[C’est aux citoyens eux-mêmes de défendre et protéger leurs LANCEURS D’ALERTE]

Soutien au lanceur d’alerte Alexandre LANGLOIS, policier :

Soutien au lanceur d’alerte Alexandre LANGLOIS, policier

Pétition lancée par le syndicat de policiers VIGI :

« Alexandre LANGLOIS, secrétaire général du syndicat VIGI va passer en conseil de discipline le 20 février 2019, pour avoir, au nom de notre organisation :

– dénoncé auprès du Procureur des faux en écriture publique et des détournements de fonds publics de directeurs de la police ;

– dénoncé l’inaction du directeur général de la police nationale dans la lutte contre le suicide, qui a fait 61 morts dans la Police Nationale depuis sa prise de fonction ;

– dénoncé le détournement de la procédure disciplinaire et l’opacité de l’IGPN ;

– dénoncé le détournement de la médecine statutaire de soigner pour réprimer les fonctionnaires ;

– déposé plainte, puis s’être constitué partie civile dans l’affaire BENALLA/MACRON ;

– médiatisé la solidarité d’une majorité de policiers avec les gilets jaunes ;

– mis en avant les carences du gouvernement dans la gestion du maintien de l’ordre des manifestations de gilets jaunes ;

– déposé un recours pour demander l’annulation des dernières élections au sein du Ministère de l’Intérieur, par les 3 syndicats majoritaires.

On lui reproche un manquement au devoir de loyauté envers ses chefs, alors qu’il sert le peuple.
On lui reproche une atteinte au crédit et renom de la police nationale, en dénonçant de graves dérives internes, alors que c’est un lanceur d’alerte protégé par la Loi.

On lui reproche un manquement au devoir de réserve, qui n’existe pas dans le statut de la fonction publique de 1983. L’auteur de cette Loi, Monsieur Anicet LE PORS explique ne pas l’avoir mis sciemment. Par contre il a mis le devoir d’information du public.

En conséquence, Monsieur le Président de la République nous vous demandons d’ordonner au directeur général de la police nationale de mettre fin à sa « cabale » contre Alexandre LANGLOIS et d’annuler son conseil de discipline.

Nous vous demandons de lancer un chantier pour réformer l’institution police nationale, qui permet à l’heure actuelle des dérives intolérables en démocratie.

Nous vous demandons de refaire les élections professionnelles au sein du Ministère de l’Intérieur en excluant les fraudeurs. »

____________________________
Pétition lancée par le syndicat de policiers VIGI :
https://www.mesopinions.com/petition/justice/soutien-lanceur-alerte-alexandre-langlois/59069


Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156899800227317

S’abonner au blog par mail

S’abonner aussi via…

Le Telegram : Rejoindre le canal Telegram

Le moyen d’échanger et de s’organiser : Discord des Gentils Virus (logiciel d’audioconférence)

Derniers articles

[Libertés, Éthique, Citoyens comme seuls défenseurs possibles de la Démocratie] Julie Ponesse, professeur d’éthique : la covid révèle les dangers du conformisme, la banalité du mal, et la nécessité de l’héroïsme

[Libertés, Éthique, Citoyens comme seuls défenseurs possibles de la Démocratie] Julie Ponesse, professeur d’éthique : la covid révèle les dangers du conformisme, la banalité du mal, et la nécessité de l’héroïsme

Chers amis, Je vous signale cet exposé (18 min) que je trouve important. Je vous copie, en dessous de la vidéo, une retranscription complète, à lire le crayon à la main. À connaître, et à faire connaître, il me semble. Étienne.   Julie Ponesse, professeur...

33 Commentaires

  1. Ruff

    Une des premières mesures que les GJ devraient demander est la protection des lanceurs d’alerte, et nous devrions tous être GJ.

    Réponse
  2. Pierre

    Décidément il semble que l’UPR a décidé de nous faire languir. J’espère que ça en vaudra le coup, et qu’on assistera enfin à un clarification des positions d’Asselineau sur le RIC (notamment constitutionnel) dans le bon sens!

    https://youtu.be/D8ndCxcuZbk

    Réponse
  3. Gaonach

    Bravo à ce policier. Quel courage exemplaire. Un héros

    Réponse
    • F68.10

      Sur ce genre de cas, des posts de blog ne suffisent pas. Il faut un exposé exhaustif et neutre des faits. En somme, faire le boulot des journalistes à leur place.

      Réponse
  4. Ouroua

    Soutien total.

    Réponse
  5. Berbère

    Violences policières et Gilets Jaunes [EN DIRECT]
    Thinkerview -- Interview de Alexandre Langlois, en direct le 22/01/2019
    https://youtu.be/b_yerNHpxQ4

    Réponse
  6. Pierre

    Remarque pour nos atelier constituant sur le RIC:

    A mon avis ce n’est pas une bonne idée de mettre un seuil de participation pour que le résultat d’un référendum soit valide. Sinon cela peut créer un paradoxe, et pousser un vote stratégique ou ceux qui sont contre font exprès de s’abstenir pour faire baisser la participation en dessous du seuil.

    Exemple: Si on met un seuil de participation à 30% des inscrits au référendum pour le RIC législatif. Dans un premier temps supposons le cas ou 29% des inscrits sont pour et se déplacent, et 10% des inscrits sont contre et se déplacent pour voter « non ». Dans ce cas le texte de lois passe. Maintenant si les 10% de « non » font exprès de s’abstenir, alors le texte de loi ne passe pas car la participation est trop faible.

    En d’autres termes si on met un seuil de participation, le fait de se déplacer pour dire « non » peut aider à faire passer le projet de loi. Ce qui est pour le moins paradoxal.

    Si l’on veut tout de même mettre un seuil, il faudrait remplacer un seuil de participation par pourcentage minimum de vote favorable (exemple: un seuil de participation de 30% devient un contrainte d’avoir minimum 15% des inscrits qui votent favorablement).

    Pierre.

    Ps: J’ai participé à un nouvel atelier constituant hier à Rennes, très bien organisé, meilleur organisation que la mienne d’il y a 2 semaines.

    Réponse
    • Benoit

      Oui en effet, Berlusconni par ses TVs invitait à aller à la plage plutôt que voter aux référendums abrogatoires en 2011. Même si les Italiens ont massivement rejeté un retour au nucléaire, la privatisation de l’eau et son immunité judiciaire, le quorum pour un référendum me paraît laisser prise à un jeu dangereusement anti-démocratique. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/06/13/97001-20110613FILWWW00375-referendums-berlusconi-reconnait-sa-defaite.php

      Un pourcentage minimum de vote favorable parait bien et nous l’avons aussi évoqués dans nos ateliers.

      Benoit

      Réponse
      • Pierre

        >Un pourcentage minimum de vote favorable parait bien et nous l’avons >aussi évoqués dans nos ateliers.

        Très bien comme quoi on arrive tous au même conclusions à différents endroit de France! ^^

        De quelle ville viens-tu?

        Réponse
  7. Benoit

    Bonjour à vous,

    Jeudi dernier (31 janvier) nous avons travailler à la rédaction d’une proposition pour l’établissement d’un RIC local pour de petites communes:

    Voila ce qui est ressorti de notre petite réunion :

    Dépôt en mairie de la pétition à partir de 10% de signataire.

    Possibilité de venir signer les pétitions en mairie, déposer des éléments complémentaires, etc …

    Disponibilité de la mairie au moins 1h par semaine pour répondre aux habitants (en toute neutralité ) sur les referendums du calendrier en cours.

    Mise en application d’un RIC à partir de 20% du corps électoral d’une commune signataire d’une pétition

    RIC portant sur 3 matières:

    Proposition de loi de fonctionnement

    Abrogation d’une loi existante

    Révocation d’un élu, corps administratif, conseil municipal, …

    Définition d’un calendrier des référendums sur la base de:

    3 dates par an espacées de 4 mois chacune

    3 référendums maximum par date (les pétitions ayant recueillies le plus de signataires)

    Première ouverture de la mairie de la deuxième quinzaine de janvier les 3 pétitions ayant recueillies le plus de signatures sont prévues au calendrier de votation (pour le 7 Mai en gros)

    L’opposition dispose d’un délai de 3 semaines pour établir un texte, une liste de ses contres arguments. A partir de cette date la mairie doit afficher sur les panneaux publique les propositions pour et contre, envoi d’un courrier informant de la réunion publique, présentation des futurs référendum dans la gazette locale.

