[Contre la guerre qui vient] Daniele Ganser : L’OTAN, ALLIANCE POUR LA GUERRE, USA, mensonges et morts par millions + Anne Morelli + Jacques Pauwels

5/10/2018 | 2 commentaires

Daniele Gan­ser (que je trouve épa­tant) évoque ici brillam­ment quelques uns des crimes et des men­songes de l’O­TAN et de l’Em­pire américain :

(pensez à activer les sous-titres)

Pour une étude appro­fon­die, Daniele Gan­ser vient de publier, chez l’é­di­teur cou­ra­geux Demi-Lune, un livre impor­tant, sur­tout pour les jeunes gens :
« Les guerres illé­gales de l’O­TAN. Une chro­nique de Cuba à la Syrie »


https://​www​.edi​tions​de​mi​lune​.com/​l​e​s​-​g​u​e​r​r​e​s​-​i​l​l​e​g​a​l​e​s​-​d​e​-​l​o​t​a​n​-​p​-​6​1​.​h​tml

Som­maire :

Remer­cie­ments
Introduction 

1. La créa­tion de l’ONU en 1945 
• Plus jamais la guerre
• Les 193 États membres de l’ONU
• L’interdiction du recours à la force, ins­crite dans la Charte des Nations Unies
• L’ONU, sapée par les mensonges

2. La créa­tion de l’OTAN en 1949 
• Les 29 États membres de l’OTAN
• Le Par­te­na­riat pour la paix

3. L’Empire états-unien 
• Com­ment recon­naît-on un empire ?
• Les États-Unis sont une oligarchie
• Mar­tin Luther King sur l’arrogance du pouvoir

4. La créa­tion de la CPI en 1998 
• Qu’est ce que le crime d’agression ?
• Qu’est ce que le crime de guerre ?
• Qu’est ce que le crime contre l’Humanité ?
• Qu’est ce que le génocide ?
• Qui est condamné ?
• Pri­mau­té du droit sur la poli­tique de la force
• George W. Bush et Tony Blair sont des cri­mi­nels de guerre

5. La guerre illé­gale contre l’Iran en 1953
• Le Pre­mier ministre Mos­sa­degh parle à l’ONU – 1951
• Le ren­ver­se­ment illé­gal du gou­ver­ne­ment de Mos­sa­degh, le 19 août 1953
• Les médias de l’OTAN font l’impasse sur le putsch
• Des excuses pour le putsch

6. La guerre illé­gale contre le Gua­te­ma­la en 1954
• La réforme agraire du Pré­sident Arbenz
• Le Pré­sident Arbenz est ren­ver­sé par la CIA
• Le Conseil de sécu­ri­té de l’ONU n’aide pas le Guatemala
• Cas­tillo Armas s’empare du pouvoir
• Ernes­to Che Gue­va­ra est assassiné
• Eisen­ho­wer met en garde contre le com­plexe militaro-industriel

7. La guerre illé­gale contre l’Égypte en 1956
• Une conspi­ra­tion bap­ti­sée « Opé­ra­tion Mousquetaire »
• Israël, la France et la Grande-Bre­tagne passent à l’attaque
• L’ONU envoie une mis­sion de main­tien de la paix
• Le sou­lè­ve­ment popu­laire en Hon­grie en 1956

8. La guerre illé­gale contre Cuba en 1961
• Une révo­lu­tion dans les Caraïbes
• Des bombes incen­diaires tombent sur Cuba
• Ten­ta­tives de meurtre
• Fidel Cas­tro à New York
• L’invasion de la Baie des Cochons le 15 avril 1961
• L’ONU échoue pen­dant l’invasion
• L’Opération Mon­goose sabote l’économie cubaine
• L’Opération Nor­th­woods est suspendue
• Les Russes déploient des mis­siles à Cuba
• Ken­ne­dy décrète le blo­cus naval de Cuba
• Réunion de crise aux Nations Unies à New York
• L’ONU, tri­bu­nal de l’opinion publique mondiale
• La diplo­ma­tie de crise du Secré­taire géné­ral U Thant
• Mos­cou retire ses missiles
• L’embargo éco­no­mique US condam­né par l’ONU

9. La guerre illé­gale contre le Viet­nam en 1964
• La France perd sa colo­nie d’Indochine – 1954
• L’assassinat du Pré­sident Ngo Dinh Diem
• Le men­songe de guerre du golfe du Ton­kin – 1964
• La mani­pu­la­tion des médias de masse par la CIA
• Le bom­bar­de­ment illé­gal du Laos et du Cambodge
• La vaine ten­ta­tive de média­tion de U Thant

10. La guerre illé­gale contre le Nica­ra­gua en 1981
• Le chef de gué­rilla Augus­to San­di­no com­bat les Yankees
• Les san­di­nistes accèdent au pouvoir
• Les Contras com­mencent leur guerre d’agression – 1981
• La CIJ condamne les États-Unis – 1986
• L’affaire Iran-Contra

11. La guerre illé­gale contre la Ser­bie en 1999
• Les États-Unis construisent une base mili­taire en ex-Yougoslavie
• L’Empire US divise la Yougoslavie
• Décla­ra­tion d’indépendance de la Croa­tie et de la Slovénie
• Le déclen­che­ment de la guerre en Bos­nie – 1992
• L’OTAN bom­barde la Bos­nie en mai 1995
• Le mas­sacre de Sre­bre­ni­ca en juillet 1995
• Les accords de Day­ton en novembre 1995
• Les US ren­forcent l’Armée de Libé­ra­tion du Kosovo
• Le pré­ten­du mas­sacre de Racak en jan­vier 1999
• L’OTAN bom­barde le Koso­vo en mars 1999
• L’Allemagne entre à nou­veau en guerre
• Le men­songe de guerre du camp de concen­tra­tion à Pristina
• Le men­songe de guerre du mas­sacre de Rugovo
• Milo­se­vic meurt dans une pri­son de l’ONU

12. La guerre illé­gale contre l’Afghanistan en 2001
• L’invasion par l’Union sovié­tique – 1979
• Les atten­tats ter­ro­ristes du 11 sep­tembre 2001
• L’agression contre l’Afghanistan le 7 octobre 2001
• L’Allemagne envoie des sol­dats en Afghanistan
• La guerre illé­gale contre le Pakis­tan – 2001

13. La guerre illé­gale contre l’Irak en 2003
• La pre­mière guerre du Golfe – 1980
• La deuxième guerre du Golfe – 1990
• L’invasion du Pana­ma – 1989
• Le Conseil de sécu­ri­té de l’ONU condamne l’invasion du Koweït – 1990
• L’ONU impose un embar­go éco­no­mique à l’Irak
• Les USA et le Royaume-Uni bom­bardent l’Irak – 1998
• L’agression de Bush et Blair contre l’Irak– 2003

14. La guerre illé­gale contre la Libye en 2011
• Le Pré­sident Ronald Rea­gan bom­barde la Libye – 1986
• L’attentat ter­ro­riste de Locker­bie – 1988
• Le ren­for­ce­ment des droits des femmes en Libye
• Mouam­mar Kadha­fi s’exprime à l’ONU – 2009
• La guerre civile éclate en février 2011
• L’OTAN bom­barde la Libye à par­tir du 19 mars 2011
• Le nou­veau prin­cipe de la « Res­pon­sa­bi­li­té de protéger »

15. La guerre illé­gale contre l’Ukraine en 2014
• L’extension de l’OTAN à l’Est
• Le som­met de l’OTAN à Buca­rest – 2008
• Le coup d’État en Ukraine du 20 février 2014
• « Fuck the EU » : le coup d’État illé­gal des USA à Kiev
• La recon­quête de la Cri­mée en mars 2014
• La séces­sion de la Cri­mée et le veto russe à l’ONU
• La guerre civile en Ukraine com­mence le 15 avril 2014
• La des­truc­tion du vol MH 17 et les sanc­tions contre la Russie

16. La guerre illé­gale contre le Yémen depuis 2015
• Attaques de drones US contre le Yémen – 2009
• Le Prix Nobel de la Paix pour Barack Oba­ma – 2009
• L’Arabie saou­dite bom­barde le Yémen en mars 2015
• L’industrie de l’armement pro­fite des guerres

17. La guerre illé­gale contre la Syrie depuis 2011
• Bachar El-Assad est-il un nou­vel Hitler ?
• La guerre secrète de l’OTAN contre la Syrie
• La guerre des gazo­ducs menée par le Qatar et l’Arabie saoudite
• La guerre de Syrie com­mence à Deraa en mars 2011
• Les dji­ha­distes trans­for­més en troupes au sol de l’OTAN
• Des armes libyennes pour les djihadistes
• Les dji­ha­distes ins­taurent un Cali­fat en juin 2014
• L’attaque à l’arme chi­mique de la Ghou­ta, le 21 août 2013
• Les vidéos de déca­pi­ta­tion et l’offensive des États-Unis du 23 sep­tembre 2014
• L’histoire des bombes barils
• Le Conseil de sécu­ri­té de l’ONU exa­mine le pro­blème du terrorisme
• La France bom­barde la Syrie à par­tir du 27 sep­tembre 2015
• La Rus­sie bom­barde la Syrie à par­tir du 30 sep­tembre 2015
• Le Royaume-Uni bom­barde la Syrie à par­tir du 2 décembre 2015
• L’Allemagne prend part au conflit syrien le 4 décembre 2015

Conclu­sion

Annexes
Chro­no­lo­gie : Sélec­tion de guerres illé­gales depuis 1945
Biblio­gra­phie : Sélec­tion de livres pour aller plus loin
Notes

 
Pré­sen­ta­tion (12 pages) du livre : https://​www​.edi​tions​de​mi​lune​.com/​m​e​d​i​a​/​e​x​t​r​a​i​t​s​/​G​I​O​/​D​o​s​s​i​e​r​-​d​e​-​p​r​e​s​e​n​t​a​t​i​o​n​-​G​u​e​r​r​e​s​-​i​l​l​e​g​a​l​e​s​-​1​2​p​-​W​E​B​.​pdf


À pro­pos de la pro­pa­gande de guerre, voyez aussi :


« Prin­cipes élé­men­taires de la pro­pa­gande de guerre », Anne Morel­li ; 10 prin­cipes à connaître, tou­jours d’ac­tua­li­té ; les enfants devraient être for­més à repé­rer dans les dis­cours d’un État, d’une puis­sance poli­tique, l’in­toxi­ca­tion, la dés­in­for­ma­tion qui pré­cèdent la guerre.

La page du livre chez l’é­di­teur (for­mi­dable), Aden : http://​www​.aden​.be/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​a​d​e​n​=​p​r​i​n​c​i​p​e​s​-​e​l​e​m​e​n​t​a​i​r​e​s​-​d​e​-​p​r​o​p​a​g​a​n​d​e​-​d​e​-​g​u​e​rre


À pro­pos du mythe de « la bonne guerre », voir aus­si le tra­vail consi­dé­rable de Jacques Pauwels :

• Le mythe de la bonne guerre

http://​www​.aden​.be/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​a​d​e​n​=​l​e​-​m​y​t​h​e​-​d​e​-​l​a​-​b​o​n​n​e​-​g​u​e​rre

• 14–18 : la grande guerre des classes

http://www.aden.be/index.php?aden=14–18-la-grande-guerre-des-classes

• Big busi­ness avec Hitler

http://​www​.aden​.be/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​a​d​e​n​=​b​i​g​-​b​u​s​i​n​e​s​s​-​a​v​e​c​-​h​i​t​ler

Voir aus­si :
Kurt Goss­wei­ler, « Hit­ler, l’irrésistible ascen­sion. Essais sur le fascisme » :

http://​www​.aden​.be/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​a​d​e​n​=​h​i​t​l​e​r​-​i​r​r​e​s​i​s​t​i​b​l​e​-​a​s​c​e​n​s​ion

Catégorie(s) de l'article :

2 Commentaires

  1. etienne
  2. etienne

    Le prince clown saoudien a contrarié les journalistes mainstream en s’en prenant à l’un des leurs

    La Mous­tache de la saga­ci­té*, Tho­mas Fried­man, chro­ni­queur au New York Times, est furieux que le prince clown saou­dien Moham­mad bin Sal­man ait faitkid­nap­per le jour­na­liste Jamal Khashoggi.

    Kha­shog­gi, qui vient d’une famille très riche, a long­temps ser­vi le régime saou­dien à des postes édi­to­riaux, et a été le conseiller en com­mu­ni­ca­tion du prince Tur­ki al-Fai­sal pen­dant son man­dat d’ambassadeur à Londres et à Washing­ton. Il a quit­té l’Arabie saou­dite l’année der­nière pour ne pas tom­ber vic­time de la répres­sion menée par le prince clown Moham­mad bin Sal­man. Il s’est mis à écrire des articles légè­re­ment cri­tiques pour le Washing­ton Post. Kha­shog­gi n’est pas un libé­ral mais un fervent par­ti­san du sys­tème saou­dien et de sa bru­ta­li­té. Loin de les désap­prou­ver, il a qua­li­fié les déca­pi­ta­tions de sol­dats syriens par l’EI de ’tac­tique mili­taire psy­cho­lo­gique effi­cace’, et il a sou­te­nu l’infâme guerre saou­dienne contre le Yémen.

    Selon la police turque, Kha­shog­gi est entré au consu­lat saou­dien à Istan­bul le 2 octobre à 13h12 pour y prendre ses docu­ments de divorce, et il n’en est jamais res­sor­ti. Le même jour, 15 citoyens saou­diens étaient arri­vés à Istan­bul à bord de deux avions et se trou­vaient dans le bâti­ment du consu­lat en même temps que Kha­shog­gi. Ils ont ensuite quit­té la Tur­quie. Des sources ano­nymes de la police turque ont affir­mé que le groupe d’agents saou­diens avait tué Kha­shog­gi dans le consu­lat et cou­pé son corps en mor­ceaux pour les empor­ter avec eux. Cette hor­rible his­toire a peu de chances d’être vraie. La Tur­quie, qui est elle-même connue pour mettre ses jour­na­listes en pri­son, entre­tient de mau­vaises rela­tions avec l’Arabie saou­dite et sou­tient son enne­mi juré, le Qatar. Le gou­ver­ne­ment saou­dien a un long pas­sé d’enlè­ve­ments et derapa­trie­ments d’éminents Saou­diens qui avaient fui le pays. Mais il ne tue pas ces gens-là à l’étranger.

    Les pre­miers articles occi­den­taux fla­gor­neurs sur Moham­mad bin Sal­man, en par­ti­cu­lier ceux du Washing­ton Post, le pré­sen­taient comme un réfor­ma­teur. Ce qu’il n’a jamais été. Il l’a recon­nu lui-même dans une récenteinter­view à Bloom­berg. Aucun de ses pré­dé­ces­seurs, qui ont tous été pré­sen­tés comme des réfor­ma­teurspar les médias grand public, n’a jamais vrai­ment chan­gé le sys­tème archaïque saou­dien. Pour­tant, lorsque M.B.S. s’est ren­du aux États-Unis ce prin­temps, tous les mil­liar­daires de la Sili­con Val­ley, y com­pris Jeff Bezos, pro­prié­taire du Washing­ton Post, vou­laient être pho­to­gra­phiés avec lui.

    Mais per­sonne n’a léché le c… de Bin Sal­man avec autant de pas­sion que Tom Fried­man. Lisez cet extrait de sa fan­fic­tion la plus embar­ras­sante de l’année dernière :

    Nous nous sommes ren­con­trés, une nuit, dans le magni­fique palais aux murs d’adobe de sa famille à Ouja, au nord de Riyadh. M.B.S. s’exprimait en anglais, tan­dis que son frère, le prince Kha­lid, le nou­vel ambas­sa­deur saou­dien aux États-Unis, et plu­sieurs ministres de haut rang par­ta­geaient dif­fé­rents plats d’agneau et épi­çaient la conver­sa­tion. Après avoir pas­sé près de quatre heures en sa com­pa­gnie, j’ai décla­ré for­fait à 1h15 du matin devant sa jeu­nesse, en sou­li­gnant que j’avais exac­te­ment deux fois son âge. Cela fait très, très long­temps, cepen­dant, qu’aucun diri­geant arabe ne m’avait épui­sé sous un pareil flot de nou­velles idées pour trans­for­mer son pays.

    JPEG - 13.7 ko
    Tom Fried­man (à gauche) en conver­sa­tion avec Moham­mad bin Sal­man (inter­pré­ta­tion artistique)

    Les jour­na­listes mains­tream qui ont pris les armes pour défendre Kha­shog­gi sont pour la plu­part fort gênés de leur ado­ra­tion pas­sée pour Moham­mad bin Sal­man. Mais le plus impor­tant pour eux, c’est que Kha­shog­gi est un des leurs. Ils se consi­dèrent comme de véri­tables aris­to­crates qu’on ne doit pas trai­ter comme ça. Ce genre de trai­te­ment doit être réser­vé à la plèbe des déplo­rables qu’ils regardent de haut.

    Voyez vous-même l’indécence cynique de cet extrait de la chro­nique pleur­ni­charde de Fried­man sur l’affaire Khashoggi :

    Si Jamal a été enle­vé ou assas­si­né par des agents du gou­ver­ne­ment saou­dien, ce sera un désastre pour M.B.S. et une tra­gé­die pour l’Arabie saou­dite et tous les pays du Golfe arabe. Ce serait une vio­la­tion innom­mable des normes de la décence humaine, pire, non pas en nombre de vic­times, mais sur le prin­cipe, que la guerre au Yémen elle-même.

    Toutes les dix minutes,un enfant au Yémen meurt de faim à cause de la famine cau­sée par la guerre qui mènent contre ce pays l’Arabie saou­dite, les Émi­rats arabes unis, les États-Unis et le Royaume-Uni. La der­nière attaque contre le port de Hodei­dah et l’hyperinflation de ces der­niers mois ont dou­blé les prix des den­rées ali­men­taires et de l’essence. La plu­part des Yémé­nites n’ont plus les moyens de se pro­cu­rer assez de nour­ri­ture. Des dizaines de mil­liers de per­sonnes meurent déjà de faim en silence, il y en aura bien­tôt des mil­lions d’autres. Selon quel ’prin­cipe’ huma­ni­taire la mort poten­tielle d’un chro­ni­queur cour­ti­san serait-elle pire que cela ?

    L’Arabie saou­dite de Moham­mad bin Sal­man est faible et vul­né­rable. L’enlèvement de Kha­shog­gi en est la preuve. Le pays ne peut pas se per­mettre la moindre cri­tique. C’est un état de fait qui enchante les États-Unis. L’administration de Trump peut ain­si plus faci­le­ment sou­ti­rer de l’argent au royaume en per­di­tion. L’administration ne cri­ti­que­ra pas le trai­te­ment de Kha­shog­gi par le régime de Sal­man. Le Congrès non plus. L’an der­nier, les Saou­diens ont consa­cré 27,3 mil­lions de dol­lars à faire du lob­bying à Washing­ton. Ils sou­doient tous les séna­teurs qui veulent bien de leur argent.

    La seule chose que l’administration Trump pour­rait faire dans l’affaire Kha­shog­gi serait d’accuser Qasem Solei­ma­ni et le GRU d’ingérence. Le MI‑6 pour­rait bien­tôt décou­vrir qu’un agent ira­nien a novi­cho­ké Khashoggi.

    Lorsque le dépar­te­ment d’État condam­ne­ra – dans les termes les plus durs – l’Iran pour avoir enle­vé Kha­shog­gi, lorsque le Tré­sor sanc­tion­ne­ra à nou­veau la Rus­sie, et lorsque le Penta­gone aug­men­te­ra son sou­tien au bom­bar­de­ment du Yémen, Fried­man et les autres lèches-culs paten­tés seront les pre­miers à applaudir.

    Moon of Alabama

    tra­duc­tion Domi­nique Muselet

    Note :
    *c’est le sur­nom que donne à Fried­man un blog sati­rique qui lui est entiè­re­ment dédié.

    Source : Le Grand Soir, https://​www​.legrand​soir​.info/​l​e​-​p​r​i​n​c​e​-​c​l​o​w​n​-​s​a​o​u​d​i​e​n​-​a​-​c​o​n​t​r​a​r​i​e​-​l​e​s​-​j​o​u​r​n​a​l​i​s​t​e​s​-​m​a​i​n​s​t​r​e​a​m​-​e​n​-​s​-​e​n​-​p​r​e​n​a​n​t​-​a​-​l​-​u​n​-​d​e​s​-​l​e​u​r​s​.​h​tml

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles