Lire l’article du Telegraph : https://www.telegraph.co.uk/global-health/science-and-disease/have-many-coronavirus-patients-died-italy

Résumé commenté :

D’après le Professeur Walter Ricciardi, Conseiller du Ministre italien de la Santé, le nombre étonnamment élevé de morts en Italie est dû principalement à trois causes :

1. Une population vieillissante : les Italiens sont les plus vieux au monde après le Japon : 67 ans d’âge médian des malades, contre 46 ans en Chine…,

2. un système de santé surchargé, parce que
(les trois causes suivantes de la surcharge du système de santé italien ne sont pas évoquées dans l’article et sont communes aux pays de l’UE néolibérale) :

(a) détruit par 40 ans de NÉOLIBÉRALISME et de “réformes” du management et du financement des hôpitaux : l’Italie comptait 10 lits pour 1 000 habitants en 1975, et seulement 3 en 2017 !, source OCDE : https://data.oecd.org/chart/5T94

(b) toujours très embouteillé tous les ans à cette époque de l’année,

© particulièrement ici quand, par PEUR d’un danger très extraordinaire, on REGROUPE tous les malades dans un petit nombre de grands hôpitaux ultra-modernes au lieu de répartir la charge en soignant localement un peu partout) (et la surcharge crée des morts en plus, faute de soins),

3. et la façon dont les décès sont signalés : en Italie, TOUS les morts qui avaient le coronavirus au moment de mourir sont comptés comme étant MORTS À CAUSE DU coronavirus… En réalité, selon le Professeur Walter Ricciardi, seuls 12 % des morts annoncés peuvent être mis vraiment sur le compte du coronavirus : “800 morts hier”, par exemple, sont en fait 96 morts du coronavirus…

Voir l’article du Telegraph :
https://www.telegraph.co.uk/global-health/science-and-disease/have-many-coronavirus-patients-died-italy/

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10158029464097317