[Moment rare] Interdit d’interdire : Olivier Berruyer et Jean-Michel Aphatie – Information ou propagande ?

4/07/2019 | 16 commentaires

Un échange raris­sime, et inté­res­sant, sur RT (for­cé­ment) (puisque c’est presque le der­nier grand média libre du pays) : 

On y parle des vio­lences poli­cières très mal cou­vertes par les gens comme Apa­thie, des cri­tiques de l’UE et de l’eu­ro pas cou­vertes non plus par Apa­thie et ses com­plices, de plu­ra­lisme de la presse en dan­ger, du fléau de la traque gou­ver­ne­men­tale aux oppo­sants via les der­nières lois comme celle sur les « fake news », et de la dérive auto­ri­taire du régime Macron sous l’œil indif­fé­rent de des pré­ten­dus « jour­na­listes » (inca­pables de dire du mal de Big Bro­ther Macron et des ravages qu’il cause au pays).

On y parle d’As­sange, de son empri­son­ne­ment pour avoir révé­lé des choses vraies, des pro­tes­ta­tions de l’O­NU et des ONG contre les mau­vais trai­te­ments qu’on lui inflige, et du silence de la presse fran­çaise sur ce point (avec la tech­nique fourbe de la page 27) : je trouve scan­da­leux le mépris assu­mé d’A­pa­thie pour la tor­ture du jour­na­liste Julian Assange ; au moins, ici, c’est prou­vé. Il y a des gens à qui le qua­li­fi­ca­tif d’enne­mi du peuple va comme un gant (de fer).

On y parle aus­si du RIC, outil démo­cra­tique par excel­lence dans un sys­tème de domi­na­tion par­le­men­taire : je trouve aus­si scan­da­leuse l’in­com­pé­tence crasse d’A­pa­thie sur ce sujet, dont il ose pour­tant par­ler avec aplomb un peu par­tout. Apa­thie essaie (deux fois) de se ser­vir des contro­verses qu’il entre­tient lui-même sur Chouard comme épou­van­tail à moi­neaux pour détour­ner les regards du RIC ; mais Oli­vier esquive bien.

Apa­thie évoque même les ate­liers consti­tuants popu­laires (en sou­li­gnant qu’il aime beau­coup le droit consti­tu­tion­nel), mais c’est pour les trou­ver abso­lu­ment ridi­cules (sans le moindre argu­ment bien sûr).

Mer­ci à Fré­dé­ric Tad­déi d’organiser des moments comme celui-là. Mer­ci à Car­la Cos­tan­ti­ni, surtout 🙂

Ami­tiés à tous. 

N’ou­bliez pas de faire des ate­liers consti­tuants tous les jours, avec vos voi­sins, avec vos copains, avec vos fran­gins, avec vos cou­sins… Vous allez pro­gres­si­ve­ment (et sans l’aide d’au­cun chef) deve­nir tous très bons pour écrire le contrat de tra­vail de vos repré­sen­tants. Et, le moment vou­lu, c’est ça qui va tout changer.

Étienne.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 

Pour m'aider et m'encourager à continuer, il est désormais possible de faire un don.
Un grand merci aux donatrices et donateurs : par ce geste, vous permettez à de beaux projets de voir le jour, pour notre cause commune.
Étienne

Catégorie(s) de l'article :

16 Commentaires

  1. Sandrine

    Mer­ci Etienne pour ce lien. Que vive ce blog.
    Tad­dei, que j’ap­pré­cie, aurait pu pous­ser le sujet du pla­tisme un peu plus loin.
    Per­son­nel­le­ment je ne connais aucun pla­tiste. Le pla­tisme est inexis­tant et pure­ment arti­fi­ciel, sor­ti des car­tons après 2004 pour dis­cré­di­ter glo­ba­le­ment les scep­tiques de l’in­for­ma­tion notam­ment du 11 sep­tembre 2001, et asso­cié aux rep­ti­liens et tut­ti quan­ti dans le glou­bi­boul­ga conspi­ra­tion­niste, dans un but bien compris.

    Réponse
  2. Sandrine

    Je n’ai pas le même avis que MM. Ber­ruyer et Apa­thie au sujet de la natio­na­li­té d’O­ba­ma. En 2001 sur son site Réseau Vol­taire, Thier­ry Meys­san publie l’article :
    « Barack Oba­ma publie un cer­ti­fi­cat de nais­sance retou­ché sur le site de la Maison-Blanche ».
    Oba­ma serait né res­sor­tis­sant bri­tan­nique au Kenya et était donc inel­li­gible à son inves­ti­ture qui réclame la natio­na­li­té américaine.

    Réponse
    • Adrien Bonnet

      Ce sujet, balayé d’un revers de main par les trois com­pères – trois jour­na­listes bien assis – prouve par A+B l’in­com­pé­tence crasse des hommes de médias. Le cer­ti­fi­cat de nais­sance de Barack Oba­ma est clai­re­ment caviar­dé : calques sur­nu­mé­raires, inco­hé­rences colo­ri­mé­triques entre les calques, alia­sing, inho­mo­gé­néi­té du fond, et j’en passe ; mais sur­tout, je ne connais aucun mopieur Xerox tour­nant sous OS X 10.6.7… De deux choses l’une :

      - soit le cer­ti­fi­cat est un faux : c’est alors un faux grossier ;

      - soit le cer­ti­fi­cat est authen­tique : dans ce cas, n’im­porte quel docu­ment offi­ciel est indis­cer­nable d’un faux grossier.

      Ces abru­tis ne savent même pas édi­ter les méta-don­nées d’un fichier PDF !

      Dans les deux cas, le plus gros reproche que l’on peut faire au plus puis­sant des diri­geant de la pla­nète est son incom­pé­tence abys­sale. Dans les deux cas, il fau­drait exi­ger la démis­sion immé­diate de toute l’ad­mi­nis­tra­tion pré­si­den­tielle pour débi­li­té pro­fonde. Il est incon­ce­vable que des gens de ce nou­veau de res­pon­sa­bi­li­té soient inca­pables de faire la dif­fé­rence entre un docu­ment infor­ma­tion­nel, copiable et modi­fiable à volon­té tant que l’in­for­ma­tion atten­due demeure, et un docu­ment offi­ciel, qui doit res­ter inaltéré. 

      Vrai­sem­bla­ble­ment, le cer­ti­fi­cat de nais­sance d’O­ba­ma a exis­té ; mais il a été per­du ou détruit lors de la numé­ri­sa­tion des archives admi­nis­tra­tives de l’é­tat d’Ha­waii. Sinon, il aurait été facile de re-scan­ner le docu­ment ori­gi­nal sous un for­mat bit­map haute réso­lu­tion. Quant à son concur­rent, McCain, lui non plus ne pou­vait pas prou­ver sa natio­na­li­té car il est né au Pana­ma et ses parent ont omis de décla­rer sa nais­sance au consulat.

      Il faut se rendre à l’é­vi­dence : le monde est domi­né par des char­lots. Voi­là ce qu’on fait des lois écrites : on s’as­soit des­sus. Conti­nuez donc à gri­bouiller votre Consti­tu­tion, elle fini­ra de toute manière sous les fesses des officiels.

      Réponse
      • Alkali

        Et encore l’exemple que vous pre­nez est le moins grave de tous com­pa­ré à l’o­céan d’im­mon­dices dans lequel nous nageons…
        Et les gens qui dominent le monde sont loin d’être des charlots.

        Réponse
  3. Alkali

    À force de vou­loir voir les choses que l’on désire notre ima­gi­na­tion nous fait pas­ser des ves­sies pour des lan­ternes. Il n’y avait rien de plus qu’un éter­nel faux débat entre gens de même avis et sou­mis à la même langue de bois. Le pla­tisme est beau­coup moins grave que l’aplaventrisme de ces trois com­pères. Petit à petit ils vont vous faire plier et vous ne récla­me­rez plus qu’un RICou­net à cette allure là… ces­sez de vous fla­gel­ler et de les ido­lâ­trer croyant que cela ser­vi­rait la cause, ce n’est pas la bonne manière.

    Réponse
  4. Lady Just

    Mer­ci Étienne ..❤️❤️✊❤️

    Réponse
  5. HOMORA

    I LLOVE L’APATHIE.
    Meme Aris­tote nous a expli­qué que on fait des choses par ignorance,donc est est dans incons­cience totale.
    Pour la terre ronde ou plate je ne suis pas sur la lune pour voire si elle est oblique ou ne forme d’œuf.
    Mer­ci Mon­sieur CHOUARD et VIVE la VÉRITÉ.
    Il triomphe TOUJOURS.

    Réponse
  6. ève

    Il serait judi­cieux d’in­vi­ter J‑M . Apa­thie a des ate­liers consti­tuants ! Juste pour qu’il com­prenne .… il serait sûre­ment un bon élé­ment dif­fu­seur d’ar­ticles de lois !
    Pas­sion­nant échange , sans prise de tête !

    Réponse
  7. Pierre

    Info un peu tech­nique mais qui me parait pas­sion­nante, et très impor­tante pour la mise en œuvre en pra­tique du tirage au sort.

    Je viens d’ap­prendre l’existence de pro­to­cole infor­ma­tique qui per­met de faire des tirage aléa­toire décen­tra­li­sés (« Mul­ti­par­ty Coin Toss »), c’est à dire sans qu’il n’y ai d’au­to­ri­té cen­trale qui fasse le tirage, ou de point cen­tral ou il se déroule, (comme dans le cas du loto ou du Kle­ro­te­rion) mais ou tous le monde par­ti­cipe au pro­ces­sus de tirage au sort et peut être rela­ti­ve­ment sur qu’il n’y a pas de triche.

    C’est à dire que concrè­te­ment on pour­rait réa­li­ser en pra­tique un tirage au sort via inter­net, sans que per­sonne ne soit plus res­pon­sable qu’un autre du tirage au sort. Et tant qu’il n’y a pas 23 des par­ti­ci­pants qui se liguent pour faus­ser le résul­tat, alors on obtient un tirage aléa­toire avec un biais faible.

    Ce pro­to­cole va notam­ment être uti­li­sé dans la cryp­to-mon­naie Car­da­no pour tirer au sort la per­sonne qui a le droit de cer­ti­fier le block, dans le méca­nisme de proof-of-stack.

    Le liens vers la papier : https://​eprint​.iacr​.org/​2​0​1​2​/​6​4​3​.​pdf

    Réponse
    • F68.10

      Pour les lec­teurs un peu curieux, je vous sug­gère de com­men­cer par la page Wiki­pe­dia sur la « mise en gage » cryp­to­gra­phique, ou ce qu’on appelle « com­mit­ment scheme » en anglais.

      https://​fr​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​M​i​s​e​_​e​n​_​g​age

      « En cryp­to­lo­gie, la mise en gage (en anglais : com­mit­ment scheme) est un pro­ces­sus qui per­met à une per­sonne de « mettre en gage » une valeur (ou un énon­cé) tout en la main­te­nant cachée aux autres, avec la pos­si­bi­li­té de révé­ler cette valeur plus tard en prou­vant que c’est bien la valeur qui avait été mise en gage1. La mise en gage est conçue de telle sorte que la per­sonne est liée à la valeur mise en gage. »

      Effec­ti­ve­ment, ce genre de pro­to­coles per­met­traient de mieux implé­men­ter les méca­nismes démocratiques.

      Pour mieux com­prendre d’où vient ce type de pro­to­coles, se réfé­rer à l’ar­ticle de Manuel Blum de 1981 (j’ai vu 1983 ailleurs), « Coin flip­ping by tele­phone a pro­to­col for sol­ving impos­sible problems » :

      http://users.cms.caltech.edu/~vidick/teaching/101_crypto/Blum81_CoinFlipping.pdf

      @Pierre : Si vous pos­tez des conte­nus de ce genre sur Inter­net, je vous sug­gère de choi­sir un pseu­do­nyme plus unique. Cela per­met­trait de suivre ce que vous com­men­tez en d’autres endroits.

      Réponse
  8. JEAN PHILIPPE REUTER

    Etienne a tota­le­ment dis­pa­ru de tous les écrans. J’es­père qu’il conti­nue son job de for­ma­tion des ate­liers consti­tuants à tra­vers le pays.

    Réponse
    • Berberis

      Ils essaient de coin­cer Etienne sur des détails qui ne l’in­té­resse pas, tout ça parce qu’il est entier dans sa recherche et que donc, il touche juste parce qu’il prend une vue large et glo­bal des dys­fonc­tion­ne­ments qui sont systémiques.
      ça lui donne une grande capa­ci­té d’être enten­du et de faire pas­ser des connais­sances et méthodes pra­tiques qui pro­voquent des prises de conscience à un niveau de plus en plus éten­du de la popu­la­tion, sur­tout depuis le réveil des GJ…
      Alors Soral…il est intel­li­gent, il se trouve virile, certes…de là à faire des leçons…
      on ne sait tou­te­fois pas pour qui il bosse, lui, assis sur son divan rouge…(sachant qu’il appré­cie la marine à son papa…« en bon dic­ta­teur « éclai­ré« d’une obs­cure lumière des siècles bien-mal ventilés)
      il mono­logue, fait des analyses…chacun son mode d’ex­pres­sion qu’on peut appré­cier plus ou moins, qui a sa part de jus­tesse, plus ou moins…de là à dire ce qu’il a dit sur le déshonneur…faut peut-être le lire entre les lignes…dans le sens d’ap­prendre à mieux se défendre, à mieux cer­ner là où il y a piège…?
      Je trouve qu’E­tienne a été par­fai­te­ment hon­nête et contrai­re­ment à Soral qui place la viri­li­té, à mon avis, plus dans un rap­port de force, je le vois plus dans le cou­rage d’être soi, simple et sans fars. ça m’ins­pire plus confiance et plus de res­pect quel­qu’un qui est simple et humble, qui nous met sur le même pied d’é­gale à égale et nous prête du cré­dit. La force douce calme et tran­quille, de quel­qu’un qui sait où il va, du cou­rage il en faut déjà pour se mettre au tra­vail de longue haleine déjà accom­pli sans relâche.
      Comme cela doit être dif­fi­cile de voir cer­tains de ses amis fai­blir au moment où on aurait le plus besoin d’eux. Heu­reu­se­ment il y en a qui reste fort dans la tem­pête et pas que lors­qu’il fait soleil…

      Réponse
  9. Ruoma

    Je regarde le débat « Inter­dit d’in­ter­dire » entre Oli­vier Ber­ruyer et Jean-Michel Apathie.
    Sur l’ar­res­ta­tion de Julian Assange, Apa­thie, à 33:15 : « Tout le monde s’en fout… ».
    Et c’est dans cette petite phrase qu’on per­çoit l’exis­tence de cette oli­gar­chie poli­tique et jour­na­lis­tique, dont fait par­tie Apathie.
    Quand il dit ça, pour lui, c’est une évidence.
    En réa­li­té, l’o­li­gar­chie s’en fout, les « jour­na­listes » « mains­tream« s’en foutent, et, comme ils ne don­ne­ront pas la parole à ceux qui ne s’en foutent pas, ils ont le sen­ti­ment que tout le monde est de cet avis.

    Réponse
  10. Berberis

Laisser un commentaire

Derniers articles

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Chers amis, Je vais enfin rencontrer les copains québécois constituants 🤗 On va évidemment réfléchir ensemble à une constitution d'origine citoyenne pour le Québec libre 🙂 Je pars pour Montréal ce 1er juin et mon périple durera une quinzaine de jours....