    Une semaine après l’établissement des contres arguments, une réunion publique est organisée pour présenter les deux textes (la proposition/pétition vs texte contre) à l’issue de laquelle sera définie le texte exacte du référendum (par vote effectué avec la méthode du jugement majoritaire)

    Procuration accessible en mairie jusqu’à une semaine avant le vote (dernière ouverture de mairie d’avant référendum.

    20 %de participation minimum pour que le vote soit valide

    Deux autres réunions publiques auront lieu à partir de cette date, a un mois d’intervalle chacune

    Les débats ont lieu en semaine à partir de 19h.

    Lors du référendum seront disponible les cases OUI, NON et BLANC (Possibilité d’émettre une précision sur son choix, nouvelle formulation de la question, etc.)

    Si vote BLANC supérieur à 50% cette question du référendum est déclaré nulle.

    Dépouillement publique. Présence obligatoire de 2 personnes de chaque bord et d’un agent de mairie (impartial) au minimum. Si différence inférieur à 2% entre les deux camps : recomptage par un autre groupe obligatoire.

    A partir du moment ou le référendum est voté et la question validé, la mairie a l’obligation d’agir en fonction du résultat et/ou d’aller chercher une solution (preuve à l’appuis) à échelon supérieur si la décision n’est pas dépendante de son ressort.

    Si trop de propositions dépassant 20% de signataires ne sont pas admises à la session (ex: plus de 80%) il sera proposé d’office à la session suivante, un référendum pour :

    augmenter le pourcentage nécessaire de signataires pour accéder au vote (ex: +2points)

    augmenter le nombre de référendums par session

    (NB: après discussions il paraissait plus intéressant d’augmenter le nombre de signataires minimum car 3 sujets a traiter tout les 4 mois cela nous semblait déjà bien)

    J’espère que c’est correct,

    J ai pris la liberté d’ajouter le dépouillement publique et d’ajuster de 33.3 à 50% de vote blanc pour que le vote soit nul, sinon il suffi au camps adverse de voter blanc plutôt que nul pour gagner avec seulement 1/3 => pas logique.

    Amicalement,

    [Compte-rendu] Adrien

    Réponse
    • Pierre

      >RIC portant sur 3 matières:

      Pas de RIC constitutionel?

      Réponse
      • Benoit

        N’existant pas de constitution locale, il n’a pas était inscrit dans notre RIC local. Nous nous sommes demandés quel texte gère les règles du pouvoir des communes.

        Réponse
        • Pierre

          Ok désolé j’avais pas vu qu’il s’agissait d’un RIC local.

          Réponse
  8. Riton

    J’ai signé la pétition en faveur de M. Langlois, et y ai ajouté un commentaire, qui a été censuré. Vous jugerez s’il convient de faire de même ici :

    M. Stéphane Langlois a depuis le début une attitude que je trouve admirable, et qui devrait être le modèle sur lequel l’état d’esprit du policier devrait être façonné : au service du peuple d’abord.

    Les manifestations des « gilets jaunes » sont les plus sévèrement réprimées depuis les cinquante dernières années, sinon même depuis les grèves des mineurs au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Rappelons que les manifestations de mai 1968 n’avaient entraîné qu’un seul mort (un policier écrasé par un manifestant en voiture, ce qui donna naissance au répugnant slogan soixante-huitard « Mettez un flic sous votre moteur »). Et, tandis que nos tribunaux à l’esprit badintérisé condamnent à des peines dérisoires des pédophiles ayant fait des victimes par dizaines, tandis que les soixante-huitards les plus violents, s’étant acharnés sur des policiers au point de mettre en péril la vue de ces hommes, ne furent condamnés qu’à des peines dérisoires (voir par exemple le témoignage de Rony Brauman, ancien maoïste du parti appelé « la Gauche prolétarienne », sur la mansuétude des tribunaux contre les violences de l’extrême gauche en 1968), les sanctions s’abattent avec une dureté impitoyable contre les « gilets jaunes » ; on va même en revenir aux « lois anti-casseurs » de l’époque autoritaire du général de Gaulle, alors qu’elles avaient été abolies par les soixante-huitards parvenus au pouvoir avec le Parti socialiste de Mitterrand !

    La liberté, les soixante-huitards la voulaient pour eux-mêmes ; et, pour autrui, ils sont plus durs et plus autoritaires que le gaullisme lui-même.

    Quant aux prétendus « lance-balle de défense » [sic], je n’y vois que l’initiative d’un sot inconnu, ou le calcul d’un monstre, puisqu’on empêche les « gilets jaunes » de se doter de lunettes de protection, avec lesquelles un impact suffirait pourtant à les mettre hors de combat, sans toutefois risquer de les mutiler. Nos dirigeants tiennent à leurs prébendes autrement plus qu’à la prunelle de NOS yeux.

    C’est monstrueux.

    Réponse
  9. jéjé

    Alexandre Langlois respecte l’article 12 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen car il sert le peuple mais contrairement à certains de ses supérieurs :Art. 12. La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

    Réponse
  10. Benoit

    Suite à une recherche des termes « citoyens constituants » j’ai appris que les cubains votent le 24 février pour une nouvelle antiConstitution.
    Pourtant il y avait quelque points intéressants :
    « Si nous ne faisions qu’assister, nous ôterions toute sa valeur à l’essence d’un exercice qui doit enrichir non seulement notre Loi des Lois, mais aussi nous-mêmes. Il est question d’engagement, de contribution à la construction collective du document juridique le plus important d’une nation ; il est question de nous sentir plus cubains, de nous sentir comme des citoyens constituants.

    pour une meilleure compréhension des citoyens, un glossaire des termes juridiques, politiques et sociaux a été ajouté à la fin du Projet.

    → Il sera dressé un procès-verbal de chaque réunion, avec le nom et prénom de chaque personne et ses propositions. Ces procès-verbaux, avec les avis, article par article, seront adressés au Centre d’études socio-politiques d’opinion du Comité central du Parti (Cespo).

    → Une fois l’information traitée, elle sera remise à la Commission chargée d’élaborer le Projet de Constitution, afin qu’elle évalue l’inclusion des propositions et explique à l’Assemblée nationale les propositions qui ont été incluses, celles qui ne l’ont pas été et pourquoi. »
    http://fr.granma.cu/cuba/2018-08-09/que-chacun-soit-un-citoyen-constituant

    On pourrait croire à un référendum d’initiative populaire, mais non :
     »
    QU’EST-CE QU’UN RÉFÉRENDUM POPULAIRE ?
    L’article 162 de la Constitution dispose que « par le biais du référendum convoqué par l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire, les citoyens disposant du droit de vote indiquent s’ils ratifient ou non les projets de lois de Réforme constitutionnelle », afin qu’ils puissent entrer en vigueur. »
    http://fr.granma.cu/cuba/2019-01-24/le-referendum-augmente-la-participation-citoyenne-dans-la-constitution

    Par manque de préparation, une fois de plus se sont les hommes de pouvoirs qui écrivent les règles du pouvoir.

    Leur antiConstitution actuelle
    http://www2.univ-ag.fr/CRPLC/IMG/pdf/constitution_de_la_republique_de_cuba.pdf

    Celle en projet (en espagnol)
    http://www.parlamentocubano.cu/wp-content/uploads/Tabloide-Constituci%C3%B3n.pdf

    Réponse
      • ève

        Le gouvernement , aidé de la sécurité routière , nous a demandé à nous , automobilistes , de nous munir d’un triangle à poser sur la route en cas de besoin et d’un gilet jaune pour être visible de loin ! Ces malfaiteurs sont donc aux manettes apparemment planqués au chaud à attendre que ça pète pour réprimer , faire gazer , et commettre l’irréparable !
        J’aime beaucoup le symbole qu ‘ en ont fait les personnes démunies , symbole qui s’égare maintenant sur des chemins sans issues sur le long terme , je crois !

        Réponse
  11. robert

    bonjour Etienne,
    je viens de visionner la vidéo de votre débat avec Asselineau dans laquelle vous avez déploré que Mélenchon se soit exprimé après les élections et ait annoncé qu’il n’était plus question de quitter l’union Européenne. Je ne l’écoute pas de façon systématique mais je ne me souviens pas de cela. Pourriez vous me retrouver le document où il en est question. Merci d’avance,
    Robert

    Réponse
  12. Robert

    Pétition signée bien sûr, avec aussi celle demandant l’amnistie pour les GJ. Je recommande aussi vivement de visionner son interview sur Thinkerview : édifiant !

    Réponse
    • Pierre

      RIC 2.0 = très mauvais.

      Déjà organiser 3 référendum par An ça coûte pas très cher par rapport au budget de l’état. Donc vouloir modifier le RIC juste pour des questions de coût c’est plus que discutable.

      Deuxièmement l’intérêt du RIC c’est aussi de sentir qu’on a réellement le pouvoir en votant réellement. Le RIC 2.0 essaye de nous enlever la possibilité de voter effectivement.

      Réponse
  13. Pierre

    Etienne,

    Je me rend compte que j’ai oublié de reformuler concernant les seuils de participations:

    Le soucis avec le quorum de participation comme condition d’adoption d’une initiative par référendum c’est qu’il compte sur la somme des pours et des contres pour atteindre ce seuil. Et donc on a besoin en partie que ceux qui sont contre l’initiative veuillent bien se déplacer pour qu’elle soit adopté ce qui est paradoxal, et peut pousser à l’abstention stratégique des contres.

    Par contre si on met un nombre minimal de votes favorables nécessaire pour qu’une initiative soit adoptée, par exemple 10% ou 15% des inscrits, alors on ne compte que sur les personnes favorables à l’initiative pour la faire passer et ça ne pose plus aucun problème. Cette condition revient alors juste à dire que ceux qui sont en faveur de l’initiative et sont prét à se déplacer pour voter ne doivent pas être une minorité trop petite dans la société.

    Merci encore d’être venu nous voir à Rennes, c’était vraiment un super week-end! 🙂

    Réponse
  14. Berbère

    Actu au Scalpel #31 : du complot et de la propagande d’état !
    Salim Laïbi Le Libre Penseur
    Quelques ouvrages partagé en ponctuation…

    Réponse
  15. Salomon

    Bonsoir,
    je voudrais savoir pourquoi vous ne partagez pas vos conférences ou ateliers constituant sur votre page Facebook en live, vous pourriez demander à l’un des participants pour qu’il film a votre place depuis votre compte facebook, qui compte un nombre assez important de follower, ce qui permettrait une large diffusion .Dans la plupart de vos conférences il y a un problème de son, ce qui rebute beaucoup de personnes, Pour des vidéos de qualité il vous faudra un micro sans fil pour smartphone et aussi une personne qui vous explique les bonnes astuces sur l’utilisation de facebook. et aussi la plupart des personnes qui film vos débats depuis leur compte ont très peux de followers alors que vous avec votre compte vous pourrez atteindre un grand nombre de gens.si vos followers partagent aussi de leurs côtés, vous pourriez atteindre un très grand nombre de public. Le 16 vous avez une conférence avec Precillia et elle peut aussi partager votre live sur son compte. pour un micro si vous avez besoin je peux vous envoyer de quoi vous en acheter un.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires
récents du blog

  1. Gilles Mentré : "Le vote électronique est la seule façon d'endiguer le risque populiste" https://www.lexpress.fr/actualite/idees-et-debats/gilles-mentre-le-vote-electronique-est-la-seule-facon-d-endiguer-le-risque-populiste_2162485.html?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&Echobox=1637156867#xtor=CS3-5083 Traduire : "Le vote électronique…