[AU DIABLE L’AUSTÉRITÉ !] Atelier sur les ALTERNATIVES MONÉTAIRES, à Paris, jeudi 14 juin 2018, 18h, avec LES CITOYENS CONSTITUANTS

6/06/2018 | 24 commentaires

Chers amis,

Je vous pro­pose de nous retrou­ver à Paris la semaine pro­chaine, pour réflé­chir ensemble aux meilleures alter­na­tives moné­taires que l’es­pèce humaine devrait apprendre à mettre en place elle-même pour échap­per — ou au moins sur­vivre — à l’ef­fon­dre­ment qui vient.

Je vou­drais notam­ment vous deman­der de m’ai­der à illus­trer / ima­ger / résu­mer la com­pa­rai­son entre les vices du sys­tème actuel et les ver­tus du sys­tème char­ta­liste, en asso­cia­tion avec des mon­naies locales com­plé­men­taires (libres ?). Nous aurons un tableau en papier et plein de crayons 🙂 Si nous arri­vions à pro­duire des ébauches de sché­mas éclai­rants et inter­pel­lants, je serais le plus heu­reux des hommes 🙂

Je vous invi­te­rai éga­le­ment à rédi­ger des articles de consti­tu­tion ins­ti­tuant ces alter­na­tives moné­taires sans empri­son­ner les géné­ra­tions futures dans nos vues actuelles : les garan­ties durables d’un débat public loyal per­ma­nent sont plus impor­tantes que la per­fec­tion illu­soire d’un choix figé, même bien pensé.

On sera inci­tés à bien res­ter sur le plan consti­tu­tion­nel par Les Citoyens Consti­tuants (LCC), que je suis heu­reux de retrou­ver à cette occasion.

Je remer­cie Nan­cy — et l’as­so­cia­tion Miguel Angel — pour sa gen­tille invi­ta­tion, dans cette grande salle où elle nous a déjà accueillis pour faire connaître la lutte héroïque de Mar­tine Don­nette contre les géants de la grande dis­tri­bu­tion.

· L’an­nonce par l’association :

À vos agendas !

Alter­na­tives monétaires
avec Étienne Chouard
Jeu­di 14 juin 2018 de 18h à 22h 

Par­ti­ci­pez à un nou­veau for­mat de confé­rence inter­ac­tive (et ate­liers avec sablier pour garan­tir le temps de parole !)
Nous espé­rons que vous serez nom­breux à venir par­ta­ger cette expérience. 

LIEU : ass. Miguel Angel 14 rue de Patay, 75013 Paris

ACCUEIL : 17h30-18h

DROIT D’ENTRÉE : Par­ti­ci­pa­tion libre.

(Nous sug­gé­rons une par­ti­ci­pa­tion aux frais de 5 €, ou plus si vous le pou­vez. Il ne faut sur­tout pas que l’as­pect finan­cier soit un frein à cette rencontre.)

INSCRIPTION et ren­sei­gne­ments complémentaires :

par mail : kapulibay@gmail.com (Nan­cy Gomez)

ou FB 🙂 (Nan­cy Invi­ta­tion)

C’est une acti­vi­té béné­vole aus­si n’hésitez pas si vous le vou­lez à me pro­po­ser votre aide pour la mise en place, le ran­ge­ment, l’accueil… un grand merci !

· L’é­vé­ne­ment FB créé par LCC : https://​www​.face​book​.com/​e​v​e​n​t​s​/​2​4​6​8​0​9​3​6​9​2​3​0​7​23/)

Au plai­sir de vous revoir, bande de virus démo­cra­tiques, et de tra­vailler ensemble concrè­te­ment à un monde meilleur.

Étienne.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 

Catégorie(s) de l'article :

24 Commentaires

  1. etienne

    Starve the beast

    Starve the beast (que l’on pour­rait tra­duire en fran­çais par « affa­mer la bête »), ou choke the beast, est une expres­sion poli­tique et une théo­rie conser­va­trice amé­ri­caine visant à créer volon­tai­re­ment un défi­cit public, au moyen d’al­lè­ge­ments fis­caux et de poli­tiques de réduc­tions d’im­pôts, afin de for­cer ensuite l’É­tat à faire des coupes bud­gé­taires, réduire ses enga­ge­ments dans cer­tains sec­teurs tels que l’as­su­rance-san­té, la sécu­ri­té sociale ou l’éducation.

    https://​fr​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​S​t​a​r​v​e​_​t​h​e​_​b​e​ast

    #Sabor­da­ge­Vo­lon­taire

    #Hau­te­Tra­hi­son

    Réponse
  2. etienne
  3. etienne
  4. etienne
  5. etienne

    Monnaie pleine : réformer la création monétaire ? – Heu?reka HS#2

    Réponse
  6. majax

    Salut à tous. 

    Est-ce que la mani­fes­ta­tion de Jeu­di 14 juin sera filmée ?
    Ce serait vrai­ment bien pour les gens loin de la capitale !

    Mer­ci et bonne continuation.

    Réponse
    • etienne

      Oui 🙂
      Il y aura même un live sur FB, je crois 🙂

      Réponse
  7. BA

    A pro­pos de la corruption :

    Com­ment les macro­nistes peuvent-ils empê­cher que les comptes de cam­pagne d’Em­ma­nuel Macron soient décla­rés tru­qués, illé­gaux, malhonnêtes ?

    Réponse :

    il suf­fit de dire au pré­sident de la Com­mis­sion natio­nale des comptes de cam­pagne : « Fran­çois, on t’aug­mente ton salaire de 57 %. Alors, pas de scan­dale, hein ? »

    Une aug­men­ta­tion de salaire de 57 % … en échange de son silence.

    Sous le règne d’Em­ma­nuel Macron, tout s’achète.

    Grosse aug­men­ta­tion de salaire pour le pré­sident de la Com­mis­sion des comptes de campagne.

    http://www.leparisien.fr/politique/grosse-augmentation-de-salaire-pour-le-president-de-la-commission-des-comptes-de-campagne-06–06-2018–7757034.php

    Réponse
  8. Jacques Racine

    Anec­dote Wiki­pé­dia (au 9/6/18) sur la page de l’AMF, l’Au­to­ri­té des mar­chés financiers :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Autorit%C3%A9_des_march%C3%A9s_financiers_%28France%29#Commission_des_sanctions

    « Com­mis­sion des sanctions […]
    Elle est com­po­sée de douze membres qui sont nom­més selon des cri­tères voi­sins du collège :

    2 membres nom­més par­mi les membres du Conseil d’État
    2 membres nom­més par­mi les conseillers de la Cour de cassation
    6 membres nom­més par­mi la socié­té civile par le ministre de l’É­co­no­mie à rai­son de leur com­pé­tence juri­dique et financière
    2 membres nom­més par­mi les repré­sen­tants des salariés. »

    Réponse
  9. BA

    Dimanche 10 juin 2018 :

    Les Suisses votent contre une révo­lu­tion monétaire.

    Les banques suisses pour­ront fina­le­ment conti­nuer de battre mon­naie. Les Suisses ont reje­té mas­si­ve­ment une ini­tia­tive dite « Mon­naie pleine » dimanche . 

    75,7 % des élec­teurs ont voté contre ce plan radi­cal visant à don­ner à la Banque natio­nale suisse (BNS), la banque cen­trale hel­vé­tique, le mono­pole de la créa­tion moné­taire dans le pays, a annon­cé le Conseil fédé­ral. Et donc à l’ô­ter aux banques com­mer­ciales suisses.

    Actuel­le­ment, un peu plus de 10 % de la masse moné­taire est émise par la BNS sous forme de pièces et billets, les près de 90 % res­tants, la mon­naie dite scrip­tu­rale, étant créée de manière élec­tro­nique par les banques, notam­ment lors­qu’elles octroient des crédits. 

    https://​www​.lese​chos​.fr/​f​i​n​a​n​c​e​-​m​a​r​c​h​e​s​/​b​a​n​q​u​e​-​a​s​s​u​r​a​n​c​e​s​/​0​3​0​1​7​9​9​8​8​6​6​3​3​-​l​e​s​-​s​u​i​s​s​e​s​-​v​o​t​e​n​t​-​c​o​n​t​r​e​-​u​n​e​-​r​e​v​o​l​u​t​i​o​n​-​m​o​n​e​t​a​i​r​e​-​2​1​8​2​7​5​1​.​php

    Créa­tion moné­taire par les banques privées

    Dans le sys­tème moné­taire actuel, la mon­naie est essen­tiel­le­ment scrip­tu­rale (envi­ron 90 %) : elle est créée par les banques par un jeu d’é­cri­tures, sur simple demande, et dans cer­taines limites, en échange d’une pro­messe de rem­bour­se­ment (émis­sion d’un cré­dit ban­caire). Il y a ain­si créa­tion moné­taire lors de l’oc­troi d’un cré­dit, et des­truc­tion moné­taire lors du rem­bour­se­ment de ce cré­dit. En zone euro par exemple, 93 % de la masse moné­taire est créée par l’é­mis­sion de cré­dits ouverts par les banques commerciales. 

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9ation_mon%C3%A9taire

    Réponse
  10. zedav

    « Les suisses rejettent mas­si­ve­ment l’i­ni­tia­tive mon­naie pleine. »

    Très triste nou­velle ! Acca­blante et déses­pé­rante même si l’on tient compte du carac­tère mas­sif du rejet.

    La peur de ce qu’on ne com­prends pas bien ? Le confor­misme des humains (expé­rience de Asch) ? Leur sou­mis­sion à l’au­to­ri­té, ici les experts (expé­rience de Mil­gram) ? Le contrôle des repré­sen­ta­tions par les média déte­nus par les ban­quiers ? Pro­ba­ble­ment un peu de tout ça, les trois pre­mières exis­tant de façon presque com­plè­te­ment indé­pen­dante de « la cause des causes » d’Étienne.

    Ben on n’est pas rendus…

    Mais la graine ger­me­ra un jour…Le tout étant de savoir si ce sera avant les camps de tra­vail (qui existent déjà dans les pri­sons US), les cata­clysmes finan­ciers, la pénu­rie de res­sources ou la guerre généralisée…

    L’es­poir fait vivre…mais là…y’a plus

    Effon­dré, vrai­ment. Des fois je regrette de ne pas aimer l’alcool.

    Réponse
    • Ronald

      Avec l’en­semble des par­tis et des ins­ti­tu­tions contre, je ne m’at­ten­dais pas non plus à une vic­toire. Mais je pen­sais tout de même que ce serait du 6040.

      Fina­le­ment, contrai­re­ment à ce que pen­sait Hen­ry Ford, les gens peuvent bien décou­vrir com­ment est fabri­quée la mon­naie, ce n’est pas pour cela qu’il y a une révo­lu­tion le lendemain …

      Réponse
    • majax

      A ceux qui ne connaissent pas, il faut revoir les tra­vaux et la bio­gra­phie du génie Edward Bernays.

      Bon cou­rage.

      Réponse
  11. BA

    Le scan­dale du jour :

    Mer­cre­di 13 juin, le Canard Enchaî­né révèle que Bri­gitte Macron et Emma­nuel Macron ont com­man­dé un nou­veau ser­vice de table pour le Palais de l’E­ly­sée. Les contri­buables fran­çais vont devoir payer 500 000 euros !

    Article du Canard Enchaî­né, page 2 :

    « La dou­lou­reuse devrait atteindre, voire dépas­ser, le demi-mil­lion d’eu­ros, au vu des tarifs cou­rants affi­chés par la manu­fac­ture de Sèvres (dont les comptes sont juste à l’é­qui­libre). Soit 400 euros pièce pour les assiettes les plus simples, et à par­tir de 500 euros pièce pour les modèles contem­po­rains. A ces prix-là, ce sont les comp­tables publics qui ne se sentent pas bien dans leurs assiettes. »

    Réponse
    • majax

      Pour une fois qu’on équipe français…

      Le Canard n’est pas très sub­ver­sif sur ce coup-là et dénonce un non-pro­blème en fai­sant diver­sion. Mais bon, c’est un peu le but de ce jour­nal, non ?

      Réponse
  12. BA

    Bruno Le Maire : « L’Europe est dans un processus de décomposition. »

    Sur l’Europe, Bru­no Le Maire dresse un constat alarmant.

    Le ministre de l’Économie, Bru­no Le Maire, était l’invité de BFM TV mar­di 19 juin.

    « L’Europe est dans un pro­ces­sus de décom­po­si­tion sous nos yeux », s’est alar­mé le ministre de l’Economie, Bru­no Le Maire, sur BFM TV. 

    Et de poin­ter du doigt « les Etats qui se replient sur eux-mêmes ». Selon lui, la ques­tion migra­toire ou celle du risque finan­cier, notam­ment, « ne peuvent avoir de solu­tions que européennes ».

    https://www.lopinion.fr/video/phrase/l‑europe-bruno-maire-dresse-constat-alarmant-154052

    Réponse
  13. BA

    Un article mensonger, écrit par un menteur :

    Cita­tion :

    « Les ministres des Finances de la zone euro se sont enten­dus dans la nuit de jeu­di à ven­dre­di sur un vaste accord met­tant fin à huit années de crise, d’aus­té­ri­té et de plans de sau­ve­tage pour la Grèce. 

    Ces accords per­met­tront aux Grecs de ne com­men­cer à rem­bour­ser une par­tie des prêts qu’à par­tir de 2032, contre 2022 jus­qu’à présent.

    Ils se sont éga­le­ment enten­dus sur le ver­se­ment d’une toute der­nière tranche d’aide, de 15 mil­liards d’eu­ros, contre­par­tie aux 88 der­nières réformes accom­plies par la Grèce ces der­nières semaines. »

    Fin de citation.

    https://​www​.roman​die​.com/​n​e​w​s​/​A​p​r​-​s​-​h​u​i​t​-​a​n​s​-​l​a​-​c​r​i​s​e​-​d​e​-​l​a​-​d​e​t​t​e​-​g​r​e​c​q​u​e​-​s​-​a​c​h​-​v​e​/​9​2​9​9​3​0​.​rom

    C’est un mensonge.

    Ces accords NE mettent PAS fin à huit années de crise.

    Ces accords font ce qu’ils ont tou­jours fait depuis huit ans.

    Ces accords rajoutent 15 mil­liards d’eu­ros de dettes sur les épaules de la Grèce.

    Ces accords rajoutent des mon­tagnes de dettes sup­plé­men­taires, par-des­sus les mon­tagnes de dettes qui écrasent la Grèce depuis huit ans.

    Si les pays membres de la zone euro étaient VRAIMENT soli­daires entre eux, les pays riches auraient don­né de l’argent à la Grèce.

    Mais dans le monde réel, les pays membres de la zone euro NE sont PAS soli­daires entre eux.

    Dans le monde réel, les pays euro­péens riches ont refu­sé de don­ner de l’argent à la Grèce : ils n’ont fait que prê­ter, encore prê­ter, tou­jours prêter.

    Résul­tat : aujourd’­hui, la Grèce est encore plus en faillite qu’avant !

    Dette publique de la Grèce : 317,407 mil­liards d’eu­ros, soit 178,6 % du PIB !

    Les pays euro­péens n’ont fait que repous­ser le pro­blème à plus tard.

    La Grèce ne com­men­ce­ra à rem­bour­ser ces prêts que dans qua­torze ans, en 2032 !

    Réponse
  14. joss

    Je trouve inci­sif THOMAS GUENOLE, il met le doigt là où ça fait mal 😉

    -Les Ren­contres Décon­no­miques 2018 pré­sentent Tho­mas Gué­no­lé : Les médias mains­tream font-ils de la pro­pa­gande antisociale ?

    Par­tie 1 (véri­table manuel de démon­tage argu­men­taire anti propagande)

    Par­tie 2 (créa­tion moné­taire, dette, mon­naie pleine,…)

    Réponse
  15. boubou38

    Pour répondre à la ques­tion « m’aider à illus­trer / ima­ger / résu­mer la com­pa­rai­son entre les vices du sys­tème actuel et les ver­tus du sys­tème char­tiste, en asso­cia­tion avec des mon­naies locales com­plé­men­taires (libres ?) », voi­ci un sché­ma (qui est une illus­tra­tion en image qui résume 😉 ) expli­quant com­ment fonc­tionne sim­ple­ment le sys­tème de mon­naie actuel (mon­naie dette) ain­si qu’un autre sché­ma expli­quant le fonc­tion­ne­ment de la mon­naie libre.

    https://​les​mou​ton​sen​rages​.fr/​2​0​1​8​/​0​3​/​2​5​/​c​o​m​p​r​e​n​d​r​e​-​l​a​-​m​o​n​n​a​i​e​-​l​i​b​r​e​-​e​t​-​l​a​-​m​o​n​n​a​i​e​-​d​e​t​te/

    Serait-il inté­res­sant que je réa­lise un sché­ma simi­laire pour le sys­tème char­tiste ain­si que les mon­naies locales com­plé­men­taires pour avoir une expli­ca­tion simple et simi­laire de chaque monnaie ?

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. [MONNAIE D’ÉTAT] Rendez-vous samedi 3 novembre 2018 à Paris, pour découvrir la première traduction française du livre de Knapp, « Théorie étatique de la monnaie » (chartalisme), par Ronald Mazzoleni | Blog du Plan C - […] • Atelier sur les alternatives monétaires, Paris, 14 juin 2018 : https://www.chouard.org/2018/06/06/atelier-sur-les-alternatives-monetaires-a-paris-jeudi-14-juin-201… […]

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...