Rendez-vous vendredi prochain, 29 juin 2018, 17h30, à Aix-en-Provence, aux 3C : Comment penser, renouveler et mettre en œuvre la Démocratie aujourd’hui ?

26/06/2018 | 19 commentaires

Chers amis,

Cette fois, je ne vais pas faire des cen­taines de km pour vous rejoindre 🙂 Je vous pro­pose de nous voir ven­dre­di pro­chain, 29 juin 2018, à 17h, à Aix-en-Pro­vence, aux 3C, sur le thème :

Comment penser, renouveler et mettre en œuvre la Démocratie aujourd’hui ? Modèles, modalités, enjeux à l’heure du néolibéralisme

Café phi­lo ani­mé par Jacques Roux et Phi­lippe Mengue (phi­lo­sophes et démo­crates convain­cus). Avec la pré­sence excep­tion­nelle d’É­tienne Chouard (blo­gueur défen­seur de la démocratie).

Ques­tion­ner la chose publique en ce qu’elle a de plus noble, débattre de la démo­cra­tie, voi­là ce que pro­pose ce café philo :

  • En quoi l’émancipation poli­tique pro­cède-t-elle de l’émancipation moné­taire ? La démo­cra­tie comme concept est-elle de gauche ou à gauche ?
  • Est-elle com­pa­tible avec la chose « libérale » ?
  • Peut-elle exis­ter comme objet dans le monde « libéral » ?
  • Le par­le­men­ta­risme de la repré­sen­ta­tion per­met-il la par­ti­ci­pa­tion du plus grand nombre ?
  • Les oli­gar­chies par­le­men­taires ont-elles besoin de la réfé­rence men­tale à un monarque ?
  • L’élection d’un repré­sen­tant consti­tue-t-elle un acte de par­ti­ci­pa­tion à la vie politique ?
  • Peut-on se pas­ser de la repré­sen­ta­tion parlementaire ?
  • Quelle démo­cra­tie pour anni­hi­ler toute forme de domination ?

Venez nom­breux débattre citoyen­ne­ment et paci­fi­que­ment avec nous !

Café Cultu­rel Citoyen – 3C
Le ven­dre­di 29 juin 2018 à 17h30
Entrée libre.
www​.cafe​cul​tu​rel​ci​toyen​.org

23 bou­le­vard Carnot
13100 Aix-en-Provence
09 72 36 46 47

Annonce : http://​www​.jour​nal​ven​ti​lo​.fr/​a​g​e​n​d​a​/​d​i​v​e​r​s​/​8​6​1​9​4​/​c​o​m​m​e​n​t​-​p​e​n​s​e​r​-​r​e​n​o​u​v​e​l​e​r​-​e​t​-​m​e​t​t​r​e​-​e​n​-​o​e​u​v​r​e​-​l​a​-​d​e​m​o​c​r​a​t​i​e​-​a​u​j​o​u​r​d​-​h​u​i​-​m​o​d​e​l​e​s​-​m​o​d​a​l​i​t​e​s​-​e​n​j​e​u​x​-​a​-​l​-​h​e​u​r​e​-​d​u​-​n​e​o​l​i​b​e​r​a​l​i​sme

 
Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 

Catégorie(s) de l'article :

19 Commentaires

  1. Citoyen Constituant

    Les dépu­tés France Insou­mise sont quand même de meilleure qua­li­té que les autres souvent :

    Réponse
    • majax

      Ils savent aus­si être par­fai­te­ment ridicules :

      Mer­ci aux #coreens, #Bat­tis­ton est enfin ven­gé #seville #1982 ! Déga­geons @AngelaMerkeICDU pour ven­ger les peuples euro­péens. #KORGER #World­Cup
      — Bas­tien Lachaud (@LachaudB) 27 juin 2018 

      Le déga­gisme frappe aus­si la coupe du monde. L’Al­le­magne est éli­mi­né dès la phase de poule. En 2019, on dégage la poli­tique alle­mande dès le pre­mier tour !
      — Manuel Bom­pard (@mbompard) 27 juin 2018 

      Pour « déga­ger la poli­tique alle­mande », il n’y a pour­tant qu’une solution.

      Réponse
  2. Citoyen Constituant

    Inté­res­sant :

    https://​you​tu​.be/​7​P​2​Y​-​M​X​b​m​3​M​?​t​=​4​3​m​36s

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Option_de_retrait_dans_l%27Union_europ%C3%A9enne

    On en revient tou­jours à la ques­tion de savoir si ils seront suf­fi­sam­ment déter­mi­nés pour aller jus­qu’au bout si néces­saire. De toute manière l’U­PR ne sera sans doute pas prêt en 2022, je vois dif­fi­ci­le­ment l’U­PR trou­ver 7 000 000 de per­sonnes dans le contexte actuel. Et puis l’é­chec de la FI s’il advient ne fera que boos­ter l’a­vè­ne­ment de l’U­PR pour après si nécessaire.

    Réponse
    • Citoyen Constituant

      Ah je ne sais pas si c’est moi qui me suis trom­pé ou si c’est parce qu’on ne le peut pas, mais je vou­lais mettre le lien menant direc­te­ment à 43:46, c’est là que débute l’ex­trait que je vou­lais partager.

      Réponse
    • majax

      « Pour après si néces­saire »… mes parents se sont faits enfi­lés pen­dant des dizaines et dizaines d’an­nées avec cette pro­pa­gande d’une « autre Europe ». Ça a peut-être assez duré ?

      Réponse
      • Citoyen Constituant

        A mes yeux on observe quelque chose de nou­veau, les par­ti­sans de l’« autre Europe » n’é­taient pas autant anti libé­ra­lisme éco­no­mique, anti­ca­pi­ta­listes, etc. Du moins c’est ce que je vois quand je les écoute, et ils sont tous contre les trai­tés euro­péens actuels, on obser­vait pas ça chez le PS etc. C’é­tait pas du tout autant una­nime et répé­té. Mais si vous n’a­vez regar­dé que peu de confé­rences et de vidéos des per­sonnes de la FI vous aurez l’im­pres­sion qu’il n’y a que Asse­li­neau qui veut chan­ger les choses, et à mes yeux Asse­li­neau ne révèle pas assez ses opi­nions sur l’é­co­no­mie actuel pour l’ins­tant. D’au­tant plus que j’ai vu Vincent Brous­seau défendre le sys­tème de créa­tion moné­taire actuel et ça ne me plaît pas du tout, mais alors pas du tout du tout. Donc j’at­tends de voir mais pour l’ins­tant à mes yeux on manque d’in­for­ma­tions des deux côtés.

        Réponse
  3. Berbère

    DANS LA GUEULE DU LOUP #5 : L’UNION EUROPÉENNE, VERS LE CHAOS ?

    Les invi­tés
    – Char­lotte Girard, ora­trice de la France insou­mise, can­di­date aux européennes
    – Fran­çois Asse­li­neau, pré­sident de l’UPR
    – Pierre-Yves Bour­na­zel, dépu­té UDI-AGIR
    – Jacques Niko­noff, pré­sident du Pardem

    Les experts
    – Cora­lie Delaume, Essayiste et blo­gueuse pour L’Arène nue
    – Daniel Sha­pi­ra, rédac­teur pour Infor­ma­tions ouvrières, membre du Par­ti Ouvrier Indépendant

    Réponse
  4. Berbère
    • Berbère

      La fin de l’Union Européenne (David Cayla, Coralie Delaume)

      (com­men­té par Michel Drac)

      Réponse
  5. alainr

    J’ai adhé­ré à LeMe­diaTV 🙂 Le débat sur l’Eu­rope est intéressant.
    Les plus clairs sur la sor­tie des trai­tés euro­péens sont Niko­noff (Par­dem) et Asse­li­neau (UPR).

    Je n’ai pas trou­vé les sta­tuts du Pardem :
    http://​par​dem​.org/

    Les sta­tuts de l’U­PR sont ici :
    https://​www​.upr​.fr/​l​u​p​r​/​s​t​a​t​u​t​s​-​u​n​i​o​n​-​p​o​p​u​l​a​i​r​e​-​r​e​p​u​b​l​i​c​a​ine
    On y voit que le Conseil natio­nal ​se​ ​com­pose :
    – de 25 adhé­rents tirés au sort après avoir fait acte de candidature
    ET
    – des 29 ​membres​ élus ​du​ ​Bureau​ ​Natio­nal,
    ET (ou DONT ?)
    – des​ ​responsables​ ​natio­naux,
    – des​ ​délégués​ ​régio­naux,
    – des​ ​délégués​ ​dépar­te­men­taux,
    – des élus.

    L’UPR n’a donc pas de démo­cra­tie interne. C’est bien dommage.

    Réponse
  6. alainr
  7. Ronald
  8. Jacques Racine

    https://​www​.les​-crises​.fr/​r​u​s​s​e​u​r​o​p​e​-​e​n​-​e​x​i​l​-​l​e​s​-​e​c​o​n​o​m​i​s​t​e​s​-​e​t​-​l​a​-​r​e​a​l​i​t​e​-​p​a​r​-​j​a​c​q​u​e​s​-​s​a​p​ir/
    « […]Mais, ce pro­blème de la métho­do­lo­gie pose alors la ques­tion de savoir si l’économie doit cher­cher à se rat­ta­cher aux sciences exactes (comme les sciences de la nature) ou aux sciences sociales.[…] »

    http://​www​.intel​li​gence​-com​plexite​.org/​f​i​l​e​a​d​m​i​n​/​d​o​c​s​/​e​d​i​l​8​1​.​pdf
    « […] Les Sciences Humaines tra­di­tion­nelles pro­posent des savoirs qui per­mettent de com­prendre pour orien­ter l’action, la rela­tion ; cela se fait le plus sou­vent ‘de l’extérieur’ dans un domaine où règne cer­ti­tudes et pré­dic­ti­bi­li­té ; elles orga­nisent et activent des ‘états’. De l’expérience com­pas­sion­nelle se des­sine une ‘Science de l’Humain’ qui vien­drait ‘de l’intérieur’ dans un mou­ve­ment où c’est la rela­tion qui apporte com­pré­hen­sion et oriente l’action, dans un champ d’incertitude, d’inattendu, de mou­vant, et où s’activent des ‘pro­ces­sus’. Cette Science de l’Humain s’élaborerait comme alter­na­tive com­plé­men­taire, dia­lo­gique, aux Sciences Humaines. Sor­tir des che­mins impo­sés pour une approche ouverte qui prenne en compte l’inattendu pour explo­rer et expé­ri­men­ter ensemble d’autres manières d’être et de faire. Dans cette démarche, le pro­jet n’existe pas a prio­ri, mais il se construit au fur et à mesure de la co-éla­bo­ra­tion. Il s’agit là d’un tra­vail qui prend forme dans l’engagement de la ren­contre et qui s’élabore au fil du dérou­le­ment de cette ren­contre en fonc­tion de tous les aléas qui sti­mulent réflexion, créa­ti­vi­té et adap­ta­tion, pour débou­cher sur des agen­ce­ments ou émer­gences, résul­tats de ce pro­ces­sus. Ain­si, la com­pas­sion serait ce ‘mer­veilleux mal­heur’ qui ouvre un espace de par­tage, de com­pré­hen­sion réci­proque, de co-éla­bo­ra­tion dans la col­la­bo­ra­tion pour une mobi­li­sa­tion et un enga­ge­ment dans l’action ?
    « S’il est une chose qu’on puisse dési­rer tou­jours et obte­nir quel­que­fois, c’est la ten­dresse humaine. » [Albert Camus, la peste] »

    Réponse
    • Jacques Racine

      « Capi­ta­lisme et pul­sion de mort », Gilles Dos­ta­ler & Ber­nard Maris, Albin Michel 2009.

      p.7 « […] Mais l’ex­pres­sion « désir mor­bide de liqui­di­té » ne nous appar­tient pas, elle fut inven­tée par Keynes, et elle ren­voie à la pul­sion de mort décou­verte par Freud. Keynes pen­sait que les banques avaient joué un rôle majeur dans la genèse de la crise de 1929, qui condui­sit l’hu­ma­ni­té à un désastre. Et voi­là que les choses recommencent. […] »

      p.9 & 10 « […] La grande ruse du capi­ta­lisme, nous le ver­rons, est de cana­li­ser, de détour­ner les forces d’a­néan­tis­se­ment, la pul­sion de mort vers la crois­sance. En ce sens, Éros domine Tha­na­tos, l’u­ti­lise, le sou­met, notam­ment dans la mise à mal de la nature. Mais Tha­na­tos habite Éros : le plai­sir est dans la des­truc­tion – comme il est dans la consom­ma­tion d’ailleurs, qui n’est qu’une des­truc­tion par oppo­si­tion à l’in­ves­tis­se­ment, lequel est un refus de consom­ma­tion. La crise bour­sière contem­po­raine, qui se cumule avec une crise du cli­mat sans pré­cé­dent ; le vieillis­se­ment de la popu­la­tion des pays du Nord et leur refus de négo­cier leur niveau de vie (qui est encore une mani­fes­ta­tion de la « part mau­dite », de la consom­ma­tion inutile); l’é­mer­gence d’hy­per­puis­sances capi­ta­listes comme la Chine et son mil­liard trois cents mil­lions d’ha­bi­tants, dont on peut ima­gi­ner que le des­tin sera celui, arro­gant et bel­li­queux, – mal­gré elle peut-être – de toute hyper­puis­sance : tous les mau­vais pré­sages laissent augu­rer que la pul­sion de mort ne demande qu’à débor­der le capi­ta­lisme qui la contient. Jus­qu’à quand ? »

      Réponse
  9. Ronald

    Comme le pré­sident Macron a lan­cé une pro­cé­dure de réforme consti­tu­tion­nelle, la France Insou­mise est un peu au pied du mur et doit se posi­tion­ner sur le sujet. On a donc ici une inter­ven­tion de Jean-Luc Mélen­chon ou il déve­loppe les pro­po­si­tions de réformes qu’il sou­hai­te­rait.

    Je pré­sume que c’est une posi­tion par­ta­gée par le groupe France Insou­mise. C’est inté­res­sant parce qu’il va plus dans le détail que dans le livret Consti­tuante du pro­gramme L’A­ve­nir en Com­mun. Plus dans le détail ; or, on voit que le mot « tirage au sort » pré­sent dans le livret a dis­pa­ru dans l’in­ter­ven­tion à la tribune.

    Réponse
  10. Merome

    Je suis pas sûr d’a­voir vu pas­ser sur ce blog ou dans les com­men­taires cette inter­ven­tion récente d’I­sa­belle Attard (ex dépu­tée EELV) à Pas sage en Seine : 

    « Histoire du parcours de radicalisation d’un député »

    http://​data​.pas​sa​geen​seine​.org/​2​0​1​8​/​i​s​a​b​e​l​l​e​-​a​t​t​a​r​d​_​p​a​r​c​o​u​r​s​-​r​a​d​i​c​a​l​i​s​a​t​i​o​n​-​d​e​p​u​t​e​e​.​w​ebm

    Elle y évoque sa prise de conscience récente du fait que nous ne sommes pas en démo­cra­tie (citant Sieyès), de l’ef­fon­dre­ment qui vient (col­lap­so­lo­gie), sa révé­la­tion anarchiste…
    Un spec­ta­teur évoque même Dupuis Deri… Je pense que tous les lec­teurs d’i­ci vont y trou­ver des rai­son­ne­ments familiers.

    Réponse
  11. Berbère

    La franc-maçon­ne­rie est un état dans l’Etat
    puisque les dis­cus­sions prises en son sein, impacte sur les déci­sions des can­di­dats au gou­ver­ne­ment d’un pays.
    Le can­di­dat trouve au sein de cette « secte » occulte (cachée), une fraternité…il est pous­sé par sa curio­si­té, sti­mu­lé par ce fameux secret caché ten­du comme une carotte…
    Il me semble plus qu’urgent de faire le pro­cès de cette forme de trom­pe­rie, de cor­rup­tion et de fai­blesse qui va à l’en­contre de la démocratie

    Conflit d’in­té­rêts – Définition
    https://​droit​-finances​.com​ment​ca​marche​.com/​c​o​n​t​e​n​t​s​/​7​2​0​8​-​c​o​n​f​l​i​t​-​d​-​i​n​t​e​r​e​t​s​-​d​e​f​i​n​i​t​ion

    « Les racines occul­tistes de la Franc-Maçon­ne­rie » – L’in­ter­view choc-
    Jean-Claude Lozac’h­meur – his­to­rien et pro­fes­seur émé­rite, médié­viste, etc…voir wiki
    parle de Tho­mas Campanella(voir wiki), moine domi­ni­cain et phi­lo­sophe italien(1568) s’in­té­res­sant à la politique(livre « la cité du soleil ») eugé­niste, dis­pa­ri­tion des langues…comparaison avec Aldous Huxley
    Ses trai­tés poli­tiques, comme De monar­chia his­pa­ni­ca (1620) ou Le Monar­chie delle nazi­mi (1638) voient comme réa­li­sable l’u­ni­fi­ca­tion de l’Eu­rope sous la hou­lette d’une monar­chie domi­nante, qu’il s’a­gisse de l’Es­pagne ou de la France.

    vers la 2’42« è minute
    https://​www​.you​tube​.com/​w​a​t​c​h​?​v​=​_​x​l​W​N​W​X​l​JAE

    Réponse
    • Berbère

      Le Maître de la terre – Robert Hugh Benson
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Ma%C3%AEtre_de_la_terre
      Décla­ra­tions pontificales

      Le pape François
      Le 8 février 1992, le car­di­nal Joseph Rat­zin­ger, qui devien­dra pape sous le nom de Benoît XVI, cri­tique le « Nou­vel Ordre mon­dial » pro­po­sé par le pré­sident George H. W. Bush dans un dis­cours à l’u­ni­ver­si­té catho­lique du Sacré-Cœur. Il y explique que le roman de Mgr Ben­son pré­sente « une civi­li­sa­tion uni­fiée et son pou­voir de des­truc­tion de l’es­prit. L’an­té­christ est repré­sen­té comme le grand por­teur de paix dans un nou­vel ordre mon­dial similaire ».

      Dans un ser­mon de novembre 2013, le pape Fran­çois fait l’é­loge de Lord of the World qui repré­sente « l’es­prit du monde qui conduit à l’a­po­sta­sie comme si c’é­tait une prophétie ».

      Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles