Jeudi Chouard #14, jeudi 13 juin 2019, avec François Bégaudeau

13/06/2019 | 63 commentaires

Ce soir, 13 juin 2019, c’est Jeu­di Chouard #14 sur Sud radio, et cette fois, j’ai le vif plai­sir, l’hon­neur, l’é­mo­tion, de rece­voir Fran­çois Bégaudeau.

Jeudi Chouard #14, jeudi 13 juin 2019, avec François Bégaudeau

J’aime lire et écou­ter cet homme : il pense.
Librement. 

Je vou­drais par­ler avec lui de son der­nier livre, « His­toire de ta bêtise », plein de pépites, de phrases qui claquent et de bons sujets de conver­sa­tion politique. 

Je vou­drais aus­si creu­ser quelques points impor­tants évo­qués dans son entre­tien chez Thin­ker­view, pas­sion­nant lui aussi.

Jeudi Chouard #14, jeudi 13 juin 2019, avec François Bégaudeau

Thin­ker­View : Fran­çois Bégau­deau : Gilets Jaunes, Popu­lisme, Bourgeois :

Sud radio, les Incor­rec­tibles : Fran­çois Bégau­deau : « le bour­geois de gauche oublie qu’il est de gauche »

J’ai­me­rais par­ler avec François :
. du concept de « peuple », du « populisme »,
. de la gauche et de la droite,
. de l’in­té­rêt géné­ral, de la volon­té géné­rale, de la loi, du légis­la­teur, du RIC,
. des com­muns et de leur ges­tion, d’E­li­nor Ostrom, de pro­jets com­muns qui soient davan­tage qu’un « sal­mi­gon­dis una­ni­miste » (p. 82) 🙂
. de la néces­saire morale et des redou­tables pha­ri­siens (prê­chant cruel­le­ment une morale qu’ils ne res­pectent pas eux-mêmes),
. des ver­tus de l’indignation,
. du rôle cen­tral de l’i­so­loir dans la liber­té d’o­pi­ner (sans pres­sion), du fait qu’une assem­blée ne pense pas (Alain) et que, in fine, c’est cha­cun qui opine (co-décide) seul APRÈS avoir bien débattu,
. de l’im­pos­si­bi­li­té de déci­der sans vote,
. des « riches » et du « capital »,
. de la néces­si­té – ou pas – d’un État (sous contrôle popu­laire) pour éta­blir un socié­té anar­chiste (authen­ti­que­ment démo­cra­tique), de James C. Scott (Petit éloge de l’anarchisme),
. de la façon de pen­ser contre soi par le jeu de bonnes ins­ti­tu­tions (une vraie mise en scène des conflits, une obli­ga­tion à écou­ter nos pires enne­mis avant de déci­der quoi que ce soit),
. de l’i­dée d’un pro­ces­sus consti­tuant popu­laire pour pro­té­ger dura­ble­ment les popu­la­tions du monde contre l’ar­bi­traire – et même contre le capitalisme…
. de Ber­na­nos (La France contre les robots) et du Comi­té invi­sible (À nos amis)..
. du temps qui passe et de la lutte quo­ti­dienne, phy­sique, pour arra­cher au capi­tal du temps pour soi.…
. de la bêtise (?) et du cynisme (indif­fé­rence à la souf­france d’autrui),
. du « com­plo­tisme » et des éti­quettes (per­sonne n’aime être étiqueté),
. d’Hen­ri Guillemin,
. du mérite et de la responsabilité,
. de l’école,
. de la socié­té (fic­tion utile ?),
. du jansénisme,
. de Fou­cault, de sa détes­ta­tion de « toute la tra­di­tion socia­liste » (1977) et de son rôle concep­tuel dans le néo­li­bé­ra­lisme, scien­tisme enne­mi de toute forme d’au­to­ri­té poli­tique (scien­tisme com­mun à l’URSS et à l’UE), rôle sou­li­gné par Alain Supiot (Du gou­ver­ne­ment par les lois à la gou­ver­nance par les nombres),
. de l’ap­port de Deleuze dans la pen­sée (mys­té­rieux pour moi),
. de l’im­por­tance d’être recon­nu par ses pairs (Cf. Thor­stein Veblen et la riva­li­té osten­ta­toire) et de ne pas être recon­nu par les pauvres (p. 93),
. de l’i­den­ti­té, que Fran­çois juge être « une fable » (p. 94), de l’u­ti­li­té des fables 🙂 , de Régis Debray (Éloge des frontières),
. du mot d’ordre des bour­geois : « tout sauf les classes ! » (p. 95), 

Je vou­drais aus­si lire des pas­sages puis­sants de son livre.

Rien ne me ferait plus plai­sir que de pas­ser mon pro­cès de l’é­lec­tion au feu de son esprit critique.

J’ai par­ti­cu­liè­re­ment hâte d’y être.

Du fond du cœur, je remer­cie tout ceux qui com­prennent le sens de mon tra­vail et qui m’aident, un peu par­tout dans le pays et sur Inter­net, à résis­ter à la domination.

Étienne.

Catégorie(s) de l'article :

63 Commentaires

  1. Alkali

    Test d’an­ti­ci­pa­tion :

    si la Levy est invi­tée, comme com­mis­saire poli­tique à cette émis­sion, vous n’au­rez nul loi­sir de déve­lop­per quoique ce soit. elle va mono­po­li­ser et foca­li­ser le débat et vous impo­ser encore et encore la Question.

    j’en ris d’a­vance. de son hys­té­rie et de votre naïveté.

    Réponse
    • Berberis

      je me fai­sais un plai­sir d’en­tendre Etienne échan­ger avec Fran­çois Bégaudeau…alors, j’es­père que dame levy oublie­ra l’invitation 😉
      Ou alors, il fau­dra renou­ve­ler avec des gens qui écoutent les autres plus qu’ils ne s’é­coutent (cfr : mono­logue de la pseu­do bien-pen­sance pro­pa­gan­diste sec­taire du grand capital).

      Réponse
  2. rff

    Bon­jour Etienne,
    J’es­père que ce soir vous allez recom­man­der le site, la vidéo et les livres ( si vous les avez lu) que vous avez don­ner dans votre post pré­cé­dent, parce que je les trouve vrai­ment biens.

    Réponse
  3. JF

    Je vais regar­der avec plai­sir , mais c’est vrai que j’ai un peu peur du désastre Lévy . Content de voir que vous ayez cla­ri­fié la polé­mique chambre a gaz .j’ai du mal a com­prendre que ce soit le près requis a toutes dis­cus­sion , comme pas­sé un moment la bur­ka . Faut peut être prendre en compte le fait que les gens ne sont plus capable de sens cri­tique et qu’ ils le dénient aux autres ne le connais­sant pas …

    Réponse
  4. Alkali

    Il se mur­mure sur les médi­sants mains­tream que c’est la der­nière de « Jeu­di Chouard » si vous ne vous sou­met­tez pas com­plè­te­ment à la Reli­gion Suprême de la Shoah. Ils vont vous récla­mer une rédi­tion en bonne et due forme. 

    Vous n’a­vez d’autres choix vu la loi Fabius, qu’un bon jeu de billard à trois bandes (ou plus), et leur rap­pe­ler que les fran­çais ont d’autres pro­blèmes que ça.
    On compte sur vous Étienne, ne vous sou­met­tez pas.

    Réponse
  5. Berberis

    j’ai plus de chance de m’ins­tal­ler un cabi­net de voyance que de gagner au lot­to avec cette levy…tellement pré­vi­sible, consternant.
    Qu’est-ce que cette dame apporte au débat, se croyant repré­sen­tante de la morale…qu’attend cette femme pour ren­trer au couvent, que diable !
    On pour­ra enfin par­ler de lutte des classes, et ça per­met­tra peut-être de rehaus­ser l’i­mage des femmes tant qu’on y est…parce qu’a­vec les femmes en poli­tique, aujourd’­hui, pas ter­rible, désespérant

    Réponse
    • Berberis

      petite cor­rec­tion – j’at­tends de voir si je me suis trom­pée de date d’émission…pas l’ha­bi­tude de suivre du direct…

      Réponse
      • Joel Valade

        Emis­sion annulée…

        Réponse
      • Berberis

        c’é­tait la vidéo du jour…malheureusement, je ne me suis pas trompée 🙁

        Réponse
  6. Flour

    Chris­tine Angot à plié son dos­sier en 3 mm sans consé­quence. C’é­tait une hor­reur son affaire.
    Toi tu vas en prendre et en man­ger jus­qu’à la fin de tes jours. Pour rien. Mal­gré toutes tes expli­ca­tions et denis.
    Tu n’as pas l’im­pres­sion de com­prendre un truc ?
    Qu’il y a un pro­blème Étienne ?

    Réponse
  7. Pierre

    Appa­rem­ment depuis aujourd’hui l’at­ti­tude du scep­ti­cisme de la Grèce Antique « je doute de tout » ou « je sais que je ne sais rien » (Socrate) est en soit fon­da­men­ta­le­ment inac­cep­table. Il est par contre deve­nu accep­table de for­cer quel­qu’un à dire qu’il a telle ou telle cer­ti­tude, sans lui lais­ser comme option le silence ou l’abs­ten­tion. (très orwellien).

    Aujourd’­hui c’est le pro­cès de la liber­té de pen­ser qui a été fait et non celui des chambre à gaz dont je n’ai aucune rai­son de dou­ter plus que d’autre chose, et qui semble avoir lais­sé dans l’in­cons­cient col­lec­tif une bles­sure qu’il reste à guérir.

    Amour à tous !

    Réponse
    • ève

      Bon­jour ! Je pense que ce qu’il reste à gué­rir sont les plaies encore très ouvertes de ces délits construits en cette période par les gens cou­pables de les avoir mis en place ! Un moyen existe pour évi­ter d’en recon­naitre les faits évo­qués , ren­dus publics par le biais du net , est d’a­voir une atti­tude agres­sive fai­sant de l’at­taque son arme prin­ci­pale ! C’est deve­nu une pra­tique courante !
      Dans les visuels de « les racines du mal » , nous appre­nons plein de choses .…!
      De là , il est facile de com­prendre les dérives des années qui ont suivi !

      Réponse
  8. François Roby

    La preuve est faite que les chambres à gaz ne sont pas un détail de l’his­toire de la seconde guerre mondiale.

    Les chambres à gaz sont le test d’en­trée, le révé­la­teur chi­mique per­met­tant de sélec­tion­ner ceux qui sont prêts à aban­don­ner la rai­son et la logique pour rejoindre – ou ne pas quit­ter – le cercle de ceux qui causent dans le micro sans res­pec­ter les règles de la rai­son et de la logique.

    Sin­cères condo­léances, Étienne. Il ne nous reste plus qu’à croire en la réincarnation.

    Réponse
    • Jacques

      Fran­çois, vous pou­vez cer­tai­ne­ment, et devriez élar­gir votre regard …
      Voi­ci ce que l’ac­teur Michel Bou­quet a pu décla­rer le 9 octobre 2006 à l’oc­ca­sion de son invi­ta­tion sur la radio France Culture : « C’est très dan­ge­reux que l’in­tel­li­gence se dif­fuse et c’est impardonnable. »

      Réponse
      • François Roby

        Mer­ci Jacques pour cette cita­tion que je ne connais­sais pas !

        Réponse
  9. barbe

    Etienne
    si l’o­li­gar­chie s’en prend à toi, c’est que tu inquiètes. Je pense que tu leur fais peur. N’é­coute pas les sombres per­son­nages qui jus­qu’i­ci font preuve de défai­tisme. Avoir réus­si à libé­rer les gens, comme tu l’as fait, est un geste qui peut se conti­nuer, qui demande à l’être ; tiens bon, même si ce n’est pas facile de prê­ter de l’in­tel­li­gence à ces inter­lo­cu­teurs, dont on constate qu’ils n’en font rien de construc­tif ; il fau­drait mieux leur prê­ter des (mau­vaises) inten­tions (tant de haine chez le petit, qui te pro­vo­quait…) ; mais com­ment alors faire avan­cer la cause ? c’est-à-dire : la réap­pro­pria­tion par les gens de l’or­ga­ni­sa­tion de la socié­té ; puisque ce qui se passe, en-deçà du fait que les gens voient leurs acti­vi­té pro­fes­sion­nelle mal­me­née, c’est : on nous prive de notre capa­ci­té à nous organiser.
    Car on ne peut pas duper le peuple très longtemps.

    Réponse
  10. ève

    C’est à par­tir d’au­jourd’­hui que les vrais débats com­mencent et au besoin , cla­quer la porte des affameurs !

    Réponse
  11. Gilbert

    Je constate que Didier Mais­to vous a poi­gnar­dé à la pre­mière occa­sion venue. Votre par­ti­ci­pa­tion à leur machi­ne­rie média­tique se fait à leurs condi­tions. A la lumière de ce qui vous arrive je com­mence à com­prendre le posi­tion­ne­ment de Soral et Dieu­don­né. Ces hommes ont été confron­té à la même chose mais ont refu­sé de se sou­mettre. Leur vie n’est que la mani­fes­ta­tion de ce refus ini­tial et maintenu.

    Conti­nuez votre com­bat, la par­ti­ci­pa­tion à la machi­ne­rie média­tique n’a jamais été qu’un bonus. Le vrai tra­vail se fait sur le ter­rain. Il faut éta­blir des ate­liers consti­tuants heb­do­ma­daires dans toutes les grandes villes avec des dif­fu­sions sur inter­net pour que les gens voient à quoi ça ressemble.

    Cou­rage à tous.

    Réponse
    • François Roby

      Le renon­ce­ment à la machi­ne­rie média­tique est le préa­lable à tout. La désa­cra­li­sa­tion de toute nar­ra­tion média­tique, sur­tout évi­dem­ment dès qu’elle émane de media puis­sants et centralisés.

      Mais ça aus­si, ça finit tôt ou tard par être consi­dé­ré comme « antisémite »…

      Réponse
  12. Berberis

    La neu­tra­li­té ; l’ab­sence de juge­ment ad homi­nem, comme en fait preuve Etienne, est une bonne chose.
    Cela lui per­met de res­ter égal à lui-même, entre autre, ça reste une force.
    Peut-être lui fau­drait-il espa­cer les inter­ven­tion avec ses inqui­si­teurs ou faire un tri ou ne gar­der que des gens ayant un tout autre sens du « débat », hon­nête intel­lec­tuel­le­ment et exi­geant autant envers eux-même qu’en­vers leur interlocuteur.
    Mais ça confirme le livre his­toire de ta bêtise de F. Bégau­deau ; il y a bien une affaire d’a­veu­gle­ment intel­lec­tuelle chez les embour­geoi­sés à leur insu ou non.

    Réponse
  13. Disjecta

    Tout mon sou­tien, Etienne. Ci-après, une petite réflexion qui ne passe pas la modo sur Ago­ra­vox (chose rela­ti­ve­ment rare, quoi­qu’un peu plus fré­quente ces temps-ci…)
    Pour sou­ve­nir, une autre « affaire » Chouard lan­cée en 2014 par la très sus­pecte Ornel­la Guyet : https://​www​.ago​ra​vox​.fr/​t​r​i​b​u​n​e​-​l​i​b​r​e​/​a​r​t​i​c​l​e​/​a​f​f​a​i​r​e​-​c​h​o​u​a​r​d​-​l​a​-​g​r​a​n​d​e​-​1​6​0​184

    Néga­tion­nisme et Chouard : quand la caste montre les crocs

    [Cha­peau]
    C’est un véri­table tir grou­pé des médias aux mains des mil­liar­daires : Etienne Chouard refuse de répondre à une ques­tion qui n’a rien à voir avec son sujet d’é­tude, il est aus­si­tôt trai­té de « néga­tion­niste » par tout ce que la France compte de che­va­liers blancs, à qui la situa­tion d’a­par­theid en Pales­tine ou les bom­bar­de­ments au phos­phore blanc sur les enfants de la Bande de Gaza n’ont jamais fait lever le pre­mier début d’un cil.

    [Texte]

    « Néga­tion­niste ! » L’in­sulte est lâchée contre Chouard. Com­mu­niste liber­taire, spé­cia­liste du RIC, spé­cia­liste de la ques­tion consti­tu­tion­nelle et pro­mo­teur d’une consti­tuante tirée au sort, démo­crate jus­qu’au bout des ongles, Chouard doit pour­tant régu­liè­re­ment assu­rer au petit-bour­geois qu’il est de gauche. Il est vrai que le petit-bour­geois, qui vomit sur com­mandes contre Cas­tro, Cha­vez, Madu­ro, qui sou­tient les guerres de l’O­TAN en Libye et en Syrie, qui défile aux côtés de l’ex­trême-droite israé­lienne un matin de jan­vier 2015 en affir­mant qu’il est « Char­lie » et en embras­sant les CRS, qui sou­tient aveu­glé­ment le truc fas­ciste et ultra-libé­ral sur lequel on a mis le nom de « Europe », qui vote Macron au pre­mier tour de l’é­lec­tion de 2017, ou Yan­nick Jadot aux Euro­péennes de 2019, on com­men­ce­rait sérieu­se­ment à dou­ter qu’il soit seule­ment, même un tout petit peu, de gauche.

    Denis Robert n’en doute pas pour­tant, lors de cette émis­sion du Média où il veut soi-disant mettre les pen­dules à l’heure et laver Chouard de tous soup­çons. Laver de tous soup­çons le type qui défend une consti­tuante tirée au sort, faut quand même le faire. On se pren­drait à pen­ser que c’est jus­te­ment ça qui gêne le petit-bour­geois, la pos­si­bi­li­té d’un tirage au sort don­nant mathé­ma­ti­que­ment la majo­ri­té aux ouvriers et aux employés dans une consti­tuante (contre les « sachants », ces petits-bour­geois dont les der­nières élec­tions euro­péennes ont démon­tré leur immense culture poli­tique…). Et Etienne Chouard répond par­fai­te­ment, notam­ment face aux ritour­nelles névro­sées de Mathias Entho­ven, visi­ble­ment aus­si bou­ché à l’é­me­ri que son cou­sin Raphaël. Il faut donc sor­tir la grosse artille­rie. La ques­tion piège. Celle qui te classe ou non comme « négationniste ».

    Le pro­blème avec ce terme de « néga­tion­niste », c’est qu’il est à géo­mé­trie variable. On peut sup­po­ser par exemple que, pour les familles des vic­times du 11 sep­tembre ayant refu­sé l’in­dem­ni­té qu’on leur pro­po­sait pour ne pas por­ter plainte, le fait que per­sonne n’a jamais été accu­sé devant tri­bu­nal des atten­tats du WTC, que les traces d’ex­plo­sif trou­vées par­tout dans les pous­sières du WTC n’ont fait l’ob­jet d’au­cune enquête, que l’ef­fon­dre­ment sur elles-même à la vitesse de la chute libre ou presque des trois tours (et non deux) du WTC avec deux avions (et non trois) est phy­si­que­ment impos­sible sans des­truc­tion contrô­lée, que toutes les vidéos montrent que les tours nord et sud du WTC ont implo­sé, que le rap­port d’en­quête de la com­mis­sion pré­si­den­tielle cen­sé avoir éta­bli la véri­té sur le 11 sep­tembre et bran­di par tous les « debun­kers » et autres « zété­ti­ciens » a été dénon­cé par ses propres auteurs comme une super­che­rie, bref que tous ces faits devraient légi­ti­me­ment faire dire à ces familles des vic­times du 11 sep­tembre que ceux qui nient que les atten­tats du 11 sep­tembre sont le résul­tat d’une des­truc­tion contrô­lé à l’ex­plo­sif sont des « néga­tion­nistes ». Et on voit mal com­ment leur don­ner tort.

    Pour­tant, si on pose la ques­tion des explo­sifs du 11 sep­tembre à Claude Asko­lo­vitch, à Daniel Schnei­der­mann, à Raphaelle Bac­qué et à tous les garde-chiourmes qui ont sau­té comme des affa­més sur l’in­ter­view de Chouard don­né au Média, la réponse ne sera même pas de dire que l’on n’a pas bien étu­dié le sujet et que l’on n’a donc pas la com­pé­tence pour par­ler d’un tel sujet. La réponse sera direc­te­ment et stric­te­ment « néga­tion­niste » : « Les trois tours du WTC n’ont pas été détruites de façon contrô­lée et per­sonne n’a jamais retrou­vé de traces de ther­mite dans ses poussières. »

    Je pro­pose donc désor­mais la ques­tion sui­vante pour savoir si un type est « fré­quen­table » et s’il est « de gauche » : « Penses-tu que les trois tours du WTC ont été détruites le 11 sep­tembre de façon contrô­lée et que de l’ex­plo­sif mili­taire de type ther­mite a été retrou­vé dans les pous­sières des débris de l’attentat ? »

    Oui, tu es fré­quen­table et de gauche.

    Non, tu es néga­tion­niste, fas­ciste, et infréquentable.

    Réponse
  14. tuyolpol

    M. Étienne Chouard, je vous consi­dère comme un modèle d’hu­mi­li­té, d’hon­nê­te­té, d’o­pi­niâ­tre­té, d’ab­né­ga­tion et de cou­rage. Rien que ça. Main­te­nant, devra-t’on y ajou­ter sacri­fice ? Je ne crois pas, mal­gré ce qui bruisse, les gens vous sou­tiennent, par­mi les­quels hélas il est vrai quelques amis indé­si­rables qui donnent volon­tiers le bai­ser de la mort, d’autres dont les relents idéo­lo­giques abusent votre prin­cipe de réserve, mais je com­prends votre posi­tion, et votre image quant à moi est vierge de ces souillures.

    Réponse
  15. tuyolpol

    Suite à un pré­cé­dent mes­sage, j’ai un fan­tasme de refaire le tour­nant de l’émission.
    DR – est-ce que tu as un doute, toi, per­son­nel, sur l’exis­tence des chambres à gaz !
    EC – mon­sieur Denis Robert, veuillez me poser cette ques­tion avec respect.
    DR – pardon ?
    EC – mon­sieur Denis Robert, auriez-vous l’o­bli­geance de me trai­ter avec un mini­mum de res­pect ? Je ne désire plus vous tutoyer. Je répon­drai à votre ques­tion si vous me sup­pliez poli­ment. Je consi­dère très offen­sante cette manière de se faire trai­ter, alors que vous connais­sez mes prin­cipes. Je vous aide : « Mon­sieur Chouard, excu­sez ma ques­tion fort impo­lie et retorse, pour­riez-vous nous dire s’il vous plaît quelle est votre posi­tion concer­nant l’exis­tence des chambre à gaz ? » Et là je vous répondrai.

    Réponse
  16. Benoît Girard

    Que dire ? Que faire ?
    Sinon vous appor­ter, comme col­lègue, mais aus­si comme débi­teur intel­lec­tuel, un sou­tien ferme et silencieux.
    Il est un degré d’in­fa­mie devant lequel on ne peut que se taire, et méditer.

    Réponse
  17. majax

    Tout mon sou­tien moral éga­le­ment Étienne.

    Cou­rage, c’est vous qui êtes dans le vrai, du côté de l’in­tel­li­gence humaine et vous nous faîtes pro­gres­ser chaque jour par votre ardeur bien­veillante. Merci.

    Réponse
  18. Farid MEHCER

    Bon, Etienne n’a­vait à peu près aucune exis­tence grand-média­tique il y a encore 5–6 mois, ça n’est donc pas un retour en arrière très consé­quent. En revanche j’i­ma­gine que la plu­part des inter­lo­cu­teurs de pen­sée dis­si­dente, avec qui Etienne pou­vait jus­qu’i­ci débattre, vont main­te­nant refu­ser toute asso­cia­tion, par manque de cou­rage et d’intégrité.

    Reste à espé­rer que les GJs eux-mêmes font bien la part des choses dans cette « affaire » qui n’en est pas une, et conti­nue­ront à deman­der sa par­ti­ci­pa­tion (indis­pen­sable) à Etienne.

    Son com­bat doit conti­nuer, c’est NOTRE com­bat à tous.

    Réponse
  19. Sandrine

    Cher Etienne,
    Les chiens du sys­tème ne peuvent se pré­sen­ter fron­ta­le­ment comme anti-démo­crates, d’oû la néces­si­té de t’accoler une thèse scan­da­leuse et fabri­quée de toutes pièces pour te discréditer.
    Aucun grief contre toi, tu t’es très bien défen­du contre la machine. Totale hypo­cri­sie de Medias TV qui se pré­sentent comme défen­seurs de ton image et de ta cause mais il me semble qu’ils n’ont jamais prô­né le RIC ou publi­que­ment éle­vé le débat sur l’organisation du meilleur sys­tème démo­cra­tique possible. 
    Pour ma part je me sens proche des anar­chistes dans le sens où je res­sens une extrême défiance envers la repre­sen­ta­ti­vi­té (non contrô­lée), l’é­lec­tion et la tota­li­té des par­tis poli­tiques, mais com­prends la néces­si­té d’un état fort, ce qui n’est pas enti­no­mique. La seule cri­tique je te ferai serait ce sou­tien à l’UPR à l’heure où tu devrais peut être com­prendre que sou­te­nir quelque par­ti que ce soit est péren­ni­ser ce sys­tème pipé.
    Cette année ils ont neu­tra­li­sé Assange, ils tentent de t’enfermer aus­si dans une pri­son où tu ne pour­rais plus t’ex­pri­mer car tous tes mots seront dis­cré­di­tés d’of­fice, espèrent-ils. Il ne faut pas tom­ber dans ce pan­neau. C’est sans comp­ter avec le sou­tien de tes amis poli­tiques, et j’espère que nous serons nombreux.
    Chambres a gaz : comme toi, je suis scep­tique sur le sujet (voir les limites d’une chambre à gaz contem­po­raine à Bal­ti­more..). Je me serais expri­mée comme toi avec rete­nue et scep­ti­cisme, et serais tom­bée dans le tra­que­nard. Bref. Il aurait fal­lu refu­ser fer­me­ment de par­ler de Soral ou du nazisme et Dieu sait qu’avec une telle machi­ne­rie média­tique en face ce n’est pas chose facile, mais c’est pos­sible, en les igno­rant. Inter­net existe, chaque same­di on scande le RIC et ton nom dans les rues, et on peut se pas­ser de ces médias moi­sis encon­ser­vant une audi­bi­li­té auprès du public.
    Cette his­toire a prou­vé au moins deux choses selon moi :
    tu es très dan­ge­reux pour le sys­tème, d’où ce piège auquel a par­ti­ci­pé Ega­li­té et Récon­ci­lia­tion* en ne relayant jamais le fond de ta pen­sée mais sur­tout les sujets cli­vants te concer­nant (quant aux com­men­taires à ton sujet sur leur site .…). j’aurais beau­coup à dire sur la per­son­na­li­té de Soral. Les pseu­do-attques du sys­tème et les pseu­do-menaces d’incarcération lui fabriquent le rôle du par­fait oppo­sant, qui ne seront jamais appli­quées bien enten­du. Voir aus­si mes remarques ci-dessous.
    le sys­tème média­tique est à ce point éten­du et per­ni­cieux que son réseau peut trans­for­mer le meilleur des hommes tels qu’Etienne en pour­ri­ture nau­séa­bonde, et là il faut recon­naître le rôle de Soral dans ce piège ten­du patiem­ment. Ce réseau est consti­tué de dif­fé­rentes enti­tés très dif­fé­rentes les unes des autres voire oppo­sées mais où cha­cune tient son rôle et tra­vaillent dans un objec­tif com­mun : dis­cré­di­ter les vrais oppo­sants tels qu’Etienne, vendre l’opposition contrô­lée comme solu­tion, défendre coûte que coûte le scru­tin élec­to­ral et la néces­si­té des par­tis, divi­ser l’opposition et la socié­té etc etc.
    * ami­tiés de Soral : Peninque, Ayoub (voir site Le Gref­fier Noir), relais de Tsi­pras, Trump, Le Pen, Vil­la­ni, Orlov, Goll­nisch (Mon­sieur DPS), etc etc. Appa­rem­ment bien sous tous rap­ports mais qui dès lors qu’on s’in­té­resse à leurs faits et gestes révèlent des liens avec les ser­vices, l’at­lan­tisme et/ou l’op­po­si­tion contrôlée.

    Réponse
    • Berberis

      Par­fois, beau­coup res­sentent des véri­tés sans pou­voir néces­sai­re­ment mettre des mots des­sus et qui pour­tant cla­ri­fie­raient une situa­tion déci­sive pour bien se défendre.
      Peut-être cela vient-il d’un manque de rigueur, d’ob­ser­va­tion et de lucidité.
      J’ai l’im­pres­sion que ça pour­rait être le cas pour l’exemple de Soral, jamais inquié­té, outre menaces et qui montre à quel point, cette orga­ni­sa­tion ras­sem­blée dans un but de mon­dia­li­sa­tion semble user des idées de Maquiavel.
      Nous avons l’ins­tinct que l’autre nous ment, mais comme pour gar­der des idées saines et aus­si, par esprit équi­li­bré, nous lui accor­dons de bonnes inten­tions, sur­tout s’ il « séduit » ; comme Soral.
      Ce n’est pas tant de la naï­ve­té qu’un acte par­tant d’un esprit et corps sain, car l’homme bien­veillant est cela.
      On ne peut pas repro­cher à quel­qu’un dont l’âme est noble de ne voir que ce qu’il est chez l’autre, sur­tout s’il recherche à com­prendre les choses en pro­fon­deur, en se sous­trayant d’af­fects et autres juge­ment subjectifs.
      ça peut même faire effet d’é­mu­la­tion (cfr les ensei­gnants), même si cela doit sûre­ment repré­sen­ter une bien piètre mino­ri­té de cas.
      Rien n’o­blige les gens à se fré­quen­ter régu­liè­re­ment pour apprendre les uns des autres, on peut sim­ple­ment s’ob­ser­ver, s’é­cou­ter, tout en gar­dant une dis­tance de respect.
      Ne rien attendre des autres, je crois que c’est le meilleur conseil que l’on puisse donne à chacun.

      Réponse
      • François Roby

        « Nous avons l’instinct que l’autre nous ment, mais comme pour gar­der des idées saines et aus­si, par esprit équi­li­bré, nous lui accor­dons de bonnes inten­tions, sur­tout s’ il « séduit » ; comme Soral. »

        Je ne vois pas vrai­ment ce que vous trou­vez de « sédui­sant » chez Soral. Moi je le trouve plu­tôt repous­sant de prime abord, mais j’é­coute ce qu’il dit ou écrit et j’y réflé­chis. Un jour sur un forum où ça débat­tait beau­coup sur lui j’ai trou­vé un com­men­taire qui résu­mait assez bien ma pen­sée : « la ques­tion n’est pas de savoir si Soral est un sale con, mais si ce sale con a raison. »

        Et j’a­joute qu’il peut avoir rai­son sur cer­tains points et tort sur d’autres, comme tout le monde.

        Réponse
        • Berberis

          Je repre­nais les mots du titre du livre de Michel Col­lon ; « pour­quoi Soral séduit ».
          Je ne suis pas faci­le­ment dupé, même si cela peut arri­ver à tout le monde de l’être et au sujet de Soral, j’ai vite com­pris que ce gars pou­vait très bien jouer pour les deux côtés en même temps, en jouant sim­ple­ment sur­tout d’a­bord pour lui-même, en oppor­tu­niste, un peu bourgeois…
          Soral, c’est pas la ques­tion, s’il n’exis­tait pas, il y aurait d’autres pré­textes à cri­ti­quer pour empê­cher ceux qui dérangent establishment.

          Réponse
      • Sandrine

        @Berberis et à Fran­çois Roby :
        Concen­trer le pou­voir dans les mains de repré­sen­tants sous la consti­tu­tion actuelle est un bel outil de pou­voir et la porte ouverte à l’op­por­tu­nisme, la cor­rup­tion, la menace, la dia­bo­li­sa­tion par les médias, choses qui seraient ren­dues impos­sibles dans une socié­té où 45 mil­lions d’é­lec­teurs gou­vernent leur propre des­tin. Il est très dif­fi­cile en effet de cor­rompre, mena­cer, dia­bo­li­ser 45 mil­lions de per­sonnes. La force est dans le nombre et l’a­no­ny­mat et les lob­bys les plus puis­sants de ce monde le savent très bien.
        Soral n’a, sous des constats sou­vent justes qui n’ont d’autre objec­tif que d’ap­pâ­ter le cha­land, jamais rien fait d’autre que de :
        – dia­bo­li­ser le sou­ve­rai­nisme en y acco­lant les idées de néga­tion­nisme, lob­by juif (et non ban­caire), fas­cisme, miso­gy­nie, racisme (dois-je rap­pe­ler ses nom­breux pro­pos), vio­lence physique.
        – péren­ni­ser le sys­tème élec­to­ral en appe­lant à voter FN/RN depuis 10 ans, sans jamais le remettre en question
        – pro­po­ser en solu­tion B un des­pote éclai­ré ou un monarque
        – mettre en avant sa vic­ti­mi­sa­tion (condam­na­tions, peines d’emprisonnement jamais appli­quées comme vous le remarquerez)
        – relayer l’op­po­si­tion contrô­lée, de Trump à Tsi­pras en pas­sant par les Le Pen, les Iarou­fa­kis, avec plé­thore de com­men­taires posi­tifs dont on apprend par un ex-adhé­rent E&R qu’ils sont à plus de 50% l’oeuvre de multi-pseudos.
        Fran­çois Roby je vous laisse croire à la fable Soral, mais n’ou­bliez jamais qu’on recon­nait un arbre à ses fruits. Et être un sale con et avoir tort n’est pas incompatible.

        Réponse
    • Farid MEHCER

      Tu n’as mani­fes­te­ment pas com­pris un point fon­da­men­tal San­drine : en sou­te­nant le vote UPR, Etienne n’a jamais, JAMAIS pré­ten­du sou­te­nir ni sou­hai­té NI Asse­li­neau pré­sident, NI voir appli­qué le pro­gramme de l’U­PR post-Frexit.

      Il a à maintes reprises expli­qué que ce vote n’a­vait qu’un inté­rêt : celui d’ai­der Asse­li­neau par la suite à pou­voir s’ex­pri­mer davan­tage dans les mer­dias. Il a aus­si redit plu­sieurs fois que sur le plan légis­la­tif, c’et bien le pro­gramme LFI et lui seul qu’il juge per­ti­nent (s’il était appli­cable — sauf qu’en res­tant dans l’UE il ne l’est pas jus­te­ment, applicable…).

      Autre­ment dit, en appor­tant son sou­tien à la liste del’U­PR, Etienne Chouard n’a fait qu’UNE chose : sou­te­nir l’i­dée (et la pro­mo­tion de l’i­dée) de sor­tir de l’U­nion Européenne !

      Il n’a jamais sou­te­nu un par­ti poli­tique EN TANT QUE par­ti poli­tique, jamais l’U­PR parce que c’est l’U­PR ! Bon sang il l’a suf­fi­sam­ment dit et répé­té : « On ne S’EMANCIPERA PAS par l’élection ! »

      Point barre.

      En revanche, il est CERTAIN qu’on aura besoin de sor­tir de l’UE pour s’é­man­ci­per. Donc l’U­PR en soi, rien à foutre. Asse­li­neau en tant que can­di­dat, RIEN A FOUTRE ! L’im­por­tant c’est la per­ti­nence des ana­lyses et la néces­si­té de les pro­mou­voir au plus large public possible.

      Réponse
      • François Roby

        Pré­ci­sion utile, entiè­re­ment d’ac­cord ! Mon com­men­taire de 13:55 se vou­lait une réponse à San­drine, je l’ai pla­cé au mau­vais endroit.

        Réponse
  20. François Roby

    « La seule cri­tique je te ferai serait ce sou­tien à l’UPR à l’heure où tu devrais peut être com­prendre que sou­te­nir quelque par­ti que ce soit est péren­ni­ser ce sys­tème pipé. »

    Ben c’est gen­til comme conseil ça, mais alors la solu­tion concrète c’est quoi ? Prendre les armes pour une révo­lu­tion violente ?

    « Cette his­toire a prou­vé au moins deux choses selon moi :
    tu es très dan­ge­reux pour le sys­tème, d’où ce piège auquel a par­ti­ci­pé Ega­li­té et Récon­ci­lia­tion en ne relayant jamais le fond de ta pensée… »

    Ça c’est car­ré­ment du men­songe de haute volée dou­blé de com­plo­tisme tota­le­ment primaire…

    Réponse
    • majax

      Men­songe de San­drine, c’est pré­ci­sé­ment grâce à E&R que j’ai décou­vert Chouard, même Laï­bi le concède !!! Je suis éloi­gné de E&R depuis quelques années déjà mais il faut recon­naître qu’ils en ont dépu­ce­lé plus d’un en matière d’a­na­lyse poli­tique et de pro­mo­tion d’al­ter­na­tives dans tous les domaines, même si je ne me sens plus du tout proche de ses ana­lyses poli­tiques depuis quelques années (depuis les avant der­nières euro­péennes en fait).

      Réponse
      • La Hyène

        C’est par Franck Lepage que j’ai pour ma part décou­vert Etienne Chouard, et je lui en suis très reconnaissant.
        Soral est une oppo­si­tion contrô­lée dont l’u­nique but est de salir par capil­la­ri­té cer­taines infor­ma­tions et cer­tains pen­seurs dan­ge­reux pour le sys­tème, sim­ple­ment en les relayant.

        Tout mon sou­tien à toi Etienne, tu n’as à aucun moment fait preuve de néga­tion­nisme pour qui­conque écoute objec­ti­ve­ment ce que tu as dit ; tu défends sim­ple­ment la même vision de la liber­té d’ex­pres­sion que celle de Chom­sky (lui aus­si boy­cot­té par la bien-pen­sance fran­çaise car dan­ge­reux pour leur domination).

        Je regrette que tu aies per­du ta tri­bune média­tique à Sud Radio mal­gré ton mea-culpa tota­le­ment injus­ti­fié devant le pro­cu­reur Lévy.
        Didier Maïs­to n’a même pas eu la décence de publier un com­mu­ni­qué afin d’ex­pli­quer l’an­nu­la­tion du débat avec Bégau­deau, c’est un pleutre. Et si j’ai bien com­pris l’é­mis­sion est défi­ni­ti­ve­ment supprimée. 

        Main­te­nant que tu es tota­le­ment dia­bo­li­sé par les mains­tream et que tu n’as plus rien à perdre, j’es­père que tu te per­met­tras d’a­ban­don­ner un peu ta gen­tillesse exa­gé­rée et que tu seras enfin offen­sif face aux défen­seurs de la dic­ta­ture actuelle.
        L’heure n’est plus à la dis­cus­sion, elle est impos­sible face à ces fourbes, mais à l’ac­tion radicale. 

        Et sur­tout ne lâche pas, ton com­bat est juste ; rentre-leur dedans.

        Réponse
  21. Florian Mazé

    Bon­jour !
    Je n’ai pas été vrai­ment tendre avec Etienne Chouard, mais enfin, il me semble que sa cri­tique du pla­to­nisme est infon­dée. La démo­cra­tie athé­nienne est des plus étranges et des plus com­plexes. La pen­sée de Pla­ton est éga­le­ment complexe.
    Donc : en toute loyau­té, ma modeste cri­tique sur Agoravox :
    https://​www​.ago​ra​vox​.fr/​a​c​t​u​a​l​i​t​e​s​/​p​o​l​i​t​i​q​u​e​/​a​r​t​i​c​l​e​/​e​t​i​e​n​n​e​-​c​h​o​u​a​r​d​-​v​s​-​l​a​-​g​r​e​c​e​-​2​1​5​912

    Flo­rian
    Prof de philo

    Réponse
    • etienne

      C’est inté­res­sant, merci.

      La seule façon de pro­gres­ser, c’est de décou­vrir une à une ses erreurs.

      Il me semble que l’es­sen­tiel, c’est que le pro­ces­sus consti­tuant soit démo­cra­tique, c’est-à-dire que ce soit les repré­sen­tés qui écrivent eux-mêmes leurs règles de repré­sen­ta­tion (leur consti­tu­tion) : démo­cra­tie, aris­to­cra­tie, ou régime mixte éla­bo­ré par les citoyens eux-mêmes. Je penche depuis long­temps pour un tel régime mixte, avec un dosage (à réflé­chir) entre élec­tions (éven­tuel­le­ment sans can­di­dats) et tirage au sort.

      Cor­dia­le­ment.
      Étienne.

      Réponse
      • nlescan

        Salut Étienne,

        Je te suis depuis pas mal d’an­nées. J’é­tais content pour toi et pour ce que tu défends : depuis quelques mois, tu avais une belle tri­bune à Sud Radio (j’i­ma­gine que c’est fini).

        Tu rap­pe­lais sou­vent que tu savais que ça ne dure­rait pro­ba­ble­ment pas. On y est. 

        Il ne faut pas pour autant se mettre à dépri­mer ou à se morfondre.

        Tu les défends mais les Robert et Entho­ven, pro­ba­ble­ment sans cal­cul, ont été infâmes. On pour­rait ren­trer dans le détail des répliques et des ques­tions plus que dis­cu­tables mais ce serait perdre du temps.

        -Tu n’as rien dit de négationniste.

        -La loi Gays­sot est un non sens, aujourd’­hui ins­tru­men­ta­li­sé pour ten­ter de cou­ler des oppo­sants au prêt à penser.

        Un rapide com­men­taire sur l’heure de colle à Sud Radio : tu vas encore les défendre, mais E Lévy a été dégueu­lasse, c’est quand même extra­or­di­naire, cette réac­tion­naire en train de te trai­ter de néga­tion­niste avec ses grands airs entre deux vapeurs d’alcool. 

        Maïs­to à mon­tré ses limites, il se réfu­gié der­rière le foi­reux prin­cipe d’o­pi­nion contre faits. En réa­li­té il manœuvre pour ne pas subir lui-même les foudres de l’inquisition.

        Je com­prends pour­quoi tu t’es cou­ché, d’au­tant plus que ce débat inter­dit n’est même pas le tien.

        Par contre, Étienne, s’il te plaît, conti­nue ce que tu fais, le micro­cosme média­tique on s’en fout, ton audience est plus impor­tante que jamais. Plus impor­tante que celle des médiocres qui ont mon­té cette cabale. Plus impor­tante en nombre. Plus impor­tante pour le pro­grès des consciences. Plus impor­tante parce que les idées démo­crates sont en expansion.

        Ne lâche pas l’af­faire s’il te plaît. Tu devrais mon­ter ton propre truc, un talk à ta façon sur inter­net, ce que tu fai­sais ces der­niers temps mais en indé­pen­dant. Tout le monde s’en fout de Sud Radio, on venait tous pour toi et tes invités.

        Conti­nue s’il te plaît.

        Réponse
      • Arturo

        > démo­cra­tie, aris­to­cra­tie, ou régime mixte éla­bo­ré par les citoyens eux-mêmes
        YESSS!!!

        > avec un dosage (à réflé­chir) entre élec­tions et tirage au sort
        Non… Ce n’est pas ni à vous ni à moi de doser ex nihi­lo, mais jus­te­ment aux citoyens eux-mêmes de déci­der sans contrainte com­ment cha­cun veut être repré­sen­té. Le droit à la par­ti­ci­pa­tion poli­tique est la contre­par­tie du contrat social : je renonce à ma liber­té natu­relle et me sou­mets aux lois en échange d’a­voir mon mot à dire lors de l’é­la­bo­ra­tion des dites lois. Ce contrat étant indi­vi­duel, per­sonne ne peut m’im­po­ser la moda­li­té de ma repré­sen­ta­tion. Si je pré­fère être tiré au sort ou bien voter par un can­di­dat, cela ne relève que de mon choix. L’ad­di­tion de toutes ces pré­fé­rences per­son­nelles sera seule à deter­mi­ner les pro­por­tions de dépu­tés élus et tirés au sort, laquelle varie­ra à chaque renou­vel­le­ment de l’Assemblée.

        Réponse
  22. Michel

    Très déçu par l’at­ti­tude de Didier Maïs­to et Denis Robert. Étienne Chouard n’est évi­dem­ment par néga­tion­niste. Cette inqui­si­tion est ridi­cule et faite pour dis­cré­di­ter. Mr Chouard dérange car il est un vrai démo­crate et un intel­lec­tuel remar­quable qui donne au peuple les moyens d’exer­cer réel­le­ment son pouvoir.
    Total sou­tien à Mr Chouard et son tra­vail qui mérite infi­ni­ment mieux que ce tri­bu­nal média­tique injuste.

    Réponse
  23. Michel

    Pour­quoi mon mes­sage a‑t-il été reti­ré ? Il était pour­tant respectueux.

    Réponse
    • Farid MEHCER

      Mais il n’a pas été reti­ré Michel, et il est en effet très res­pec­tueux et ami­cal. Mer­ci de venir sou­te­nir Etienne Chouard, qui le mérite bien, comme tu le dis.

      Réponse
  24. Guéguette

    ? Le débat a t’il eu lieu ? Je ne retrouve rien concer­nant Bégau­deau et un Jeu­di Chouard 14…

    Réponse
    • Drenghel

      Je m’en mor­fond aussi…

      Sur­tout que je ne trouve rien qui dit clai­re­ment qu’il y n’a pas eu lieu.

      Et je n’ai pas Face­book pour véri­fier les lives…

      Réponse
    • Dom GDziD

      « Sud Radio » a annu­lé « Jeu­di Chouard » ce jour-là… 🙁

      Réponse
  25. Berberis

    Par­fait résu­mé de la situa­tion, à 200%

    Réponse
    • Berberis

      oups, c’é­tait sous le com de Nles­can que je vou­lais partager…

      Réponse
  26. Alkali

    Puis­qu’il y aura des pour­suites, et qu’elle feront des ronds dans l’eau tant vous n’a­vez rien dit qui soit répré­hen­sible, leur but était de vous juger sur la scène média­tique et de faire de vous un infréquentable.
    Mes com­men­taires sont sou­vent sul­fu­reux et vous les sup­pri­mez sans hési­ter, ce que je ne vous reproche pas. Ce qui parait plus éton­nant c’est que lorsque l’on vous conseille des livres vous puis­siez consi­dé­rer que le com­men­taire est inacceptable.
    Bien sûr il s’a­gis­sait de livre révi­sion­nistes et alors ? n’y a t il pas contro­verse ? n’est il pas utile d’é­tu­dier toutes les théo­ries exis­tantes ? tout his­to­rien est révi­sion­niste par essence. c’est même la base de son métier. sauf dans le monde de Rober, Entho­ven Levy ou Maïs­to, ces com­mis­saires poli­tiques qui vous ont pié­gé, puis jugé, et direc­te­ment condam­né. Devons nous aus­si tendre l’autre joue comme vous le faites ? Le der­nier qui a uti­li­sé votre tac­tique il y a 2000 ans, a cham­bou­lé le monde, puis­siez vous en faire de même.
    Bon cou­rage Mon­sieur Chouard, et immense res­pect pour votre tra­vail depuis 2005.

    Réponse
    • Farid MEHCER

      Je com­prends ton com­men­taire et ta décep­tion Alkali.
      Dans un monde juste en effet, il devrait être pos­sible et accep­té de débattre sur tout et entre tous…

      En l’é­tat actuel des choses pour­tant, dif­fu­ser sur son blog des réfé­rences de livres tom­bant sous le coup de la Loi risque fort de ne pas aider la cause d’Etienne.

      Une sug­ges­tion : par­tage tes réfé­rences direc­te­ment avec lui via e‑mail. Evi­dem­ment cela empêche de les com­mu­ni­quer à tous, mais dans notre France poli­cière c’est mal­heu­reu­se­ment préférable…

      Réponse
  27. MOI

    Il m’a suf­fit de vous lire et de vous écou­ter pour me faire l’i­dée que vous étiez une per­sonne de grandes qualités.
    Je pense que vos inten­tions sont bien­veillantes envers TOUS les humains, sans dis­tinc­tion d’au­cune sorte, cela me suffit.
    Vous offrez tout ce tra­vail depuis tant d’années !
    Les labels de fré­quen­ta­bi­lite de ceux qui n’ont jamais fait la pro­mo­tion de votre tra­vail avant ne valent rien, de plus le prix qu’ils en demandent est indigne.
    Si je me trompe, ce que je ne pense pas, c’est par vous que je le décou­vri­rai, cer­tai­ne­ment pas chez la police de la pensée !
    J’es­père que nous serons tou­jours de plus en plus nom­breux à com­prendre l’im­por­tance de votre tra­vail pour l’é­vo­lu­tion de notre société.
    Je ne suis qu’une ano­nyme, je vou­lais hum­ble­ment vous témoi­gner tout mon sou­tien. Merci.

    Réponse
  28. Cilas

    Mon­sieur Chouard,
    Nous nous sommes vite vu à la fin de la confé­rence que vous avez faites à Bayonne (Je vous ai pro­po­sé de venir voler au pays basques quand vous auriez un peu de temps libre).
    Etienne je vous suis depuis envi­ron 6 ans, je vous ai connu avec la vidéo qui cir­cule sur inter­net de l’é­mis­sion « Ce soir ou jamais ». Depuis je vous suis avec fer­veur, et comme un cer­tain nombres je suis per­sua­dé que vous n’êtes pas anti­sé­mite. Mais sur l’in­ter­view sur « le média » vous avez don­né le bâton pour vous faire battre, il me semble que chez vous il y ai une grande part de naï­ve­té et à contra­rio je pense aus­si qu’il va fal­loir être plus clair et tran­chant sur cer­tains sujets. Se qui m’a triste aujourd’hui, c’est que vous avez fait le bon­heur de tout ces affreux de se sys­tème de M.… , qui doivent bien jubi­ler et se frot­ter les mains. Mal­gré de longues années de cen­sure, n’ou­bliez pas qu’au­jourd’­hui, avec les GJ vous êtes beau­coup plus sous les feux des pro­jec­teurs et que pour cela les affreux vous attendent au tournants.….…
    Mer­ci pour tout se que vous faites pour l’ humain, en espé­rant par­ta­ger un vol avec vous.….…

    Réponse
  29. Sage

    Bon­soir, est-il pos­sible de ré entendre la dis­cus­sion ? Est-elle dis­po­nible en pod­cast ou autre ? Mer­ci beaucoup.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles