fais moi-même, et nous ado­rons tous les deux nos per­son­nages concep­tuels pré­fé­rés en ayant le bien com­mun en ligne de mire. OK.

      Mais recon­nais­sez que tous ceux qui se targuent de libé­ra­lisme et qui sont aux pou­voir (comme les Chi­ca­go Boys s’exer­çant sous Pino­chet par exemple, mais c’est encore le cas un peu par­tout dans le monde) sont des fri­pouilles qui volent les com­muns exac­te­ment comme aux pre­miers temps des enclo­sures.

      Ceci est un fait, pas une opi­nion : tou­jours et par­tout, ceux qui se disent « libé­raux » s’ap­pro­prient les communs.
      Et ils le font depuis l’origine.

      Bien ami­ca­le­ment.

      Étienne.

      Réponse
  2. Chavanon Jc

    Mer­ci Étienne. J’ai donc ma réponse pour ini­tier ma fille à la véri­table Anar­chie avec « la morale Anarchiste » 

    Réponse
  3. Patrice Gohier

    Bon­jour Mon­sieur Chouard, puisque vous aimez le pia­no, per­met­tez-moi de vous recom­man­der ce concer­to n°1 de Keith Emer­son qui a été écrit en 1977 par un vir­tuose anglais, et qui four­mille d’in­fluences dis­pa­rates (Aaron Copland, Tchaï­kovs­ky, Bar­tok, Ger­sch­win…), mêlant les har­mo­nies pop et jazz aux clas­siques, et dans lequel je retrouve beau­coup de l’éner­gie et de la sen­si­bi­li­té de Stravinsky.
    https://​www​.you​tube​.com/​w​a​t​c​h​?​v​=​0​I​I​K​r​b​V​y​4w8

    Réponse
    • Étienne CHOUARD

      Mer­ci Patrice,
      C’est sou­vent (beau­coup) trop contem­po­rain pour moi, mais pas toujours
      Amitiés.
      Étienne.

      Réponse
  4. Thevenet Dominique

    bon­jour Mr Chouard, mer­ci pour ces moments de réflexions, ça fait du bien, je vou­lais juste appor­ter mon point de vue sur les reli­gions, je ne suis pas croyante, d’au­cunes reli­gions, seule­ment j’ai lu un peu des livres de la bibles et sur­tout le nou­veau tes­ta­ment, j’y ai lu que la nou­velle « loi », prône l’a­mour du prochain(Mathieu 22 :37à40 / Jean 13 : 34 …) la vrai chré­tien­té ne sou­tient en aucun cas les guerres et sépare depuis tou­jours les affaires de l’é­tat et de la reli­gion « mon royaume n’est pas de ce monde (Jean 17:16) », si les guerres sont faites , c’est uni­que­ment par le besoin de supé­rio­ri­té sur l’autre, des humains. C’est aus­si le pêché ori­gi­nel « tu ne man­ge­ras pas du fruit de la connais­sance du bon et du mau­vais »(Genèse 2 : 15 à 17), sin­cè­re­ment… les reli­gions sont des pré­textes à prendre le pou­voir, et, seule­ment cela.
    Bien enten­du, je ne suis pas experte, ce n’est que mon opinion
    A bientôt,
    Domi­nique Thevenet.

    Réponse
    • Chris84

      C’est pour cela, si nous vou­lons l’a­mour uni­ver­sel, qu’il faut sup­pri­mer les hié­rar­chies ( il y en a beau­coup dans la reli­gion chrétienne)
      Et arrê­ter de vou­loir conver­tir tout le monde. J’es­time qu’un vrai proche de dieu doit être capable d’ai­mer un humain qui sait un dieu différent.
      On ne  » croit  » pas en dieu , on sait, on est sûr de son existence.

      Réponse
  5. Pierre

    Pour les réseaux sociaux, d’où l’im­por­tance de gar­der un site indé­pen­dant comme celui-ci.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles